Maison des mareyeurs, cabane Jean Marie Scoriel, APPC

Maison des plaisanciers anciennement Maison des mareyeurs.

Artiste Belge et Breton.

Une cabane noire de coaltar avec une belle histoire dedans  ! La cabane du 17 quai Kléber en Camaret-sur-Mer est construite pour un usage professionnel de mareyage en faveur de Pierre Mélennec en 1951. Ce dernier achète les pêches fraîchement arrivées sur le quai pour préparer la revente en ayant éviscéré, coupé en filet si nécessaire, et emballé les poissons. Ensuite la baraque devient la « Maison des mareyeurs » jusqu'à ce que le métier disparaisse. Un artiste franco-belge, Jean-Marie Scoriel (1930 Tamines - 1999 Camaret) rachète le bien pour y vivre à « mi-temps  ». Cet artiste peintre poète bohème est le fils de Jean-Baptiste Scoriel peintre Belge connu et Gabrielle Diler infirmière de guerre Camarétoise. Les parents s'étaient rencontrés à l’hôpital de Dieppe, quand Jean-Baptiste, engagé volontaire de la première guerre mondiale, s'y faisait soigner (1914).

Jean-Marie Scoriel peintre dessinateur a accumulé les 1er prix et les médailles d'or artistiques. 1er prix de Wallonie, médaille d'or de l'académie européenne internationale de Lutèce à Paris, médaille d'or de la Ville de Paris... Il a fondé l'Ecole des Passants pour que les artistes de Sambreville (ville de son père) puissent être en contact avec le public.

Son rêve, créer un musée à Camaret-sur-Mer pour exposer ses œuvres et celles de son père. Vœu irréalisé.

Son plaisir, aller chercher du pain rassi à la boulangerie pour le donner aux oiseaux marins sur le bord du quai et se faire tirer le portrait par des touristes qui l'assimilent à un vieux breton photogénique. Le plus beau compliment qui soit pour cet homme de solitude qui aime être appelé « Jean-Marie Scoriel de Camaret ». Il y a bien eu, un temps où une institutrice avait tenté de l'amadouer mais vivre dans le « hangar » dans une caravane avec un homme dont les jambes étaient douloureuses fut une vie qui n'était pas à la portée de tous les esprits. Isolé, et respecté des peintres de Camaret, il quitte sa maisonnette, debout mais mal-en-point. Il est rétif à prendre l'ambulance... Il ne reviendra jamais.

Son souhait : être enterré au pays de sa mère, souhait exhaussé en 1999 dans le nouveau cimetière.

L'artiste lègue son bien à la commune qui décide de l'affecter à l’APPC (Association des Pêcheurs Plaisanciers de Camaret) en 2001.

Manoir de Saint Pol Roux

Abri du marin

Auberge de jeunesse

Béziers conserverie

Cabanes noires de coaltar

Ecole du Lannic

Ecole du Kerloc'h

Grand hôtel des pois

Grand Magasin

Hôtel de France veuve le Goff

Hôtel de la Marine veuve Dorso

Hôtel Moderne

Maison d'armateur

Maison des mareyeurs

Rues de Reims, Dixmude, de la Marne

Place St Thomas

Réparation mécanique

Salle de Venise

Station service Purfina

Rue Georges Ancey

Villa André Antoine

Villa atelier Marcel Sauvaige

Villa Dirag ar Mor Gustave Toudouze

Villas maisons hôtels

Moulin à vent

Pont du Kerloc'h

Chantier naval

L'usine rouge

Pressage des piles de sardines



A la une :

La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021