La Salle de Venise – Musée du patrimoine Maritime à Camaret

La Salle de Venise quai Kléber.

Les ouvertures cintrées ne sont pas d'origine et marquent le changement d'activité de la bâtisse qui fut dans un premier temps une halle aux poissons avant d'être transformée en salle de bal.

Le quartier des usines.

L'immeuble neuf en arrière plan aurait remplacé la salle de bal. Des témoignages racontent que les mariages s'y fêtaient avec 70 à 100 personnes pour se restaurer et danser, il fallait de la place. L'ancien bâti en premier plan serait le débit de boissons de la Salle de Venise dont l'un des propriétaires fut Madame Emilie Kermel vers la période de la seconde guerre mondiale.

La Salle de Venise est une ancienne salle des fêtes de Camaret-sur-Mer qui permettait de se retrouver pour les bals, les mariages et toute autre occasion de liesse pour les Camarétois qui avaient besoin de joie et d'oubli parfois...

Les drames de la mer se répétaient, des marins mouraient en mer, un père, un frère, quelquefois les deux. Il fallait vivre avec et sans argent trop souvent. Cette salle de Venise fut construite à la place d'un bâtiment des conserveries Roulland selon certaines sources. D'autres sources parlent d'un réaménagement d'un bâti existant. La construction avait été élevée sur une parcelle de l'étang asséché de Prat-ar-Pont (5 hectares). Les matériaux de comblement provenaient du déroctage du port. Une échancrure naturelle dont le premier passage aménagé fut une digue de fortune maintes fois surélevée et élargie au fur et à mesure de l'augmentation de la circulation causée par la hausse des capacités de pêche du port.

Le passage devient une route en 1868 mais le parfait raccordement avec le quai Gustave Toudouze ne se fit qu'en 1943.

En remontant le temps encore, la jonction entre la mer et l'étang était aménagée par un moulin à marée. Des textes évoquent aussi un moulin à vent en complément.

Désormais, la Salle de Venise est, depuis 1995, un musée du patrimoine maritime afin que le matériel de pêche d'antan et les connaissances de la construction navale ne s'évaporent pas.

La salle de l'Océan près de l'étang de Prat ar Koum, était l'autre possibilité de passer des heures folles. Ni l'étang, ni la salle n'existent encore, tout se situait au niveau de la rue du Loc'h. La salle de L'Océan ( propriétaires Louis et Marie-Joséphine Bergot) avait remplacé les usines Saupiquet.

Manoir de Saint Pol Roux

Abri du marin

Auberge de jeunesse

Béziers conserverie

Cabanes noires de coaltar

Ecole du Lannic

Ecole du Kerloc'h

Grand hôtel des pois

Grand Magasin

Hôtel de France veuve le Goff

Hôtel de la Marine veuve Dorso

Hôtel Moderne

Maison d'armateur

Maison des mareyeurs

Rues de Reims, Dixmude, de la Marne

Place St Thomas

Réparation mécanique

Salle de Venise

Station service Purfina

Rue Georges Ancey

Villa André Antoine

Villa atelier Marcel Sauvaige

Villa Dirag ar Mor Gustave Toudouze

Villas maisons hôtels

Moulin à vent

Rue/impasse du Moulin Cassé

Pont du Kerloc'h

Chantier naval

L'usine rouge

Pressage des piles de sardines

Réservoir à eau ?



A la une :

Le vice-amiral Thévenard à la Pointe du Toulinguet et aux alignements de Lagatjar.
Le maréchal Pétain à Morgat.
Louis-Ferdinand Céline décroché pour l'oubli !
Eugène Boudin à Camaret-sur-Mer.
Le danger d'une baïne, que faire ?
Le mangeur d'étamines : le Dasyte émeraude.
Nettoyage par criblage de la plage de Morgat.
Des marques de tracteurs anciens qui n'existent plus ou presque.
Du nouveau dans les orties, le papillon Carte Géographique arrive en presqu'île !
Surf et environnement, un rapport difficile !
Une nouvelle ponte pour les gravelots ! Troisième année de reproduction dans l'extros ! 2 poussins au 2 mai !
Cherche infos sur le "réservoir" de Camaret ! Merci de votre aide.
Les risques technologiques en Presqu'île de Crozon.
Le remorqueur Abeille Bourbon dans l'anse de Camaret.
Les anciennes carrières de la presqu'île.
La batterie de "la Mort Anglaise".
Le monument aux Morts d'Argol : le grand déplacement !
L'histoire des échaliers des enclos paroissiaux.
La position allemande du Marros pour défendre le pont de Térénez.
Les urinoirs d'Argol, une affaire d'Etat !
La géomatique surveille le recul des falaises en presqu'île de Crozon.
Les vapeurs du transport aérien, une calamité que les anciens avaient prévue.
L'activité humaine contre nature : fauchage des prunelliers et polystyrène indésirable.
Araignée Epeire concombre : la belle verte !
Fourmi, le genre Formica.
L'affaire de la rampe (rue) de la Montagne enfin éclaircie.
Flakartillerie légère et mobile.
De la grande guerre au tir aux poulets, l'histoire du canon de 32cm de Roscanvel.
Tournage d'un film policier à Morgat avec la célèbre vedette Suzanne Grandais.
Le bois du Kador, son histoire pour préparer sa découverte.
Un crime de guerre ordinaire resté impuni.
Le pré, la rue, le Grand Café du Luxembourg.
Garenne Goarem, les lapins du moyen-âge.
La répartition des algues.
Les limites élastiques de la commune de Camaret.
Bientôt le départ de la Grive Litorne.
Les victimes du cuirassé Danton.
L'Atalante d'Ifremer.
La batterie du Portzic "effacée" par une table de pique-nique.
Le sup foil est bien là à  Crozon !
Sensations fortes au rocher de la Cormorandière.
Les vestiges d'un poste de télémétrie Audouard à la Pointe des Espagnols.
Les défenses allemandes de Morgat.
Le radar pédagogique moins innocent qu'il en a l'air.
Un patrimoinne militaire sous-estimé : "la Vieille Batterie" du 17ème siècle.
Regelbau 667.
Une ancienne batterie française devenue allemande : Pourjoint.
Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021