La Salle de Venise – Musée du patrimoine Maritime à Camaret



La Salle de Venise quai Kléber.





Le quartier des usines.



L'immeuble neuf en arrière plan aurait remplacé la salle de bal. Des témoignages racontent que les mariages s'y fêtaient avec 70 à 100 personnes pour se restaurer et danser, il fallait de la place. L'ancien bâti en premier plan serait le débit de boissons de la Salle de Venise dont l'un des propriétaires fut Madame Emilie Kermel vers la période de la seconde guerre mondiale.

La Salle de Venise est une ancienne salle des fêtes de Camaret-sur-Mer qui permettait de se retrouver pour les bals, les mariages et toute autre occasion de liesse pour les Camarétois qui avaient besoin de joie et d'oubli parfois...

Les drames de la mer se répétaient, des marins mouraient en mer, un père, un frère, quelquefois les deux. Il fallait vivre avec et sans argent trop souvent. Cette salle de Venise fut construite à la place d'un bâtiment des conserveries Roulland selon certaines sources. D'autres sources parlent d'un réaménagement d'un bâti existant. La construction avait été élevée sur une parcelle de l'étang asséché de Prat-ar-Pont (5 hectares). Les matériaux de comblement provenaient du déroctage du port. Une échancrure naturelle dont le premier passage aménagé fut une digue de fortune maintes fois surélevée et élargie au fur et à mesure de l'augmentation de la circulation causée par la hausse des capacités de pêche du port.

Le passage devient une route en 1868 mais le parfait raccordement avec le quai Gustave Toudouze ne se fit qu'en 1943.

En remontant le temps encore, la jonction entre la mer et l'étang était aménagée par un moulin à marée. Des textes évoquent aussi un moulin à vent en complément.

Désormais, la Salle de Venise est, depuis 1995, un musée du patrimoine maritime afin que le matériel de pêche d'antan et les connaissances de la construction navale ne s'évaporent pas.

La salle de l'Océan près de l'étang de Prat ar Koum, était l'autre possibilité de passer des heures folles. Ni l'étang, ni la salle n'existent encore, tout se situait au niveau de la rue du Loc'h. La salle de L'Océan ( propriétaires Louis et Marie-Joséphine Bergot) avait remplacé les usines Saupiquet.

Les photos de Camaret-sur-Mer

Quai Gustave Toudouze

Carrefour des 4 vents

Hôtel Moderne

André Antoine Théâtre et Cinéma

Villas d'artistes sur la Montagne

Villa Dirag ar Mor de Gustave Toudouze

Villa atelier Marcel Sauvaige

L'étonnante Mme Rosalie Dorso

Hôtel de France veuve le Goff

Le sous-marin Nautilus de Fulton

Sous-marins Pluviôse et Emeraude dans l'anse

Les filles de Camaret

Notre Dame de Rocamadour

Eglise de Saint Rémi (ancienne)

Eglise de Saint Rémy (nouvelle)

Paysage alentours

Tour Vauban

Cimetière de bateaux

Grand Hôtel des Pois

Photos anciennes de Camaret

Secours en mer d'un hydravion

Naufrage du Saint Valentin

Viviers flottants

Cabanes noires de coaltar

Maison des mareyeurs du peintre Scoriel

Vente langouste homard breton

La pêche au thon miraculeuse

Abri du marin

Les chantiers navals de Camaret

Réparation mécanique des bateaux

La Salle de Venise - Musée du patrimoine maritime

L'usine Béziers friterie de sardines à l'huile

Le Grand Magasin des Bassemaison

Slipway

Port de plaisance

Quai Téphany

Station essence Purfina - Office de Tourisme

Le quartier du Styvel - Stivel

Le quartier du Notic

La place St Thomas

Sauvetage en mer

Baptême du canot de sauvetage Taï I

Phare du Toulinguet

Club Léo Lagrange

Almanach des postes et des télégraphes

Grue d'armement

Lavoir

Les feux du port

L'hôtel Trez Rouz

Camping le Grand Large

Le bistrot d'Albert Le Fur

Tyan Avel Ar Mor

Aux campeurs de l'Iroise

Ecole du Lannic

Cinéma Arc-en-Ciel

Chanoine Joseph Bossennec

Maison d'un armateur

Fresque murale de Jim E Sévellec

L'arche de Camaret

Le tourisme qui libère les femmes




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.
Un proriétaire immobilier particulier : le docteur Bavay.
Villa de la famille Crouan puis Farge en Landévennec.
L'intrusion du 709th tank battalion.
Des chars fabriqués à Détroit, affectés à Fort Lewis, participent à la libération de la Presqu'île de Crozon.
Photos souvenirs des vacances de femmes des années 30 lors d'une crise d'indépendance. Elles ont passé la nuit à l'hôtel sans époux, quel scandale ! Un tourisme de liberté.
Mathurin Méheut peintre créateur d'images remarquables.
Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



Au delà du bout du monde...

Compatibilité SMS Féminisme