Le Stivel ou Styvel quartier de Camaret-sur-Mer

La cale de l'anse du Styvel, au fond du port de plaisance de Camaret, est un rare témoin de la construction navale de la fin du 19ème siècle et début du 20ème. Le quartier du Stivel cumule alors l'activité de conserveries de sardines et de chantiers navals. L'entrepreneur Michel Provost obtient une cale sur le domaine public maritime en 1905. Son chantier est juste derrière. Michel Boënnec en devient le propriétaire en 1913 pour une activité identique. Un associé nommé Pierre Lastenet entre dans le jeu en 1943. La construction navale s'effrite progressivement et disparaît dans les années 1980. La cale de lancement bien qu'écourtée garde son aspect d'origine.

Le groupe d'immeubles modernes au pied du sillon de Camaret-sur-Mer remplace une conserverie mémorable : l'usine rouge. La Société Anonyme Brestoise des Produits Alimentaires est composée de 7 actionnaires dont le principal est le gérant Eugène-Marie Fouché-Royer  qui sera autorisé à résider sur place dès 1880. L'usine est en faillite en 1931 et vendue aux familles Le Fur et Morvan qui semblent avoir poursuivi un semblant d'activité quelques années encore tant les pêcheurs sont dépendants de cette structure économique à forte réputation de sérieux. L'usine fait travailler 110 personnes dont 93 femmes et très jeunes filles au meilleur de sa rentabilité. Les hommes sont les soudeurs des boîtes de conserve. Progressivement les effectifs décroissent. Production annuelle au plus fort de l'activité : 200000 boîtes de sardines par an.

Le Styvel était un quartier véritablement isolé de Camaret-sur-Mer composé d'un pâté de maisons auquel on accédait par la grève à marée basse ou par la falaise à marée haute. En effet cette falaise tombait dans l'eau avant qu'elle ne fut creusée pour enfin faire un passage entre le Stivel et le Notic de Camaret.

L'avènement de la pêche a augmenté considérablement la population locale et c'est ainsi que le quartier du Styvel fut rattaché à Camaret. Le Styvel connut la prospérité grâce à une conserverie, l'Usine Rouge grâce au gérant, Mr Eugène Fouché. L'usine avait les toits en tuiles rouges, une nouveauté inédite à l'époque. L'homme d'affaires fera construire une estacade en bois de 60 mètres pour que les sardiniers débarquent en toutes eaux à pieds secs et ramènent les sardines au plus vite grâce à leurs paniers.

Il y eut aussi une première cale de lancement (disparue) en 1894 d'Yves Boënnec, propriétaire de l'un des chantiers navals de l'endroit.

Pêche intensive, multiplication des embarcations, le quartier, comme Camaret, tourne à plein régime jusqu'à l'effondrement économique. Les pêcheurs ne gagnent plus leur vie (ils gagnaient une misère mais vivaient de la sardine). La pêche à la langouste ne survivra pas davantage. Les chantiers navals après une période de rachats à bon compte ferment les uns après les autres...

Corps de garde du Gouin

Arche de Camaret

Chanoine Bossennec

Cimetière de bateau

Feux d'entrée du port

Fresque murale Sevellec Henriot

Grue à mâter d'armement

Phare du Toulinguet

Port de plaisance

Quai Gustave Toudouze

Quai Kléber

Quai Téphany

Quartier du Stivel

Sauvetage en mer

Slipway

Tour Vauban

Villas maisons hôtels

Chez Mémé Germaine

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Fontaines



A la une :

Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019