Le Stivel ou Styvel quartier de Camaret-sur-Mer

Le groupe d'immeubles modernes au pied du sillon de Camaret-sur-Mer remplace une conserverie mémorable : l'usine rouge.

Le Styvel était un quartier véritablement isolé de Camaret-sur-Mer composé d'un pâté de maisons (une maison avec dépendances et un magasin de pêche en 1830) auquel on accédait par la grève à marée basse ou par la falaise Beg ar Gac à marée haute. En effet cette falaise tombait dans l'eau avant qu'elle ne fut creusée pour enfin faire un passage entre le Stivel et le Notic de Camaret. Creusement du premier passage en 1868, élargi en voie circulable en 1895. Il y eut aussi une première cale de lancement (disparue) en 1894 d'Yves Boënnec, propriétaire de l'un des chantiers navals de l'endroit.

Construction d'un premier bâtiment de sauvetage en 1867.

L'avènement de la pêche a augmenté considérablement la population locale et c'est ainsi que le quartier du Styvel fut rattaché à Camaret. Le Styvel connut la prospérité grâce à une conserverie, l'Usine Rouge grâce au gérant, Mr Eugène Fouché Royer. Hervé Le Hir et Bernard Le Mons bâtissent une forge. La forge change de propriétaire : Pierre Kermel jusqu´en 1960 puis Francis Bescou qui va vers les anciennes usines Caradec.

Avec les nombreux ouvriers des chantiers navals, l'oportunité d'ouvrir des débits de boissons est incontournable. Les deux premières ouvertures sont celles de Mme Victorine Le Fur et Mme Eugénie Le Hir, puis une nouvelle génération ouvre avant la seconde guerre mondiale : Mme Joséphine Boëzennec / Mme Marianne Bruère (sœurs), Mme Marie-Rose Le Floch, Mme Émilie Cadiou, Mme Rosalie Le Fur...

Un hangar est construit sur la grève même du Styvel pour M. Le Hégarat mareyeur. Accolé dans les mêmes conditions, le débit de boissons de Mme Cadiou fermé en 1940. Accolé encore, un bâti "la maison cassée". Rien ne subsiste.

Pêche intensive, multiplication des embarcations, le quartier, comme Camaret, tourne à plein régime jusqu'à l'effondrement économique. Les pêcheurs ne gagnent plus leur vie (ils gagnaient une misère mais vivaient de la sardine). La pêche à la langouste ne survivra pas davantage. Les chantiers navals après une période de rachats à bon compte ferment les uns après les autres...

Styvel = fontaine jaillissante.

Pointe de Pen-Hir

Pointe du Grand Gouin - du Couvent

Corps de garde du Gouin

Arche de Camaret

Chanoine Bossennec

Cimetière de bateau

Feux d'entrée du port

Fresque murale Sevellec Henriot

Grue à mâter d'armement

Phare du Toulinguet

Port de plaisance

Brise-lames du port Vauban

Quai Gustave Toudouze

Quai Kléber

Etang de Prat ar Pont & submersions

Quai Téphany

Quartier du Stivel

Sauvetage en mer

Slipway

Tour Vauban

Villas maisons hôtels

Chez Mémé Germaine

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Fontaines



A la une :

Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Pêche.
Le port du Fret.





°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°

Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021