Rue Georges Ancey, le théâtre naturaliste à Camaret

Georges Ancey et son épouse Madeleine découvrent les vacances à Camaret-sur-Mer à l'été 1891. Ils sont invités par André Antoine 1858-1943 à l'hôtel de la Marine tenue par la fameuse Rosalie Dorso, une maîtresse femme qui est la figure incontournable du port de pêche. Le tout Paris de la culture vient à l'hôtel sur les quais en pension joyeuse.
André Antoine, homme de théâtre d'avant-garde, et son épouse Pauline Verdavoine accueillent Georges Ancey - Georges-Marie-Edmond Mathevon de Curnieu (parfois nommé Mathiron de Carmère) 1860-1917 - dramaturge, comédien, metteur en scène de bonne naissance et d'aisance incontestable. Antoine et Ancey (Chevalier de la Légion d'honneur 1905 - auteur naturaliste) travaillent ensemble. Les Inséparables, l'Ecole des veufs, la Dupe, ces pièces d'Ancey firent vivre la compagnie du Théâtre-Libre. Les deux amis sont réellement inséparables et se retrouvent aussi au théâtre de l'Odéon (la Grand-Mère), au Gymnase (Ces Messieurs), et enfin au Théâtre Antoine (l'Avenir).

La petite troupe de touristes est complétée par des connaissances dont Pierre Wolff 1865-1944, critique, écrivain, librettiste entre autres. L'été se passe à la plage, pour quelques baignades pudiques, quelques chasses infructueuses parfois. Le soir venu, les discussions artistiques soulignées par un bon verre de vin de la veuve Dorso qui sera au fil des années très proche des artistes, permettent aux amis de se retrouver le lendemain avec toujours plus de complicité dans le calme maritime breton. Paris est loin, les agressions verbales aussi : le théâtre moderne n'a pas encore son public, le naturalisme qui se veut la dépeinte de la fausseté pour servir la simplicité humaine acceptable ne plaît pas encore... Et ne plaira que le temps d'une tendance provisoire...

Le choix de la rue n'est pas innocent sans doute. A deux pas de la maison Ar Mor Braz d'André Antoine, la plaque nous fait nous souvenir de l'intensité culturelle qui régna à Camaret.

En cet période estivale de 1891, André Antoine et Georges Ancey de la compagnie du "Théâtre-Libre" occupant le théâtre des Menus-Plaisirs (futur Théâtre Antoine) doivent déjà se préparer à leur rentrée théâtrale. Le 21 décembre 1891 : première de "La Dupe" de Georges Ancey, pièce à succès dans laquelle André Antoine est metteur en scène et comédien dans le rôle d'Albert. Ce dernier donne la réplique à Henriette Henriot qui interprète le rôle d'Adèle. Comédie en 5 actes. Henriette Henriot, dite Mme Henriot, fut un modèle du peintre Renoir tout comme sa fille Jane, comédienne au destin tragique, morte dans l'incendie de la comédie française pour avoir tenté de sauver son petit chien. Camaret recevait donc l'élite, dont la figure de proue fut le poète St Pol Roux dont le manoir est en bout de voie mais pas seulement et bien davantage en somme...  La rue Georges Ancey borde les alignements de Lagatjar et l'ancienne caserne...

Manoir de Saint Pol Roux

Abri du marin

Auberge de jeunesse

Béziers conserverie

Cabanes noires de coaltar

Ecole du Lannic

Ecole du Kerloc'h

Grand hôtel des pois

Grand Magasin

Hôtel de France veuve le Goff

Hôtel de la Marine veuve Dorso

Hôtel Moderne

Maison d'armateur

Maison des mareyeurs

Rues de Reims, Dixmude, de la Marne

Place St Thomas

Réparation mécanique

Salle de Venise

Station service Purfina

Rue Georges Ancey

Villa André Antoine

Villa atelier Marcel Sauvaige

Villa Dirag ar Mor Gustave Toudouze

Villas maisons hôtels

Moulin à vent

Rue/impasse du Moulin Cassé

Pont du Kerloc'h

Chantier naval

L'usine rouge

Pressage des piles de sardines

Réservoir à eau ?

Abattoir



A la une :

Crabe araignée ou crabe mousse ?
Le BEM Monge.
La genèse et l'inauguration de l'abattoir de Camaret.
Le vice-amiral Thévenard à la Pointe du Toulinguet et aux alignements de Lagatjar.
Le maréchal Pétain à Morgat.
Louis-Ferdinand Céline décroché pour l'oubli !
Eugène Boudin à Camaret-sur-Mer.
Le danger d'une baïne, que faire ?
Le mangeur d'étamines : le Dasyte émeraude.
Nettoyage par criblage de la plage de Morgat.
Des marques de tracteurs anciens qui n'existent plus ou presque.
Du nouveau dans les orties, le papillon Carte Géographique arrive en presqu'île !
Surf et environnement, un rapport difficile !
Une nouvelle ponte pour les gravelots ! Troisième année de reproduction dans l'extros ! 2 poussins au 2 mai !
Cherche infos sur le "réservoir" de Camaret ! Merci de votre aide.
Les risques technologiques en Presqu'île de Crozon.
Le remorqueur Abeille Bourbon dans l'anse de Camaret.
Les anciennes carrières de la presqu'île.
La batterie de "la Mort Anglaise".
Le monument aux Morts d'Argol : le grand déplacement !
L'histoire des échaliers des enclos paroissiaux.
La position allemande du Marros pour défendre le pont de Térénez.
Les urinoirs d'Argol, une affaire d'Etat !
La géomatique surveille le recul des falaises en presqu'île de Crozon.
Les vapeurs du transport aérien, une calamité que les anciens avaient prévue.
L'activité humaine contre nature : fauchage des prunelliers et polystyrène indésirable.
Araignée Epeire concombre : la belle verte !
Fourmi, le genre Formica.
L'affaire de la rampe (rue) de la Montagne enfin éclaircie.
Flakartillerie légère et mobile.
De la grande guerre au tir aux poulets, l'histoire du canon de 32cm de Roscanvel.
Tournage d'un film policier à Morgat avec la célèbre vedette Suzanne Grandais.
Le bois du Kador, son histoire pour préparer sa découverte.
Un crime de guerre ordinaire resté impuni.
Le pré, la rue, le Grand Café du Luxembourg.
Garenne Goarem, les lapins du moyen-âge.
La répartition des algues.
Les limites élastiques de la commune de Camaret.
Bientôt le départ de la Grive Litorne.
Les victimes du cuirassé Danton.
L'Atalante d'Ifremer.
La batterie du Portzic "effacée" par une table de pique-nique.
Le sup foil est bien là à  Crozon !
Sensations fortes au rocher de la Cormorandière.
Les vestiges d'un poste de télémétrie Audouard à la Pointe des Espagnols.
Les défenses allemandes de Morgat.
Le radar pédagogique moins innocent qu'il en a l'air.
Un patrimoinne militaire sous-estimé : "la Vieille Batterie" du 17ème siècle.
Regelbau 667.
Une ancienne batterie française devenue allemande : Pourjoint.
Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021