L'administration militaire allemande de la WW2

L'unité administrative 752 (FK 752) de l'armée allemande d'occupation prend ses fonctions à Quimper en juillet 1940 et soumet la préfecture du Finistère à ses ordres et gère le département sauf Brest gérée par la FK 623. D'abord nommée Feldkommandantur 752*, puis kommandantur 752 V, son état-major est dissous fin 1942 début 1943 et l'unité elle-même est dissoute le 27 avril 1945. Le personnel administratif œuvre dans les orstkommandanturen de chaque commune du Finistère ainsi, la presqu'île de Crozon connaît plusieurs orstkommandanturen qui changent d'adresse en fonction de la nature des bombardements alliés. Certaines kommandanturen sont fermées telle que celle de Morgat qui se regroupe avec celle de Crozon au cours de la guerre. Le commandement (Feldkommandant) est assuré par l'Oberst (colonel) Heinrich Berendes du 04 06 1940 au 23 07 1941 (muté à la FK 246 en Russie, puis au Mans dans la FK 755, nommé général de division le 01 03 1942, mis à la retraite le 31 08 1943), le Generalmajor (au 01 02 1942) Heinrich Schubert du 17 07 1941 jusqu'au 20 06 1942 (Retraité le 30 08 42), l’Oberst Georg Seebohm en 1943 (fils de pharmacien, devient général de division le 1er avril 1943, est muté à Rennes), l’Oberst Ulrich von Coler en 1944. Ce dernier était un criminel de guerre notoire avec la FK 810 en Pologne en 1943. Dénoncé par certains de ses hommes, il est mis au vert à Quimper. Aristocrate Prussien, il est reconnu pour son antisémitisme autant que pour son arrogance.

Il faut noter que ces officiers supérieurs sont en fin de carrière et n'ont pas un esprit nazi dans un premier temps mais la dernière nomination est le reflet du durcissement du régime nazi.

Le prélèvement de soldats administratifs vers une affectation sur le front de l'Est brise la dynamique scrupuleuse de la substitution de l'administration française par l'administration allemande. La kommandantur V 752 était subdivisée en différents bureaux spécialisés (verwaltungsgruppe) commandés par un (ober)kriegsverwaltungsrat (chef de service : major) zélé. L'un d'entre-eux, Casagrande, a sévi en Indre et Loire et dans le Finistère et tout particulièrement en presqu'île... Le bataillon d'infanterie 184 de remplacement tente de maintenir l'organisation sur le terrain, celui-ci est renommé grenadiers 184. A partir du 18 février 1943, le Landesschützen-Ersatz-Bataillon 6 prend la relève. Ce sont des soldats vieillissants ou de santé incertaine.

Les prérogatives sont immenses, gestions des biens et des personnes civiles soumises à l'autorité allemande.Gestion de la nourriture, de la circulation (routes, véhicules...), de la justice, des entreprises, des matériaux, des aménagements militaires et fournitures des moyens humains et matériels nécessaire à l'organisation Todt constructrice du mur de l'Atlantique. La kommandantur impose les amendes, les interdictions, les poursuites que le préfet s'empresse de mettre en application sans délai. Instauration de la zone côtière interdite dès l'été 1940. Instauration du couvre-feu à partir du 30 novembre 1940 de 22heures à 6 heures du matin.

Progressivement, pour se délester, l'administration allemande s'appuie de plus en plus sur des agents Français aux intentions diverses, sur des nationalistes Bretons dans le cadre de kommandos supplétifs enragés à l'extrême. Le Sonderführer Schröter (interprète de la 18e armée parlait parfaitement le français - traducteur dans certaines négociations en Norvège) collectait les renseignements émanants des agents Français. Un sonderführer était un civil Allemand avec une spécialité technique, un savoir particulier, utile à l'armée, portant un uniforme militaire et ayant un grade d'officier variable. Il n'avait pas une vocation de commandement de troupe jusqu'en 1942 mais était toujours nazi, voire SS. A partir de 1942, il subit un entrainement militaire correspondant à son grade. Une FK avait enfin un médecin général pour réparer les dommages des interrogatoires.

Bien des éléments de kommandos dont celui de Landerneau, célèbre pour ses exactions, se sont retrouvés enfermés en presqu'île avant l'arrivée américaine après avoir tenté de supprimer les résistants locaux.

Echelons supérieurs à la Feldkommandantur :
Oberfeldkommandantur : (OFK) commandement administratif d'une région militaire qui peut dépasser la notion de région administrative civile.
Platzkommandantur : Commandement administratif d'une place - grande ville telle que Paris ou d'une forteresse comme celle de Brest.
Echelons inférieurs à la Feldkommandantur :
Kreiskommandantur de Châteaulin liée à la sous-préfecture - AuBerstellen 752 - Succursale 752 d'un secteur proche de la notion de canton ou d'une ville de taille moyenne (Brest) - Châteaulin gère la petite administration et sert de filtre pour Quimper en ce qui concerne la presqu'île de Crozon.
Orstkommandantur de niveau communal - note tous les comportements des habitants, fait du renseignement de proximité, compte les poules et les cochons et dénonce à Châteaulin les affaires supposées inquiétantes ou transmet les dénonciations françaises.
Standortkommandantur : commandement administratif de garnison (le terme apparaît sur les courriers de Camaret).
Hafenkommandantur : commandement de port - capitainerie.

A la fin de la guerre, les échelons ne sont plus respectés par manque de personnels ainsi que par le fait que certains officiers supérieurs blessés se retrouvent dans des fonctions subalternes commandés par des administratifs de grades inférieurs.

Chaque niveau de kommandantur dactylographie le moindre fait. Les archives existantes montrent l'implication dans le quotidien des Français occupés.

Les unités de campagne rattachées à Quimper portaient le numéro indicatif 03818 datant de 1942.

* La Feldkommandantur 752 a été brièvement désignée FK 541 avant son installation définitive à Quimper. Le commandement de campagne 752 (FK 752) a été créé le 04 juin 1940, constitué le 15 juin 1940 dans le district militaire VI – Wehrkreis VI – Le district militaire VI comprenait les provinces de Westphalie, de Hanovre, du Rhin en 1940 puis redéfini à partir de Münster / Westphalie, Dortmund, Düsseldorf et Cologne.



Destins de guerre

Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?

19e RI & 118e RI

2e RAC & 3e RAP

13ème RIC

87e RIT

Manœuvres à Telgruc

Sous -marin Germinal

Sous marins Naïade Q015 et Q124

Dixmude

Tahure

11 novembre

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Remorqueur Atlas

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Croiseur cuirassé Kléber et sous-marin allemand UC-61

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Pluton

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

25/26 août 1944 bombardement de Roscanvel

3 septembre 1944 bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

La bataille de l'Ailette le 5 et 6 juin 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

bataillon de FTP - Franc-tireur-partisan

Commandant L'Herminier

L'Emigrant sous protection allemande

Tante Yvonne

Marcel Clédic

Maquis de Spezet

Jean Ménez

Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre

Yves Lagatu

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Morts pour la France

Soldats inconnus

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel

Les forces américaines de la libération de Brest et Crozon

3rd Division Air Force

Task force (A et B)

Les forces allemandes lors de la libération de Brest et Crozon

Les légions étrangères allemandes présentes en Crozon

Feldkommandantur 752

2. Tactical Air Force RAF

Gardien de batterie

Pilote aviateur Gaston Beven

Officier mécanicien Capitaine Jean Tassa

Guy Eder de la Fontenelle

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

BUNKERS - MUR DE L'ATLANTIQUE 1940-1944

APRES 1945



A la une :

La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021