Tante Yvonne - Le Roux - réseau Johnny - Résistance

Une plaque commémorative rue Tante Yvonne à Morgat.

Le réseau Johnny dont fait partie "Tante Yvonne" a pour mission essentielle d'informer les services secrets britanniques de l'activité portuaire de la marine allemande dans le port de Brest durant la Seconde Guerre Mondiale. Madame Yvonne le Roux (née Rossel – 1882 – séparée d'un officier torpilleur sur le Suffren) devient un agent capital à propos des déplacements des deux croiseurs de bataille allemands Scharnhorst et Gneisenau qui écument les convois de ravitaillement de l'Atlantique Nord et de la Manche.

Quand Tante Yvonne et les résistants du groupe Johnny préviennent par radio la venue en escale technique des deux navires de guerre. L'aviation anglaise (RAF) entame des bombardements interminables sur le port de Brest. Des renseignements jugés hautement fiables par les Anglais, que Tante Yvonne savait glaner auprès de personnes ayant des postes stratégiques. Des informateurs parfois à leur insu, parfois Pétainistes en apparence...

Tante Yvonne trouvait cette information et recrutait des agents pour l'aider. Elle avait un caractère bien trempé et une intuition affûtée dans ses recrutements.

Les faits les plus connus à l'actif de Tante Yvonne et de son groupe :
• Trois sous-marins allemands doivent quitter Brest. Tante Yvonne transmet l'info à un radio qui prévient l'amirauté britannique. Les trois sous-marins seront coulés.
• Le croiseur Gneisenau sera touché dans le port de Brest le 6 avril 1941 par une torpille de l'un des 178 bombardiers de la RAF engagé cette nuit là. Tante Yvonne parvient à communiquer sur l'importance des dégâts et la durée des réparations étape par étape. Le navire sera touché par 3 bombes le 10 avril et ne pourra jamais être réparé complètement.
• Tante Yvonne a été l'une des sources qui a averti les Anglais d'un projet de fuite des croiseurs allemands. La fameuse mission Cerberus (Channel Dash selon les Anglais) qui permettra à la marine allemande de se désenclaver de Brest. Elle donnera le jour du départ du convoi et l'heure prévue, soit une heure après le dernier bombardement de la nuit. L'information sera complétée par des précisions d'importance, le convoi se composera de 32 vedettes lance-torpilles, 14 torpilleurs, 6 destroyers et d'un appui aérien composé de plusieurs centaines d'avions de chasse. Un troisième croiseur lourd, le Prinz Eugen, est présent. Toute la marine allemande de l'Atlantique Nord s'apprête à rejoindre les ports germaniques. Hitler renonce aux opérations dans l'Atlantique. Du 11 au 13 février 1942, cette flotte passera la Manche malgré le minage et les bombardements anglais. Peu de dégâts côté allemand...
• Tante Yvonne informait aussi les services britanniques de l'activité de la DCA (Flak).
• Cette résistante a réussi à obtenir un échantillon d'un nouveau fumigène que les Allemands utilisaient pour générer un brouillard artificiel et organiser ainsi les déplacements de navires de surface sans être vu. L'armée britannique produira rapidement cette composition pour protéger leurs installations portuaires.
• Participation aux rapatriements des pilotes alliés vers l'Angleterre. Evasions des pilotes Anglais et Américains.

Tante Yvonne était convaincue qu'il y avait un traître dans son groupe et va aller à Paris pour obtenir une condamnation à mort de celui-ci. Elle n'a pas été écoutée. Assez rapidement le réseau Johnny est décimé. Sur les 197 agents reconnus, 53 vont être tués, 60 déportés dont Tante Yvonne qui sera arrêtée et déportée à Neuengamme puis Ravensbrück le 22 avril 1942. Elle mourra le 28 avril 1945, quelques jours après son retour d'Allemagne, à Paris, de dysenterie et d'épuisement après trois ans de captivité épouvantable.

Winston Churchill justifiant dans la chambre des Communes l'échec de la destruction de la flotte allemande en Manche «ce n'est pas notre service français de renseignements qui était en défaut»... Une reconnaissance magistrale de l'efficacité de Tante Yvonne et du réseau Johnny.

Un chalutier porta le nom de Tante Yvonne.



Destins de guerre

13ème RIC

Sous -marin Germinal

Dixmude

Tahure

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

Bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

Commandant L'Herminier

L'Emigrant sous protection allemande

Tante Yvonne

Maquis de Spezet

Jean Ménez

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel



A la une :

2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Jean Ménez - un grand souvenir.
Villa Trombetta en béton armé.
Chemins de service de l'armée française.
La mousse blanche sur des plantes, danger ou pas ?
La colonisation des algues.
Traversées d'espions Allemands en Manche avec la Soizic
Rose Bruteller servante de St Pol Roux victime de guerre
Manoirs ou maisons manales de Roscanvel.
La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Péri ou disparu en mer...
L'ostréiculture : élevage des huîtres sur tréteaux en mer.
Cuirassé Bretagne entre honte et nécessité.
Batteries hautes des Capucins.
Drame à l'île Vierge, pointe de St Hernot...
Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019