Les tombes du Commonwealth du cimetière de Camaret-sur-Mer

Le 17 décembre 1941 - bombardier Hampden MK1

Dès le début de la guerre, l'armée allemande occupe le port militaire de Brest pour y amarrer des navires de guerre, puis y créer une base sous-marine. Brest devient le théâtre de bombardements incessants de la part des Alliés.
Décolle à 18h30, le 17 décembre 1941, le bombardier Hampden MK1 AD868 de la base de Waddington, Angleterre avec à son bord 4 membres d'équipage.
Dans des circonstances imprécises, l'avion tombera en entraînant la mort de ses occupants. Seul le corps du pilote sera inhumé dans le cimetière de Camaret.
THERALD LIONEL KASCHULA 80117 Pilot Officer Force Volunteer Reserve Unité 44sq Rhodésia RAF.
Les trois autres soldats Kenneth Esler, Edward Wade, John George, sont inhumés au mémorial de Runnymde en Angleterre. Ces soldats venaient d'Afrique du Sud, appelée alors Rhodésie.

Le 22 décembre 1941

Les missions de bombardements du port de Brest étaient quotidiennes dès que la météo permettait le décollage des avions de la RAF provenant de l'Angleterre. Certains avions ont tout simplement été perdus sur les alentours de Brest sans ne laisser de traces exploitables. Pendant, une période de guerre, la priorité n'est pas la comptabilité rigoureuse des pertes humaines. Pour un aviateur de la seconde guerre mondiale en mission ayant essuyé des tirs d'artillerie de défense aérienne allemande (Flak de Brest et alentours), subi des combats aériens avec l'ennemi (Luftwafe de la base de Guipavas), ou ayant eu un accident, le destin se résumait souvent à mourir dans l'anonymat tant le corps était méconnaissable et sans indice d'identité. C'est le cas de ce soldat non identifié, inhumé au cimetière de Camaret-sur-Mer. Quelque part, dans des registres militaires de la Royal Air Force, ce soldat est déclaré : porté disparu en mission. Une mention qui dût blesser sa famille car elle fut un espoir de retrouvailles avant de devoir en accepter le deuil immatériel.
D'autres soldats, déchiquetés n'auront jamais de sépulture...



Destins de guerre

13ème RIC

Sous -marin Germinal

Dixmude

Tahure

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Sfax

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

Bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

Commandant L'Herminier

Tante Yvonne

Maquis de Spezet

La Croix de Pen-Hir

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel



A la une :

Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019