La Janine langoustier - caseyeur monument historique

La Janine CM 231634 (CM3073).

La Janine fut un langoustier de taille raisonnable (L = 18.5m) ainsi donc bien en deçà des capacités des langoustiers mauritaniens, est construit à Camaret par les chantiers Kéraudren en 1955-1956 pour le patron pêcheur André Ménesguen dont l'épouse se prénommait Janine.

Les pêches à la langouste s'effectuaient dans les eaux portugaises ou marocaines et étaient conservées à bord dans un vivier. Certaines pêches étaient déchargées à Marseille.

Après l'affaiblissement de la pêche à la langouste, la reconversion naturelle se porta vers la pêche aux casiers pour le crabe dans des mers plus proches. La Janine devenue un caseyeur changea plusieurs fois de patron pêcheur jusqu'à la faillite du dernier en 2003.

Une association défendant le patrimoine maritime le rachèta dans l'espoir d'une restauration en 2004.

Ce chalutier est le dernier de sa génération, le dernier bateau de pêche à vivier ouvert qui fut cimenté un temps.

En 2007, La Fondation du patrimoine maritime et fluvial décerna la label BIP (Bateau d'intérêt patrimonial) bien que partiellement modifié avec le temps et les nécessités d'usage.

L'association « Bateaux Ulysse » fit les démarches d'un classement en tant que monument historique dont le statut fut obtenu suite à un rapport favorable du service des Monuments historiques de Bretagne : "Par sa taille et la rusticité de son équipement mécanique, ce type de bateau semi-hauturier reste à la portée d'un armement familial et d'une exploitation artisanale contrairement au "mauritanien" qui franchit le pas dans les années soixante de la l'exploitation industrielle".

Consolidée au chantier Tanguy à Douarnenez en 2011, la Janine attend patiemment à Pouldavid en bord de route une issue administrative et financière. En 2011, les travaux étaient estimés à 700000€ dont 60% pris en charge par l'état et 40% à la charge de l'association, somme « introuvable ». Le statut de monument historique empêche toute intervention en dehors d'un chantier accrédité, ainsi le bateau ne peut être ni restauré, ni détruit...

En 2018, mise en vente au chantier Tanguy...

Le Mauritanien Rocamadour

La Janine monument historique

Le Galant-Passeur

Une vie de sardinier

Crise sardinière le vrai le faux

Extermination des bélugas au canon

L'histoire des Mauritaniens

Le fantôme de Landévennec

L'épave du Tante Yvonne

D'autres épaves

L'échouage du Pérou

L'échouage du Duguesclin

Inauguration du navire école Charles Daniélou

Horreur à bord du Breslaw

Le Bel Espoir

Voiliers anciens et vieilles coques

Bateau à vapeur l'Averse

Louis Prucser moine résistant

La Fauvette

Traduction de toponymes

Tournages de films de cinéma

Séries Tv et courts métrages

Statut social des femmes par leurs pierres tombales

Macron à Crozon carton rouge 2018

Louis Jouvet

Petit commerce



A la une :

L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
La charrue locale.
La belle histoire du Relais des pêcheurs.
Deux conceptions de l'urbanisme, la maison de santé d'Argol et la villa Gradlon à Morgat.
Les griffes de l'écureuil.
Démolition de la chapelle de Morgat.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.



Une information, une demande :

© 2019