Histoires d'épaves

L'épave de l'Hydo à marée basse.

Le cargo Panaméen "Hydo", le 02 septembre 1983, par une mer et des vents forts, en mer d'Iroise, se trouve en difficulté. Le vieux caboteur naviguait vers un port espagnol pour déconstruction. L'Abeille Flandre tente un remorquage mais l'amarre cède. Le caboteur dérive et se brise sur la côte de Pen-hir en prenant feu. L'épave au Nord des grottes des Tas de Pois fait l'objet de plongées dorénavant.

IMO: 5418094
Nom: HYDO
Genre du navire: cargo caboteur
Jauge brute: 10239 t
Port en lourd: 16107 t
Construction: 1963 Mitsubishi Yokohama Yard, Yokohama
Longueur Hors Tout x Largeur Hors Tout: 149.61m × 20.58m

Talisay Corp Of Panama, Monrovia MV Talisay. 1963 ~ 1974
Cape Cuvier Shipping Co. Ltd., Monrovia MV Titika P. 1974 ~ 1979
Al Kalhifa & Mirchandani Shipping Co. Ltd., Kuwait MV Anwar Al Sabah. 1979 ~ 1980
Efluck Shipping Co. Sa, Limassol MV Pushpa. 1980 ~ 1981

Epave découvrante du Goulien.

La presqu'île de Crozon bénéficie de quelques épaves en bois, de la taille d'embarcations de pêche. Par contre les navires de grandes tailles sont au fond de la mer, présentés à l'oubli. Cette page ne concerne que les épaves proches de la côte de la presqu'île. Les épaves au large, tout particulièrement celles de la mer d'Iroise ne sont pas répertoriées.

Epave de l'Armorique à Landévennec. 48.2888450 -4.2802433.

Epave découvrante non identifiée à Landévennec. 48.2837427 -4.2675256.

Le Latécoère 523 (variante du 522) "Aldebaran" était en révision sur l'hydro-base de Lanvéoc Poulmic quand les autres hydravions, pour la plupart, s'étaient envolés pour l'Afrique du Nord, le 18 juin 1940, à l'arrivée allemande. Ce même jour, l'hydravion est mis à l'eau et sabordé. 48.2974511 -4.41105114.

Une péniche à voile dont les vestiges disparaissent progressivement. 48.2983834 -4.4282680.

Ponton de 10m dans l'ancienne zone de mouillage de Roscanvel. 48.3280564 -4.5297515.

Bugalet - chaland - caboteur de 16m x 6m. 48.3488067 -4.5585817.

Le cargo à vapeur espagnol Cobetas transportant du minerai de fer est coulé le 1er ou le 2 novembre 1918 suite à un abordage du vapeur anglais SS Reresby. Chantier naval : Russel & Co de Glasgow (1890-1892) pour la compagnie Burrell & Son de Glasgow. Baptisé alors Strathesk. Revendu à la Compañía Naviera Vascongada de Bilbao. 70m x 10m. Jauge brute 1705 tonneaux. 48.3432417 -4.5206083. Pointe des Espagnols.

Remorqueur de 60ch Irmgard coulé en 1945. Remorqueur d'origine française construit aux chantiers de Villeneuve le Roi est réquisitionné par l'armée allemande alors qu'il est encore inachevé. Il faisait partie des bâtiments de servitude destinés à la marine française : Zarzis, Koudiat, Bouc, Cormorandière, Dalat, Ouakam, Poutou. Les Allemands rebaptisent les remorqueurs avec des prénoms féminins. Ces navires sont à Lorient ou Brest selon les périodes. 48.3490150 -4.5504517.

Les remorqueurs sont achevés entre septembre et novembre 1941 sous les noms de Helga, Ingrid, Maria, Koudiat, Irmgard, Heidi et Zarzis. Certains sont coulés puis renfloués puis versés dans la marine marchande ou la marine nationale après guerre.

Des ancres maintenaient le filet anti sous-marin entre la pointe du Dellec et la pointe Robert. Quelques unes sont encore vivibles au fond. 48.3491192 -4.5585966.

Vaisseau de guerre français de 74 canons, de classe Téméraire - 107 vaisseaux de sa classe, le "Golymin" (ex Inflexible) porte le nom d'une bataille victorieuse napoléonienne à l'encontre de l'armée polonaise. Construit à Lorient de 1804 à 1809, en service le 1er janvier 1812, il coule le 23 mars 1814 dans le goulet de Brest après s'être déchiré sur le rocher du Mengant. Brise légère mais courants forts. Malgré une manœuvre désespérée pour ralentir sa route en ayant lancé ses ancres, il sombre en dérivant vers Basse-Goudron. Le capitaine Armand Leduc, commandant le navire, est déclaré innocent par la cours martiale le 15 juillet 1814.

L'épave est classée. Des obusiers sont conservés au musée de la Marine à Paris.

Chaland de transport de munitions de 25m réquisitionné par l'armée allemande. Des câbles électriques sont à côté de l'épave ainsi que des munitions de 75mm. Cette barge n'était pas motorisée et comportait 4 tubes lance-torpilles sur son pont et participait à la défense de l'entrée du Goulet. Ce poste de tir était lié à la torpedo-batterie de Fort Robert. 48.3314791 -4.5709523. Batterie de Cornouaille.

Epave indéterminée de 28.5m. 48.3281311 -4.5830273.

Langoustier Roca. Lors de la fête de la mer le 29 janvier 1956, l'Océan aborde le Roca lors d'une manœuvre. In extrémis l'équipage et les passagers invités pour la fête sont récupérés par l'Océan tout ceci durant la bénédiction de la mer à Camaret. 48.2896874 -4.6134016.

Le Swansea Vale est un cargo britannique perdu dans la brume, il s'échoue sur un haut fond du Trépied à marée basse le 8 août 1918. Il reste accroché et se déchire progressivement. Le Capitaine Cousins espère qu'à marée montante, le cargo puisse repartir malgré les avaries. La cargaison est essentiellement du bois. Effectivement quatre heures plus tard le cargo reprend sa route mais l'évacuation par les baleinières devient nécessaire, l'équipage regarde le navire couler avant de rentrer à Brest à la rame. 48.3031099 -4.6437399.

Non loin de cette épave, une plaque nominative " Saint Laurent" est découverte en 1998. Nul n'en connaît l'histoire.

Sablier ou goélette. 48.3237000 -4.6346433.

Dragueur de mine auxiliaire allemand M4003 touché par une mine parvient à atteindre la côte à Porz Naye avant de couler. Equipage sain et sauf. Il s'agissait d'un chalutier français réquisitionné le Kérolay. 48.2823500 -4.6122833.

Canonnière remorqueur de haute mer V724 réquisition allemande. Chalutier anglais (1920) racheté par un patron pêcheur français de Boulogne (1931) rebaptisé "Blanc-Nez" ou "St Dominique" selon les sources. Réquisitionné par la marine française en 1939 pour être transformé en dragueur de mines. Réquisitionné par la kriesgmarine (marine allemande) en tant que vorpostenboot. Coulé par une mine le 4 juin 1944. 48.3159017 -4.6501767.

Canonnière chasseur de mines accoustiques M4031 équipé d'une perche sonore comme le V713 (ci-dessous), ancien chalutier italien "Pesce Spada" coulé par une mine le 3 juin 1944. 48.3119533 -4.6599083.

Vorpostenboot V713, chalutier allemand "Leipzig PG 457" de 1922 réquisitionné et transformé en chasseur de mines acoustiques. Une longue perche inclinée sous l'eau avec un émetteur de sons à l'extrémité propageait des bruits de niveaux élevés pour faire exploser les mines sensibles aux bruits sous-marins. Coulé par une mine le 11 juillet 1944. En deux morceaux. 48.3067467 -4.6694033.

Patrouilleur auxiliaire allemand V722, le vorpostenboot est coulé par une mine le 15 avril 1944. 20 membres d'équipage disparus, 16 sauvés par la V702. Construite en Allemagne, livrée à la Belgique en 1929, il s'agissait d'une vedette portuaire, une ancienne pilotine. Une embarcation qui assure la liaison entre un port et un navire pour le transfert du pilote. Versée en France pour éviter la réquisition allemande en Belgique, elle est sabordée en Gironde. Renflouée par l'armée allemande, elle est attachée à la 7ème flotille des patrouilleurs de Brest sous pavillon allemand. 48.3130774 -4.6841283.

Un navire d'avant-poste allemand (vorpostenboot) armé pour la surveillance côtière est une reconfiguration d'un ancien baleinier. L'armée allemande de la seconde guerre mondiale manque de navires de côte alors elle réquisitionne tout ce qui flotte dans la zone envahie. Les vorpostenbooten sont des bateaux civils réquisitionnés comme le furent les kriegsfischkutters dans un premier temps.

La flûte "Rhône" fait naufrage le 31 décembre 1790 et laisse derrière elle, une belle histoire de marins. 48.2748532 -4.6399641.

Le Mousse-Bihan est un chalutier coulé le 13 mars 1978 après avoir talonné au Trépied. 48.2756858 -4.6914021.

Des canons de marine du 18ème siècle au Sud de la tête du Trépied. Ce sont ceux de la frégate "Hermione"* classe Hortense de 40 canons qui par beau temps et faible voilure talonne un haut fond connu. L'Hermione, ex-La République italienne (bateau construit pour la marine italienne et réaffecté en France) commandée par le capitaine Desrotours coule le 18 août 1808 avec un équipage de 335 hommes non expérimentés. Le navire lancé en 1805, commandé alors par le capitaine Mahé, avait participé en 1805 à la bataille du cap Finisterre, à la bataille de Trafalgar et à la croisière de Lamellerie. 48.2757672 -4.6917200.

Ne pas confondre avec l'Hermione de Lafayette.

Cimetière de Molène, une sépulture d'un passager identifié.

Les présents émanaient de la volonté de la reine Victoria elle-même et furent remis par l'ambassadeur de France au curé de Molène.

Le calice et la patène furent offerts par reconnaissance aux Molènois ainsi qu'au curé Lejeune.

La « Guild of All Souls » la Société de toutes les âmes.

Le 16 juin 1896, le paquebot à vapeur "Drummond Castle", provenant du Cap (Afrique du Sud), vers 23 heures, après une navigation hasardeuse dans le brouillard, se déchire sur les récifs entre Molène et Ouessant. Il coule en quinze minutes avec à son bord 251 personnes (147 passagers et 102 hommes d'équipage), seulement 3 survivants secourus par des pêcheurs le lendemain de la catastrophe.

Les Bretons cultivent une forte animosité envers les Anglais et pourtant une multitude de bateaux de pêche va tenter de faire au mieux avec le pire qui flotte sous les yeux des marins. Dans les jours qui suivent des cadavres dérivent et Camaret-sur-Mer connaît ses premiers naufragés inertes sur la centaine retrouvée au total.

Exemple :
Auguste Kerspern, patron pêcheur de "L'Oiseau des Tempêtes", ramène le corps d'un garçon ayant dans ses poches des pièces espagnoles.
Etienne Marie Vigouroux, patron pêcheur du "Saint-Étienne", ramène le corps d'un homme d'une quarantaine d'années portant des chaussettes avec les initiales P. K.

Rosalie Dorso prend en charge l'inhumation des malheureux alors qu'à Molène on manque de bois pour faire des cercueils.

Au Royaume-Uni, c'est l'émotion. Les journaux déclenchent une souscription pour en faire don aux Bretons. La Reine Victoria offre des financements pour différents travaux de citerne à Molène ainsi qu'une horloge indiquant l’heure solaire...

Le 29 avril 1897, M. le ministre plénipotentiaire de la reine d'Angleterre à Paris honore Rosalie Dorso, veuve du Maire Corneille Dorso, d'une nouvelle médaille d'honneur qui s'ajoute à d'autres distinctions du passé...

Les machines du Drummond Castle sont au fond entre Ouessant et Molène.

Autant d'éléments terrestres sont rares dans l'univers des catastrophes maritimes.

Un goémonier sablier, la Reine du Léon, 4 juillet 1990, coule après une voie d'eau. Le navire est chargé de goémon (laminaire). Le chalutier est construit en 1965 à Camaret, aux chantiers Keraudren. Il change de fonction et de propriétaires régulièrement. 48.2209423 -4.6517539.

Le Dalch Mad Bihen (DZ185131) chalutier de 1963 construit à Douarnenez puis transformé en fileyeur. Un plan ministériel impose une sortie de pêche. L'idée de conserver le bateau de pêche pour rejoindre un musée de la mer à Concarneau est abandonnée. Dépollué, il est volontairement coulé le 5 août 1998. 48.1901855 -4.5980646.

Le Menkalinan (DZ184748) chalutier de 1962 construit à Croix de vie. Coulé le 29 août 1986 alors qu'il transite entre Douarnenez et Boulogne. Il porte le nom d'une étoile et avait un moteur de 210CV Poyaud.

Le dundee Johannes Cornelis. 48.1256849 -4.5437284.

Forteresse volante tombée en 1942. Deux vestiges d'un bombardier B17 de l'US Air Force subsistent non loin de Morgat. 48.2028549 -4.4776259 & 48.2019635 -4.4771378.

Le chalutier Tante Yvonne sur la plage de Postolonnec en épave découvrante.

Epave indéterminée composée d'un mât. 48.2106886 -4.4372295.

Ce pieu pourrait être allemand. Un poteau d'obstacle anti-débarquement de la WW2.

Epaves de l'Aber.

Epave découvrante. 48.2301000 -4.4398700.
Charpente/planches découvrantes. 48.2296910 -4.4398900.
Plage de l'Aber Est.

L'aviso "La Meuse" fut mis en service le 09 01 1918 – rayé le 20 12 1938. Après son affectation à la division navale de la Baltique, en 1920, il rejoint l'Ecole navale de Lanvéoc Poulmic. Il achève son service en tant que caserne flottante à Saint Nazaire pour loger les personnels travaillant sur les navires en chantier en 1937. En 1938, il revient à Brest et est voué à la démolition. Il échappe à cette échéance car la Marine Nationale s'en sert comme cible d'artillerie de marine à partir du cuirasser Jean Bart.  L'aviso escorteur est enfin coulé en baie de Douarnenez en 1954. "La Meuse" est devenu une curiosité pour les plongeurs sous-marins à 33 mètres de fond. 48.1541583 -4.4217783.

"La Perle" était un navire-école chalutier de la marine marchande pour une trentaine d'élèves officiers, construit en 1971 à Dunkerque. Revenant de Lorient, le 16 décembre 1984, il touche (il talonne) un rocher sur la Basse-Jaune au Sud Ouest du cap de la Chèvre. Il prend l'eau. "La Perle" est secouru par la SNSM qui le remorque. Malheureusement la voie d'eau est importante, il coule. L'équipage est sauf.

La navire est renfloué le 15 mars 1985 dans l'espoir d'une réparation. Il est désarmé et sabordé neuf jours plus tard en tant que récif artificiel avec "le Castel Meur" et "la Meuse" au centre de la baie de Douarnenez. 48.1536300 -4.4122217.

Le chalutier Castel-Meur construit en 1975 appartenant à l'armement coopératif finistérien de Douarnenez ripe et se couche sur le slipway de Douarnenez en juin 1976. En le relevant, il faut bien constater que les réparations coûteraient plus que le prix du navire lui-même. Son sort tarde à venir et ce n'est qu'une fois désarmé, qu'il est coulé volontairement le 17 mai 1984 auprès de l'aviso "La Meuse". "La Perle" fera aussi partie des récifs artificiels de la baie de Douarnenez. La faune et la flore marine y ont trouvé un état de grâce. 48.1541400 -4.4107267.

La liste des épaves est infinie d'autant plus infinie que certaines ont une histoire indéterminée et n'ont été qu'aperçue avant de s'enfouir dans le fond de l'océan. D'autres navires ont été déclarés perdus sans avoir laissé de trace... Il y a aussi les histoires à part telle que celle de la Nouvelle Espérérance, un caboteur (lougre) qui se drosse sur le rocher du Lion le 29 octobre 1875, y perd sa cargaison de 94 tonneaux constituée de pierres meulières. La poupe du navire s'échoue en Rade de Brest quelques jours plus tard... Les épaves discéminées, il en existe de plus récentes. Le cargo danois Vénus transporte 350 tonnes de résidus de minerai de zinc entre Bilbao et Brême qui explosent. Un membre d'équipage meurt, les autres ainsi que le capitaine Mikkelson sont sauvés par le chalutier Pen Hir. L'épave est éparpillée.  Enfin, il y a les épaves qui émeuvent davantage comme celle du Kléber dont une victime était Crozonnaise.

La pierre du mariage

La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Jeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du Fret

Maître des barques

L'histoire des moulins

Le Mauritanien Rocamadour

La Janine monument historique

Dundee

Le Galant-Passeur

Péri ou disparu en mer

Une vie de sardinier

Crise sardinière le vrai le faux

Extermination des bélugas au canon

L'histoire des Mauritaniens

Le fantôme de Landévennec

La légende des Korrigans

La fin de la flûte Rhône

L'épave du Tante Yvonne

D'autres épaves

L'échouage du Pérou

L'échouage du Duguesclin

Inauguration du navire école Charles Daniélou

Horreur à bord du Breslaw

Le Bel Espoir

Voiliers anciens et vieilles coques

Vedette des douanes en sauvetage

Grésillon

Bateau à vapeur l'Averse

Louis Prucser moine résistant

La Fauvette

Traduction de toponymes

Tournages de films de cinéma

Séries Tv et courts métrages

Statut social des femmes par leurs pierres tombales

Macron à Crozon carton rouge 2018

Benoît Hamon incognito

Louis Jouvet

Marie-Jo Guével maître verrier

Gérard Guéguéniat artiste

Petit commerce

Plaque émaillée licence IV

Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance

La visite d'Erwin Rommel

Câble sous-marin

Les vacances de de Gaulle à Morgat

Les architectes qui comptent

Les Filles du Saint Esprit

Antennes-relais

Poteaux en béton

Poteaux en bois

Repère de nivellement général

Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon

Tempête Amélie

Enfouissement de lignes électriques

Les ancres qui chassent



A la une :

Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Souvenir des gués.
L'histoire des repères de nivellement général.
Marie-Jo Guével maître-verrier.
Gérard Guéguéniat artiste peintre sculpteur...
Le bunker 636a pas si fréquent que cela...
Préparation de l'arrivée du canon de 32cm Mle 1870-84 à la Pointe des Espagnols.
Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
Pêche.



Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020