Manoir de Keroumen

Les traits épais correspondent à des murs de bâtiments. Les minces concernent les limites de la cour.

Le manoir de Keroumen en Crozon (proximité Ouest Nord-Ouest de Tal ar Groas - 400m) est considéré en ruines sur le cadastre de 1830-1831. Cependant, le cadastre représente encore les emplacements de différents bâtiments de ce qui était une grande propriété terrienne sans pour autant être une seigneurie en l'absence de moulin à vent.

Le manoir était sur les terres du Comté de Crozon. Le manoir disposait de terres allouées aux paysans. Si le propriétaire était titré, il bénéficiait du droit de ban, c'est-à-dire qu'il percevait moult redevances auprès des paysans qui cultivaient ses terres et s'occupaient du bétail, jusqu'à percevoir une redevance selon la teneur du poulailler et la qualité pondeuse des poules ! Une part des revenus était reversée au seigneur local ou au leude – seigneur de rang élevé ne résidant pas sur place auquel il était inféodé. Géographiquement, la seigneurie de Trébéron (plus au Sud-Ouest) était la plus proche.

Fortune n'était pas faite si les terres étaient peu nombreuses et/ou sans rendement de sorte que les descendants avaient tendance à vendre des parcelles pour maintenir leur niveau de vie.

Après la révolution, les aristocrates se firent discrets et reconnaissaient que les terres exploitées n'étaient pas rentables et qu'il était donc ridicule de risquer sa tête pour conserver un manoir au demeurant très rustique plutôt que de le vendre à un propriétaire foncier qui y mettrait un métayer. Les manoirs furent pour la plupart transformés en grandes fermes. Le bâti malcommode et coûteux à l'entretien ne faisait pas que des heureux. Les nouvelles générations d'agriculteurs préféraient une maison neuve à dimension humaine. A ce titre, si les terres intéressaient les investisseurs, les grandes maisons de pierres au milieu de nulle part trouvaient difficilement preneurs. Le mauvais entretien amenuisait encore les possibilités de rachat à une époque où les maisons secondaires n'existaient pas encore. La bourgeoisie privilégiait les villas de villégiature en bord de mer.

Difficile de retracer l'histoire du manoir de Keroumen dont il ne subsisterait que des talus de pierres non appareillées, le nom lui-même de Keroumen n'est plus lisible sur les cartes d'aujourd'hui. Bien souvent les pierres abandonnées sur place servaient à d'autres constructions. On récupérait en priorité les pierres d'angle, les cheminées et leurs corbeaux, etc.

Etudes de Me Gassis, avoué licencié à Châteaulin, et de Me Conan, notaire à Telgruc.
Vente d'immeubles par licitation.
Le samedi 19 août 1911, à deux heures du soir, en l'étude et par le ministère de Me Conan commis par jugement du tribunal civil de Châteaulin, du 27 juin 1911, il sera procédé à la vente en 3 lots, des immeubles ci-après :
Au village de Keroumen, en la commune de Crozon, une pièce de terre nommée Prat-Kéroumen, dite aussi Prat-Kerguel, n°870, section 25.
Premier lot :
Une portion au Couchant de l'issue, d'une contenance d'environ 56 ares 65 centiares.
Deuxième lot :
Une portion au Levant du 1er lot, d'une contenant d'environ53 ares 75 centiares.
Troisième lot :
Une portion au Levant du 2e lot, d'une contenance d'environ59 ares 35 centiares.
Pour tous renseignements, s'adresser à Me Conan, notaire, dépositaire du cahier des charges.

La licitation provoque la vente publique aux enchères d'un bien en indivision.
1 are = 100m², 1 centiare = 1m²

La dernière comtesse de Crozon

Les épidémies

La pierre du mariage

La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Jeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du Fret

Maître des barques

L'histoire des moulins

Le Mauritanien Rocamadour

La Janine monument historique

Dundee

Le Galant-Passeur

Péri ou disparu en mer

Une vie de sardinier

Crise sardinière le vrai le faux

Extermination des bélugas au canon

L'histoire des Mauritaniens

Le fantôme de Landévennec

La légende des Korrigans

La fin de la flûte Rhône

L'épave du Tante Yvonne

D'autres épaves

Planches découvrantes

L'échouage du Pérou

L'échouage du Duguesclin

Inauguration du navire école Charles Daniélou

Horreur à bord du Breslaw

Le Bel Espoir

Voiliers anciens et vieilles coques

Voile pince de crabe

Vedette des douanes en sauvetage

Vedettes PM 509 PM 510

Grésillon

Bateau à vapeur l'Averse

Louis Prucser moine résistant

La Fauvette

Traduction de toponymes

Tournages de films de cinéma

Séries Tv et courts métrages

Statut social des femmes par leurs pierres tombales

Macron à Crozon carton rouge 2018

Benoît Hamon incognito

Louis Jouvet

Marie-Jo Guével maître verrier

Gérard Guéguéniat artiste

Frère François le Bail géologue

Alphonse et Gabriel Chanteau peintres

Pierre Chanteau plasticien

Maxime Maufra peintre

Jim E Sévellec peintre céramiste

Petit commerce

Plaque émaillée licence IV

Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance

La visite d'Erwin Rommel

Câble sous-marin

Les vacances de de Gaulle à Morgat

Les architectes qui comptent

Les Filles du Saint Esprit

Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes

Antennes-relais

Poteaux en béton

Poteaux en bois

Poteaux composites & fibres de verre

Repère de nivellement général

Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon

Tempête Amélie

Enfouissement de lignes électriques

Les ancres qui chassent

Jean Moulin

Gabrielle Colonna-Romano

Livre terrier et cadastre napoléonien

Armoiries des communes

Démocratie participative

RIP Référendum d'initiative partagée

Vendeur colporteur de presse VCP

Méthanier à membrane

Manoir disparu

Almanach du forestier



A la une :

Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Le souvenir du chantier Naval d'Auguste Laé en Roscanvel.
Antiquité du bord de mer : un poêle à charbon de 1930.
Batterie allemande Cr330 Pont-Scorff & batterie du Run.
Un fileyeur, qu'est-ce que c'est ?
Un grand méthanier à membrane dans le vestibule du Goulet.
Les bouts des avions remorqueurs de cibles, une bonne affaire à l'époque.
Les essais de la frégate furtive Alsace.
L'histoire des ruines de Trévarguen en Roscanvel.
Les détails de la mission N°601 du bombardement du 3 septembre 1944 de la presqu'île de Crozon.
Les bombardements des 25/26 août 1944 à Roscanvel. Intervention de la 2TAF. Intervention de 3rd Bomb Division.
Les forces allemandes, les forces américaines, les Tasks Forces A et B de la libération de Brest et de Crozon.
Origine du nom de la rue de Peisey-Nancroix en Roscanvel.
Des records de vents bretons.
Les grands gravelots sont heureux du confiment des humains.
Vendeur colporteur de presse
La zone aérienne de la presqu'île : une réglementation spécifique.
Le répartiteur téléphonique militaire.
Le jonc piquant un bienfait pour la biodiversité.
Quand le frelon asiatique est-il dangereux ?
Les aménagements de la place de l'église de Morgat.
La démocratie participative, séquence souvenir !
La silhouette de l'aviso EV Jacoubet.
Des vedettes du Parc Naturel Marin d'Iroise PNMI.
Le rideau breton, une tradition presque perdue.
La voile ancienne pince de crabe... Une antiquité qui ressurgit.
Chantiers navals de Camaret.
La plage suspendue du Corréjou.
Embosser de la charcuterie et un bateau ce n'est pas la même chose.
Le sombre souvenir du Pluton.
Moteur CLM Peugeot Junkers.
Bientôt la fin de la frégate Primauguet.
L'indépendance de la Bretagne grâce à la 5e Panzerdivision allemande, les automistes bretons y ont cru !
Gardien de batterie de côte, un métier envié.
Nos cousines les Tipule.
La circulaire ministérielle du 31 juillet 1846 - Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières - Loi de déclassement des corps de garde 1846.
Pour ou contre les poubelles de plage. L'avènement des bacs à marée.
Armoiries des communes de la presqu'île de Crozon.
Une ancienne faneuse.
Le Gendarme est l'ami du jardinier.
La Ligie océanique le Cloporte des mers.
Du livre terrier au cadastre napoléonien.
Un petit papillon : la Brocatelle d'or.
ANNONCE GRATUITE : Recherche pièce détachée hache-lande - broyeuse d'ajonc.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit : 1ère nouvelle.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020