Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne

Isolateur en verre.

Sommet de poteau en bois de ligne téléphonique désaffectée ayant conservé son cône de protection en plastique et sa patte d'accrochage pour le fil téléphonique.

Distance moyenne entre deux poteaux : environ 35 mètres.
Etiquetage des poteaux téléphoniques en service :
• Etiquette bleue : numéro d’identification.
• Étiquette triangulaire de couleur jaune : le poteau est interdit d’ascension et ne peut accepter de nouveau câble sans être remplacé au préalable.
• Étiquette rectangulaire orange : le poteau est à replanter, redresser ou recaler.
• Étiquette rectangulaire noire : indique la constitution des câbles.
• Etiquette rouge : présence de tensions élevées sur les câbles cuivres existants.
• Etiquette verte : présence d’un réseau de câbles coaxiaux et ou de câbles optiques.

Jumelage de deux poteaux (appui moisé).

Consolidation par une jambe de force (appui couple).

Le poteau porte un collier bas et un tendeur de câble d'acier (supprimé), ceci correspond à une consolidation par haubanage.

Les premiers poteaux en bois en presqu'île de crozon sont destinés à la distribution d'électricité dans les zones militaires. Puis le réseau se développe dans le civil avec des fils attachés à des isolateurs en porcelaine ou en verre que les enfants adoraient casser grâce à leurs lances pierres. "Opération de sabotage" dénoncée lors de la présence allemande durant la seconde guerre mondiale. Bien des blagues de galopins ont failli se terminer par des arrestations mais les Allemands ont reculé après leurs menaces pour ne pas se mettre la population à dos durant les premières années de guerre. C'est aussi grâce à la guerre que le réseau électrique s'est développé plus rapidement que prévu. Les soldats germaniques n'appréciaient pas le manque de confort de la presqu'île considéré comme rustique.

Le développement du réseau téléphonique aérien s'est propagé de la même manière, d'abord à usage militaire et avant tout pour relier les batteries côtières vers des centres de commandement, puis de façon civile vers des bureaux de postes télégraphes et téléphones (PTT) puis vers les hôtels, villas, avant une démocratisation complète. Les premiers numéros se demandaient par l'intermédiaire d'une opératrice, on demandait le 2 à Morgat par exemple. L'opératrice branchait le câble sur son pupitre et la ligne était ouverte. Elle en profitait pour écouter la conversation si elle n'avait rien d'autre à faire.

Les poteaux de bois des lignes téléphoniques aériennes sont encore en vigueur bien que des versions métalliques existent. Une des essences les plus privilégiées est le pin sylvestre traité en autoclave classe 4. Néanmoins, auparavant, les traitements anti-pourriture étaient éminemment toxiques. Les bois étaient traités à la créosote ou aux sels de cuivre-chrome-arsenic (CCA). Ils étaient souvent rachetés à titre de bois de chauffage sans tenir compte de la dangerosité de la combustion de ce type de bois traités. Certains bois sont traités par effet thermique désormais.

Exemple de poteau de bois pour ligne téléphonique aérienne :
POTEAU : Longueurs de 6 m, 7 m et 8 m.
ESSENCE : Pin sylvestre – Pinus sylvatica
TRAITEMENT : Station certifiée CTBB+, autoclave classe 4 ou 4 SP (selon normes EN 335), procédé Bethell vide et pression 12 bars
PRODUIT DE TRAITEMENT : Tanalith E 3474 certifié CTBP+
GARANTIE DE TRAITEMENT : 10 ans

Regard de ligne téléphonique enterrée.

Histoire locale

L'empire romain : Camp romain du Kerloc'hMonnaie de PostumeVoies romaines.

L'ancien régime : La dernière comtesse de CrozonL'histoire du comté de CrozonLes fourches patibulairesJeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du FretMaître des barquesLa loi du milliard pour les émigrésArmoiries des communes

Les personnalités : Marguerite de SavoieJean MoulinLa visite d'Erwin RommelLouis Prucser moine résistantLes vacances de de Gaulle à MorgatGabrielle Colonna-RomanoLouis JouvetMonique Keraudren & Gérard Aymonin botanistesFrère François le Bail géologueMacron à Crozon carton rouge 2018Les architectes qui comptent

Artistes : Marie-Jo GuévelGérard GuéguéniatAlphonse et Gabriel ChanteauPierre ChanteauMaxime MaufraJim E Sévellec

Les gens : Statut social des femmes par leurs pierres tombalesLes épidémiesBaisse de la population à cause du sable marinResencement : baisse du nombre d'habitantsMourir en vacancesCurés de campagneLes Filles du Saint EspritVendeur colporteur de presse VCPDémocratie participativeRIP Référendum d'initiative partagéePrécarité et délinquanceAlmanach du forestier

Pêche : Locations au Fret pour les pêcheurs de coquillesUne vie de sardinierCrise sardinière le vrai le fauxExtermination des bélugas au canonLe Mauritanien RocamadourL'histoire des MauritaniensPéri ou disparu en merLa Janine monument historiqueDundee

Epaves et échouages : Le fantôme de LandévennecLa fin de la flûte RhôneL'épave du Tante YvonneD'autres épavesL'échouage du PérouL'échouage du DuguesclinPlanches découvrantesIndemnisations de l'Erika

Vieilles coques : Inauguration du navire école Charles DaniélouHorreur à bord du BreslawLe Bel EspoirVoiliers anciens et vieilles coquesVoile pince de crabeGrésillonBateau à vapeur l'AverseLa FauvetteLes ancres qui chassent

Navires d'aujourd'hui : Seajacks ScyllaVedette des douanes en sauvetageVedettes PM 509 PM 510Méthanier à membraneTempête Amélie

Légendes coutumes toponymes: La pierre du mariageLa chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la filleLe Galant-PasseurLa légende des KorrigansTraduction de toponymesLan – Ermitage

Aménagements : L'histoire des moulinsLivre terrier et cadastre napoléonien – – Manoir disparuPetit commercePlaque émaillée licence IVBoîte jaune de la PosteCâble sous-marinAntennes-relaisPoteaux en bétonPoteaux en boisPoteaux composites & fibres de verreDéploiement de la fibre optiqueEnfouissement de lignes électriquesRepère de nivellement général

Culture : Tournages de films de cinémaSéries Tv et courts métrages


°°°




A la une :

Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2021