Câble sous-marin

Câbles sous-marins de la pointe des Espagnols.

Câbles sous-marins de Quélern (Sourdis).

Les câbles sous-marins télégraphiques ont une vocation transatlantique mais pour des raisons de communication, ces câbles furent aussi installés en Rade de Brest pour relier les défenses côtières de la presqu'île de Crozon avec le commandement de la place forte de Brest. La télégraphie sera abandonnée au bénéfice de la téléphonie qui utilisera le câblage sous-marin tout autant. L'armée allemande d'occupation y ajoutera ses propres réseaux durant la seconde guerre mondiale. Enfin il existe aussi des câbles purement électriques pour relier une île à la côte par exemple.

La présence de vestiges de câbles en presqu'île de Crozon permet de faire un petit retour en arrière sur l'histoire des câbles sous-marins.

Les Américains ont le système Morse de télégraphie. Les Anglais sont persuadés que l'on peut télégraphier à des milliers de kilomètres, entre continents, grâce à un câble électrique isolé passant sur le fond des océans. Les premiers essais de câbles sous-marins datent de 1830 environ. Aucun isolant connu ne résiste à l'eau de mer. La gutta-percha est une gomme naturelle découverte par une mission gouvernementale française en Chine (1849). L'isolant naturel supporte parfaitement une immersion prolongée dans les milieux marins. Mr William Montgomery, chirurgien de Singapore, importe cette matière aux ingénieurs Anglais qui sont très en avance dans le domaine des câbles.

Bien que rien ne soit officiel alors, tous les câbles sous-marin des télégraphes sont fabriqués à l'identique durant des décennies à partir de 1850.
"Quatre fils de la grosseur d’un fil de sonnette en cuivre ordinaire (1mm 1/2 de diamètre) contenus dans une gaîne de gutta-percha de 7 millimètres de diamètre, étaient entrelacés avec quatre cordes de chanvre et le tout était aggloméré par un mélange de goudron et de suif, de manière à former un cordon unique, d’environ 3 centimètres de diamètre. Une seconde corde de chanvre pareille à la précédente, sauf l’absence des fils de cuivre, enveloppait la première. Enfin, pour préserver de rupture l’appareil intérieur, le tout était fortement serré au moyen de dix fils de fer galvanisés, de 8 millimètres de diamètre. Coût : 9fr37par mètre (1851). Poids par kilomètre : 4,4 tonnes..."

Avant l'introduction du polyéthylène (basse densité 1933 - haute densité 1953), la nature des câblages a peu évolué et souffrait de la corosion tôt ou tard.



A la une :

Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Souvenir des gués.
L'histoire des repères de nivellement général.
Marie-Jo Guével maître-verrier.
Gérard Guéguéniat artiste peintre sculpteur...
Le bunker 636a pas si fréquent que cela...
Préparation de l'arrivée du canon de 32cm Mle 1870-84 à la Pointe des Espagnols.
Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
Pêche.



Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020