Un vaisseau armé en flûte accroche le rocher du Pohen

Dans la nuit du 31 décembre 1790, la gabare - armée en flûte* - "Rhône" de la marine royale française construite à Toulouse en 1781, heurte le rocher du Pohen après une trajectoire risquée à l'Est de ce récif discret mais dangereux, ceci d'autant que la tempête sévit. Le pilote a viré trop court après le Rocher du Lion pour rejoindre Brest au plus vite. Le vaisseau de marchandise reste perché sur la pointe rocheuse. Le Commandant, le lieutenant de vaisseau M. Sébire de Beauchesne paraît dépassé. Le lieutenant de vaisseau François-Hyacinthe de Bedée enlève son uniforme et se jette dans une mer déchaînée et glaciale dans les ténèbres avec une corde. Il veut atteindre les récifs du Lion à cent mètres au Sud-Ouest pour assurer, avec une poulie, un va-et-vient avec l'unique chaloupe de sauvetage du bord. Il y parvient de sorte que les marins sont achemeninés grâce au cordage qui les guide. Plusieurs heures passent avant que la chaloupe emporte 70 marins dont un officier et le chirurgien de bord pour trouver des secours à Brest. Les 98 militaires restant passent 27 heures difficiles agrippés tant bien que mal  au rocher du Lion battu par la mer, il semblerait que dix d'entre-eux aient lâcher prise. Les secours arrivent enfin, c'est inespéré pour l'époque. Sept autres marins auraient été perdus à bord de la flûte dont certains éléments seront récupérés quelques mois plus tard : les mâts, les cordages, des pièces de bois... C'est "la tradition des fortunes de mer" à chaque fois que cela est possible. Le butin est revendu...

François-Hyacinthe de Bedée sera décoré de la Grand-Croix de Saint-Louis pour cet acte héroïque. En 1787, l'officier s'était déjà distingué en ayant éteint un feu qui se propageait auprès d'une charette de 7 barils de poudre à St Brieuc. Il en fut félicité par le maire de manière officielle car tout un quartier de la ville avait été menacé par l'explosion possible et l'incendie qui s'en serait suivi. Ce brave marin semble avoir perdu sa santé après le naufrage et navigua peu.

Parmi les marins, un mousse de 13 ans qui venait d'embarquer à Lorient pour la première fois. René Constant Le Marant de Kerdaniel fait partie des rescapés et finira sa carrière au grade d'amiral après avoir survécu à un autre naufrage, été prisonnier des Anglais, participé à la bataille de Trafalgar et bien d'autres engagements mais avec aussi un pied à l'amirauté à Paris en étant l'aide-de-camp du ministre Decrès.

René Constant Le Marant de Kerdaniel aura la même distinction (dans d'autres circonstances après 10 ans de grade d'officier) mais à une classe moindre, celle de chevalier.

L'Ordre Royal et Militaire de St Louis distinguait les marins de haute volée dès Louis XIV jusqu'en 1830 sans distinction de naissance. Néanmoins comme la très grande majorité des officiers de marine était noble, la noblesse bénéficia pratiquement à elle seule de cette décoration, ce qui était le cas des deux marins de cette épopée qui appartenaient tous deux à la noblesse bretonne.

Quant au Lieutenant de vaisseau Sébire de Beauchêne, il poursuivit ses commandements de flûtes dont le "Dromadaire" de Toulon en 1791 avec des missions de transport de troupes entre Lorient et Cayenne jusqu'à devenir capitaine de vaisseau en 1793 sur la frégate "La Virginie" dès 1794. Une frégate qui tomba entre les mains de la marine britannique après un combat naval en 1796.

Dans l'épave de la flûte qui existe encore ont été retrouvées des ancres de marine dont une en pierre. Elles devaient être livrées pour des frégates de Brest. La pierre était une fabrication économique que quelques patrons pêcheurs appréciaient jusqu'à l'après guerre.

* Les flûtes ou fluttes sont des navires de commerce d'origine hollandaise du 17ème siècle. Des vaisseaux "bas de gamme mais solides" en sapin chevillé de bois, construits rapidement de manière économique sans pièce métallique pratiquement qui en cas de guerre sont immédiatement transformés en vaisseaux de ligne avec des canons (une vingtaine en moyenne). Moins d'équipage, plus rapides que les navires en chêne, ce type d'embarcation va devenir une tendance maritime européenne au 18ème siècle. Sur l'océan se croisent des centaines de flûtes qui transportent le vin, les prunes, le coton... et qui une fois rentrées au port, en cas de conflit, sont armées de canons de marine rapidement, il suffit de les embarquer, les emplacements sont prévus.

L'expression "armée en flûte" veut dire que le vaisseau est dépourvu des batteries principales de canons (les plus gros calibres sur les ponts inférieurs) pour faire place à de la troupe, c'était le cas du "Rhône" qui transférait des militaires de Lorient à Brest.

Au 18ème siècle, les flûtes peuvent être d'anciens navires proche de la réforme dont la mission est le transport de troupe et non les batailles navales, ce peut être aussi celle d'hôpital flottant. Des flûtes étaient construites de manière spécifique pour le transport de mâts par exemple. Ce transport nécessitait des flûtes très nettement allongées.

La dernière comtesse de Crozon

Les épidémies

La pierre du mariage

La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Jeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du Fret

Maître des barques

L'histoire des moulins

Le Mauritanien Rocamadour

La Janine monument historique

Dundee

Le Galant-Passeur

Péri ou disparu en mer

Une vie de sardinier

Crise sardinière le vrai le faux

Extermination des bélugas au canon

L'histoire des Mauritaniens

Le fantôme de Landévennec

La légende des Korrigans

La fin de la flûte Rhône

L'épave du Tante Yvonne

D'autres épaves

L'échouage du Pérou

L'échouage du Duguesclin

Inauguration du navire école Charles Daniélou

Horreur à bord du Breslaw

Le Bel Espoir

Voiliers anciens et vieilles coques

Voile pince de crabe

Vedette des douanes en sauvetage

Vedettes PM 509 PM 510

Grésillon

Bateau à vapeur l'Averse

Louis Prucser moine résistant

La Fauvette

Traduction de toponymes

Tournages de films de cinéma

Séries Tv et courts métrages

Statut social des femmes par leurs pierres tombales

Macron à Crozon carton rouge 2018

Benoît Hamon incognito

Louis Jouvet

Marie-Jo Guével maître verrier

Gérard Guéguéniat artiste

Frère François le Bail géologue

Alphonse et Gabriel Chanteau peintres

Pierre Chanteau plasticien

Maxime Maufra peintre

Petit commerce

Plaque émaillée licence IV

Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance

La visite d'Erwin Rommel

Câble sous-marin

Les vacances de de Gaulle à Morgat

Les architectes qui comptent

Les Filles du Saint Esprit

Antennes-relais

Poteaux en béton

Poteaux en bois

Poteaux composites & fibres de verre

Repère de nivellement général

Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon

Tempête Amélie

Enfouissement de lignes électriques

Les ancres qui chassent

Jean Moulin

Gabrielle Colonna-Romano

Livre terrier et cadastre napoléonien

Armoiries des communes

Démocratie participative

Vendeur colporteur de presse VCP

Méthanier à membrane



A la une :

Un grand méthanier à membrane dans le vestibule du Goulet.
Les bouts des avions remorqueurs de cibles, une bonne affaire à l'époque.
Les essais de la frégate furtive Alsace.
L'histoire des ruines de Trévarguen en Roscanvel.
Les détails de la mission N°601 du bombardement du 3 septembre 1944 de la presqu'île de Crozon.
Les bombardements des 25/26 août 1944 à Roscanvel. Intervention de la 2TAF. Intervention de 3rd Bomb Division.
Les forces allemandes, les forces américaines, les Tasks Forces A et B de la libération de Brest et de Crozon.
Origine du nom de la rue de Peisey-Nancroix en Roscanvel.
Des records de vents bretons.
Les grands gravelots sont heureux du confiment des humains.
Vendeur colporteur de presse
La zone aérienne de la presqu'île : une réglementation spécifique.
Le répartiteur téléphonique militaire.
Le jonc piquant un bienfait pour la biodiversité.
Quand le frelon asiatique est-il dangereux ?
Les aménagements de la place de l'église de Morgat.
La démocratie participative, séquence souvenir !
La silhouette de l'aviso EV Jacoubet.
Des vedettes du Parc Naturel Marin d'Iroise PNMI.
Le rideau breton, une tradition presque perdue.
La voile ancienne pince de crabe... Une antiquité qui ressurgit.
Chantiers navals de Camaret.
La plage suspendue du Corréjou.
Embosser de la charcuterie et un bateau ce n'est pas la même chose.
Le sombre souvenir du Pluton.
Moteur CLM Peugeot Junkers.
Bientôt la fin de la frégate Primauguet.
L'indépendance de la Bretagne grâce à la 5e Panzerdivision allemande, les automistes bretons y ont cru !
16 canons de 47mm Mle 1885 en 4 batteries de côte.
Gardien de batterie de côte, un métier envié.
Nos cousines les Tipule.
La circulaire ministérielle du 31 juillet 1846 - Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières - Loi de déclassement des corps de garde 1846.
Pour ou contre les poubelles de plage. L'avènement des bacs à marée.
Armoiries des communes de la presqu'île de Crozon.
Une ancienne faneuse.
Le Gendarme est l'ami du jardinier.
La Ligie océanique le Cloporte des mers.
Du livre terrier au cadastre napoléonien.
Un petit papillon : la Brocatelle d'or.
ANNONCE GRATUITE : Recherche pièce détachée hache-lande - broyeuse d'ajonc.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Un vélo Jacques Anquetil qui raconte sa marque et ses soirées poker.
Une grande vedette à Camaret-sur-Mer Gabrielle Colonna-Romano.
Les yeux du plasticien Pierre Chanteau.
Initiation artistique de Jean Moulin à Camaret-sur-Mer.
Kabelbrunnen - puits à câbles téléphoniques de la guerre 39-45.
Radars allemands, détecteurs acoustiques - Funkmeßgerät, Ringtrichter-Richtungshörer.
Des mines allemandes dans les champs.
Papillon pourpre : Pyrale pourprée - Pyrausta purpuralis
Les plantes du littotal du haut de plage.
Des plastiques du passé bien présents dans la nature.
Des grains sous les fougères : les sores.
Baies sauvages comestibles ou toxiques...
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit : 1ère nouvelle.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020