Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Chaque mur du Fret se souvient des pêcheurs de coquilles.

Les viviers à coquilles étaient sous les eaux à marée haute.

Vestiges des viviers sur la grève. Ceux-ci sont remplis de sable mais on devine un béton armé sommaire pour limite des parcs.

La pêche des coquillages dans la Rade de Brest est une sorte de circonstance inattendue dont l'origine est liée à la mise en service du canal Brest-Nantes. Ce canal qui permet de contourner le blocus anglais du port stratégique de guerre brestois ouvre aussi de nouveaux horizons à l'agriculture dans l'arrière pays. Plusieurs familles nobles et propriétaires terriennes interviennent pour que l'agriculture se modernise et incitent les paysans à y participer. Ce sont les organisateurs des foires et ont des facilités pour exporter les productions. Parmi les éléments de modernité les amendements sont une priorité.

Des embarcations sont dédiées par des patrons pêcheurs à la collecte de sable et de maërl dans les fonds de la Rade de Brest. Les sabliers remontent alors des coquillages en abondance. Jusqu'ici les pêcheurs favorisaient les poissons gras qui tenaient plus au corps dans leur alimentation mais les coquillages sont très vite prisés par les familles aisées qui y trouvent des saveurs nouvelles. Ces pêches se sont intensifiées jusqu'à la seconde guerre mondiale. Le seul port du Fret avait 145 coquillers en 1939. Environ 800 marins pêcheurs sont inscrits aux embarquements. Une pêche néanmoins harassante et dangereuse tant les dragues risquent de faire chavirer les frêles embarcations, pire, une drague accrochée au fond, le bateau coule et l'équipage avec car peu de marins savent nager, ajoutez à cela les collisions entre coquillers... Ce sont des centaines de tonnes à l'année de coquilles Saint Jacques,, de pétoncles, praires et palourdes qui sont débarquées au port du Fret dans des sacs emportés par des mareyeurs de Camaret en charrette. Les invendus sont entreposés dans des locaux de stockage en attendant preneurs ou sont placés dans des viviers sur la grève du Fret, côté Ile Longue. Quand le train vient enfin au Fret, des expéditions par wagons frigorifiques permettent d'écouler encore plus de marchandises.

A la fin de la journée, les pêcheurs fourbus font un choix, soit de rentrer chez eux en sabots de bois dans les chemins creux, dans le vent et la pluie, pour un grand nombre jusqu'à Camaret, une sacrée trotte; soit de rester loger chez l'habitant au Fret pour repartir à la pêche le lendemain. Ceux qui choisissent de rester sur place logent dans des greniers, des remises, des étables ou dans les combles des magasins de stockage... Au repas du soir, des coquilles poêlées, de la soupe du pain et du vin et si possible une bonne fête dansante dans les lieux de location dont l'espace le permet. Cette ambiance là était une joie du cœur pour tout le monde malgré la dureté quotidienne.

Dans les années 1950, la ressource devient plus rare et l'ensemble de la pêche traditionnelle ne peut rivaliser avec des chalutiers toujours plus grands, plus mécanisés. Le métier de pêcheur n'attire plus autant, chacun reste dans son port et le tintamarre de la saison des coquilles se tait définitivement.

La dernière comtesse de Crozon

Les épidémies

La pierre du mariage

La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Jeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du Fret

Maître des barques

L'histoire des moulins

Le Mauritanien Rocamadour

La Janine monument historique

Dundee

Le Galant-Passeur

Péri ou disparu en mer

Une vie de sardinier

Crise sardinière le vrai le faux

Extermination des bélugas au canon

L'histoire des Mauritaniens

Le fantôme de Landévennec

La légende des Korrigans

La fin de la flûte Rhône

L'épave du Tante Yvonne

D'autres épaves

L'échouage du Pérou

L'échouage du Duguesclin

Inauguration du navire école Charles Daniélou

Horreur à bord du Breslaw

Le Bel Espoir

Voiliers anciens et vieilles coques

Vedette des douanes en sauvetage

Grésillon

Bateau à vapeur l'Averse

Louis Prucser moine résistant

La Fauvette

Traduction de toponymes

Tournages de films de cinéma

Séries Tv et courts métrages

Statut social des femmes par leurs pierres tombales

Macron à Crozon carton rouge 2018

Benoît Hamon incognito

Louis Jouvet

Marie-Jo Guével maître verrier

Gérard Guéguéniat artiste

Frère François le Bail géologue

Alphonse et Gabriel Chanteau peintres

Petit commerce

Plaque émaillée licence IV

Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance

La visite d'Erwin Rommel

Câble sous-marin

Les vacances de de Gaulle à Morgat

Les architectes qui comptent

Les Filles du Saint Esprit

Antennes-relais

Poteaux en béton

Poteaux en bois

Repère de nivellement général

Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon

Tempête Amélie

Enfouissement de lignes électriques

Les ancres qui chassent



A la une :

Baies sauvages comestibles ou toxiques...
Escargot Zebrina debrita - Bulime zébré - il aime le soleil !
Les pucerons verts une affaire de génération.
Captage de naissains sauvages d'huîtres.
Le four à pain traditionnel breton.
Alphonse et Gabriel Chanteau les peintres jumeaux oubliés.
Frère François le Bail la passion de la science et de Dieu.
Mme Taon vous découpe la viande !
Pompage électrique de l'eau de 1951.
Création de la commune de Lanvéoc et son premier maire déterminé.
Un insecte qui "stresse rouge" : le Crache-sang.
Danger pour le Cardinal rouge !
Poste de projecteur en rase campagne !
Stations de radio guidage allemandes.
Petit crabe vert - Etrille - Necora puber.
Terriers fossiles de vers marins de 400 millions d'années.
Aérodrome leurre de Tréyout.
Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?
Beurk ! Une ponte de calmars sur la plage.
L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic.
La mission top secret du Spitfire de l'aspirant Christie.
Fixation d'une grosse chenille verte du Machaon.
Suivez en direct la "plongée" d'une Telline.
La dernière comtesse de Crozon riche et malheureuse.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
La cale brisée de Morgat.
La petite histoire du Ménez Luz.
La conserverie "La Telgrucienne".
Batterie du Menez Caon.
Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Souvenir des gués.
L'histoire des repères de nivellement général.
Marie-Jo Guével maître-verrier.
Gérard Guéguéniat artiste peintre sculpteur...
Le bunker 636a pas si fréquent que cela...
Préparation de l'arrivée du canon de 32cm Mle 1870-84 à la Pointe des Espagnols.
Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020