Le temps des "Grésillons"

Les "Grésillons" étaient des bateaux à voile que l'on voyait voguer dans la rade de Brest par dizaines - chaque région côtière avait sa forme de grésillon selon les conditions locales de navigation. Souvent ces barques à deux mâts et deux voiles traversaient le plan d'eau de port en port. Brest, Landerneau, Lanvéoc... Et le Fret, port d'entrée des marchandises dont le charbon. Au 19ème siècle, on ne se fait pas livrer du charbon mais des hectolitres de grésillon. Le combustible se présente sous la forme de petits "graviers" de coke qui grésillent au contact du feu. Différents calibres sont à vente : gros criblé, n°1, n°zéro, poussier et grésillon. Ainsi le grésillon appartient davantage aux résidus qu'à un produit combustible de qualité mais les Presqu'îliens sont pauvres et seuls quelques familles favorisées peuvent s'offrir ce modeste luxe d'autant que le bois de chauffe est rare.

Pour vivre, il ne suffit pas à ces marins qui rament dur quand il n'y a pas de vent, de transporter du grésillon, les cargaisons sont composées aussi, à la demande des grossistes de Brest, de toute denrée espérée en presqu'île et inversement des marchandises quittent la presqu'île pour être vendue à Brest. Les céréales, le chanvre, des briques de terre cuite...

Ces longues barques font aussi office de bateaux sabliers. Au 19ème siècle, l'introduction du sable dans la construction de bâtiment consomme des quantités importantes de sables marins collectés dans la rade.

Avant l'existence des cales et des quais portuaires, il fallait échouer la barque sur la grève et faire un déchargement rapide à dos d'homme en traversant la vase ou les rochers glissants jusqu'aux pieds des magasins côtiers qui attendaient les approvisionnements. Quelques grossistes remportaient les livraisons dans des voitures à cheval pour livrer le bourg de Crozon.

Les grésillons étaient un maillon fort de l'économie jusqu'à ce que les bateaux à vapeur, et bateaux à moteur ne viennent destituer cette hégémonie ancestrale. L'intensification de certaines pêches nouvelles des pétoncles et des coquilles Saint-Jacques en rade vont atténuer la désespérance de ces transporteurs infatigables contraints de devenir pêcheurs sur des coquilliers. Heureuse mutation qui ne durera qu'un temps.

Les grésillons de la rade de Brest étaient fragiles et ne duraient que quelques années et semblent avoir disparu sans laisser d'abondantes traces. Les peintres trop rares à l'époque préféraient représenter les navires de la Royale au mouillage. La flotte de guerre immobile était prestigieuse et forçait l'admiration, et les grésillons qui tournaient autour des vaisseaux pour se frayer un passage de livraison paraissaient si dérisoire qu'ils n'attirèrent que peu l'attention.

A noter : le mot grésillon a plusieurs autres significations selon les régions.

Locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles

Jeanne de Navarre quitte la Bretagne par le port du Fret

Maître des barques

L'histoire des moulins

Le Mauritanien Rocamadour

La Janine monument historique

Dundee

Le Galant-Passeur

Péri ou disparu en mer

Une vie de sardinier

Crise sardinière le vrai le faux

Extermination des bélugas au canon

L'histoire des Mauritaniens

Le fantôme de Landévennec

La légende des Korrigans

L'épave du Tante Yvonne

D'autres épaves

L'échouage du Pérou

L'échouage du Duguesclin

Inauguration du navire école Charles Daniélou

Horreur à bord du Breslaw

Le Bel Espoir

Voiliers anciens et vieilles coques

Grésillon

Bateau à vapeur l'Averse

Louis Prucser moine résistant

La Fauvette

Traduction de toponymes

Tournages de films de cinéma

Séries Tv et courts métrages

Statut social des femmes par leurs pierres tombales

Macron à Crozon carton rouge 2018

Benoît Hamon incognito

Louis Jouvet

Petit commerce

Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance

La visite d'Erwin Rommel

Câble sous-marin

Les vacances de de Gaulle à Morgat

Les architectes qui comptent

Les Filles du Saint Esprit

Antennes-relais

Poteaux en béton

Poteaux en bois

Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon

Tempête Amélie

Enfouissement de lignes électriques



A la une :

Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
La Pyrite, l'or des fous.
Pelouse aerohaline ou prairie du littoral.
L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019