Hydravion Latécoère 521 - 522 - 523 Escadrille E6 - 6e

Escadrille de grande reconnaissance, la E6 constituée avant désignation définitive à l'étang de Berre (BAN) en 1938 est commandée par le capitaine de corvette Marc Marie Joseph Antoine Bernard (1899 - 1960 as de l'aviation décoré depuis son raid Marseille Tananarive) et son second le lieutenant de vaisseau Framheim. Ce commandant d'escadrille (capitaine de frégate en mars 1939) a participé depuis 1937 au développement et à la finition de l'hydravion Latécoère 523.

Le Latécoère 523 est la version marine du Latécoère 522 qui est lui-même une version modifiée du Latécoère 521 civil pour le transport de passagers. Les versions 522 et 523, sont plus lourdes, plus puissantes. Le 523 est construit en trois exemplaires pour la toute nouvelle escadrille 6 (E6 jusqu'en octobre 1940 puis 6e jusqu'à sa dissoulution à Dakar) de Lanvéoc Poulmic de l'Aéronautique navale créée le 10 janvier 1939.

Les 523 ont qutorze membres d'équipage et pouvait emporter 1350kg de bombes. Armement : cinq mitrailleuses Darne 7.5mm. Vitesse maximale : 262 km/h. Altitude maximale : 6 300 m. Rayon d'action 6 000 km pour 33 heures de vol. Le destin des trois hydravions Latécoère 523 :
• Altaïr : en service le 20 janvier 1938 commandé par le capitaine de corvette Bernard. 18 juin 1940, envoyé à Biscarosse. 19 juin 1940 envoyé à Port-Lyautey - Maroc. Il est accompagné par le 522 "Ville de St Pierre" et d'un Cams Potez. Septembre 1940 affecté à la BAN de Berre. Octobre 1940 affecté à l'ecadrille E4 à Dakar. Irréparable en 1942 par manque de pièces de rechange, il est rayé.
• Aldebaran : en service le 29 novembre 1938 commandé par le lieutenant de vaisseau Pasquier. 18 juin 1940, immobilisé à Lanvéoc Poulmic pour réparation, il est sabordé dans la rade et constitue une épave sous-marine aujourd'hui.
• Algol : en service le 16 juin 1938 commandé par le lieutenant de vaisseau Mathon. 18 septembre 1939 (certaines sources évoquent le 12 novembre 1939), amérissage d'urgence faute de carburant au large d'Ouessant. Le torpilleur "Le Boulonnais" tente un remorquage et l'aborde involontairement. L'hydravion est coulé au canon.

En septembre 1939, le Latécoère 521 "L. V. Parîs" (nom exact Lieutenant de Vaisseau Parîs pilote mort en 1934 - hydravion de transport de 18 voyageurs, unique exemplaire - Air France) et le Latécoère 522 "Ville de St Pierre" (hydravion de transport de 30 voyageurs, unique exemplaire) sont réquisitionnés et armés par la marine française et versés dans l'escadrille E6 ainsi qu'un Cams Potez. Le 522 fait plusieurs vols transatlantiques avant la déclaration de guerre. Au cours d'un périple entre la France et la Somalie, il rencontre des difficultés, il est rapatrié en France un temps. Le 521 part de Biscarosse le 24 juin 1939 vers le Maroc pour rejoindre le 522 sous les yeux de la troupe motorisée allemande qui arrive et ne peut l'empêcher de décoller. Périble habituel : Dakar - Karouba et retour à la BAN (base aéro-navale) de Berre le 7 octobre 1940.

Les 521 et 522 sont détruits par les Allemands sur la BAN de Berre en août 1944 après être restés inactifs plusieurs années. Ils sont dépassés techniquement.

Les seules missions notables de l'escadrille E6 sont des participations aériennes aux convois pour les opérations de Narvick au premier semestre 1940. L'escadrille reçoit la croix de guerre à ce titre.

L'escadrille E6 /6e est dissoute à Dakar le 15 octobre 1940 et s'insère dans la E4.

Küstenfliegergruppe 406 - L'armée allemande affectera une escadrille pour la même mission en septembre octobre 1940 une fois que la BAN de Lanvéoc Poulmic fut remise en état après les sabotages français.



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Poste de tir des mines de Cornouaille

Batterie antiaérienne pointe des Espagnols Cr332

SeeTakt C 42 - Position radar Cr42

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Détails de mission du bombardement du 3 septembre 1944

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 668

Bunker 638

Bunker 636a

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker tobrouk Vf8 58 c & d

Mg-stand multi-créneaux

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Wn Cr330 Batterie antiaérienne Pont-Scorff

Wn Cr354 Batterie antiaréienne de Trébéron

Wn Cr507 Station radio Kervenguy

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Encuvement fl307

Torpedobatterie Pointe Robert

Torpedobatterie de Cornouaille

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Porte belge - porte Cointet

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm

5e Panzerdivision

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

APRES 1945

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE



A la une :

Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021