Bombardement du 3 septembre 1944 en presqu'île de Crozon

Le bombardement américain du 3 septembre 1944 semble être celui qui fut le plus intense et celui qui fit de nombreuses victimes civiles tout particulièrement à Telgruc-sur-Mer. Victimes civiles auxquelles il faut ajouter les victimes de la résistance ainsi que des soldats Américains. Les archives de cette Mission n°601 ayant engagé 393 bombardiers lourds B17 (404 prévus) de la 3e B.D. de la 8e Air Force, 15 Mustang P51 (16 prévus) d'accompagnement et 49 chasseurs-bombardiers Lockheed P-38 Lightning (50 prévus) du F.C. Fighter Command donnent parfois des indications divergentes. Le version présentée dans cette page retranscrit les informations couramment admises.

Unités engagées (liste par groupe de bombardement) : 94th BG Bomb Group, 95th BG, 96th BG, 100th BG, 385th BG, 388th BG, 390th BG, 452nd BG, 486th BG, 487th BG, 490th BG, 493rd BG. Voir le détail des escadrilles et des bases de la 3rd Bomb Division

La Mission n°601 18 cibles prévues 16 visées sur la presqu'île de Crozon.
Les avions viennent des bases du Sud de l'Angleterre, traversent la Manche, entrent sur le secteur par le Finistère Nord.
Cibles visées et détails de mission selon l'administration américaine :
• Telgruc Kerguiriou cible position allemande terrestre : trois vagues 9h42 9h58 10h21. Cible peu ou pas atteinte. 20 impacts de bombes dans les champs à l'Ouest. En réalité bien plus et plus au Nord-Ouest que nécessaire.
• Telgruc plage centre cible position bombardée par des bombes à fragmentation sans effets connus.
• Telgruc Menez Luz (Radar) Menez Caon (Batterie) : zone classifiée défendue c'est-à-dire occupée par l'ennemi. Ce qui est faux depuis le 1er septembre. La Task Force A et la résistance sont présentes dans la commune libérée. 3 vagues 9h36 10h16 10h18. Cibles partiellement atteintes et bourg détruit. Le Menez Luz n'avait plus son radar, le repli allemand date du 30 août. Bilan retenu par l'armée américaine 60 soldats américains tués du 17th Cavalry Reconnaissance Squadron, 25 FFI (résistants des forces françaises de l'intérieur), 19 civils dont des enfants. Ces chiffres ne correspondent pas forcément à la réalité d'autres sources proposent d'autres bilans humains.
• Lanvéoc-Poulmic Kertanguy cible batterie : 4 vagues 10h03 10h09 10h10 10h27. 100 impacts estimés proches de la cible 50m à 100m. 100 impacts estimés à 300m de la cible.
• Crozon cibles batteries Pen ar Menez et Trémaïdic sous bunker 669 : 2 vagues 10h22 10h32. 15 impacts estimés. Batterie de Trémaïdic touchée.
• Camaret-sur-Mer Kerloc'h cible point de défense Cr5 : 3 vagues 10h10 10h15 10h51 15 impacts estimés sur le Cr5 une casemate mineure détruite. 65 impacts sur la plage du Kerloc'h, 60 impacts estimés dans les champs voisins et 35 impacts estimés vers le pont du Kerloc'h non touché.
• Roscanvel cible Pont Scorff (batterie) : 2 vagues 10h15 10h18 75 impacts estimés, cible partiellement touchée.
• Roscanvel Trégoudan cible indéterminée : 2 vagues 10h20 10h47 50 impacts estimés éparpillés sans cible connue. Cible possible la porte de Crozon des lignes de Quélern.
• Roscanvel cible Pointe des Espagnols (batterie haute) / batterie lance torpilles Fort Robert : 1 vague 10h22 de nombreuses bombes tombent dans la mer. Cibles peu atteintes. Fort Robert non atteint.
• Roscanvel cible Fort de Quélern : 1 vague 10h26, 15 impacts estimés, cible supposée touchée.
• Morgat Kermel cible position allemande du Kador et alentours probables : 3 vagues 10h18 10h28 10h43 : 60 impacts estimés. Des villas sont détruites, l'hôtel de la Montagne, les quais du port sont atteints, des embarcations touchées ou détruites. 2 victimes civiles et des blessés.
• Morgat Kerigou : 3 vagues 10h26 10h58 11h00 : 100 impacts estimés éparpillés sur une zone à forte densité de population civile. Aucun retour sur les destructions allemandes. 13 victimes civiles et des blessés.
• Crozon Kerret cible le pont de chemin de fer au Nord : 2 vagues 10h37 10h40. Très nombreux impacts locaux. Cible non touchée. 5 morts civils.

Les impacts sont dénombrés suite à la visualisation de photos aériennes prises le jour même par un avion de reconnaissance tactique de la 8e Air Force du 7e F.G. Fighter Group de type Lockheed F-5 Lightning. Cet avion a survolé Brest qui fut bombardé par la 9e Air Force ce même jour puis la presqu'île de Crozon. Le décomptage approximatif ne représente aucunement le volume des bombes larguées. Bombes larguées selon les rapports de mission US :
1203 bombes de 500 lb G.P. 500lb General Purpose Bombs. Bombes 500 livres à usage général à souffle et à fragmentation. Plusieurs modèles possibles.
4771 bombes de 100 lb G.P. Plusieurs modèles possibles.
1480 bombes de 500 lb S.A.P. AN-M58, AN-M58A1, AN-M58A2 Semi armor piercing bomb. Bombes anti personnel et anti matériel semi perforantes.
999 bombes de 260 lb Frag. AN-M81 à fragmentation. Une bombe à fragmentation est une bombe aérienne qui explose avant d'atteindre sa cible ou à l'impact en libérant des milliers d'éclats
Soit 1037,9 tonnes.
Deux bombardiers B17 abattus – 16 morts. 13 B17 touchés par la défense antiaérienne allemande (Flak).

Outre les victimes, le peu de cibles vraiment détruites, les terres sont labourées par des cratères de bombes ou certaines de celles-ci n'ont pas explosés.

Cette mission a déclenché plusieurs rapports internes dont certains émanant des officiers aviateurs qui ont déploré la faiblesse de la nature des cibles visées, le peu d'informations et l’imprécision géographique concernant celles-ci. Des problèmes de radio-transmissions furent rapportés.

Des rapports relatifs à la météo font mention d'un ciel chargé par intermittence.

Les cibles touchées ou pas, détruites ou pas, dans tous les cas ne pouvaient être des éléments déterminants de la résistance allemande. La mission n°601 n'avait aucune utilité stratégique et fit environ 110 morts côté français et américain. Des blessés en nombre inconnus. Certaines personnes sont mortes dans les jours qui suivirent.

La demande de mission émanait du Lieutenant-General Middleton, commandant des forces américaines du siège de Brest et de la presqu'île de Crozon et avait été prévue pour le 1er septembre 1944 selon certaines archives.



Destins de guerre

Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?

19e RI & 118e RI

2e RAC & 3e RAP

13ème RIC

87e RIT

Sous -marin Germinal

Sous marins Naïade Q015 et Q124

Dixmude

Tahure

11 novembre

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Croiseur cuirassé Kléber et sous-marin allemand UC-61

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Pluton

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

25/26 août 1944 bombardement de Roscanvel

3 septembre 1944 bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

La bataille de l'Ailette le 5 et 6 juin 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

bataillon de FTP - Franc-tireur-partisan

Commandant L'Herminier

L'Emigrant sous protection allemande

Tante Yvonne

Marcel Clédic

Maquis de Spezet

Jean Ménez

Yves Lagatu

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel

Les forces américaines de la libération de Brest et Crozon

3rd Division Air Force

Task force (A et B)

Les forces allemandes lors de la libération de Brest et Crozon

Les légions étrangères allemandes présentes en Crozon

2. Tactical Air Force RAF

Gardien de batterie

Pilote aviateur Gaston Beven

Officier mécanicien Capitaine Jean Tassa

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

BUNKERS - MUR DE L'ATLANTIQUE 1940-1944

APRES 1945



A la une :

Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Déploiement de la fibre optique en presqu'île de Crozon.
L'Otiorhynque : le malheur du jardinier.
La reine Margherita à Morgat, celle qui porte le nom de la fameuse pizza !
Les femmes et enfants réfugiés Républicains Espagnols à la caserne Sourdis. Une histoire d'humanité.
La fin des chasseurs de mines type tripartite CMT.
La difficile entente entre une antenne relais et son environnement.
Navire transporteur de structures offshores SEAJACKS SCYLLA.
L'essai du sous-marin Nautilus de Robert Fulton.
Des volets rouges, un tournage de film sur la montagne de Camaret...
Station radio allemande à Tal ar Groas Kervenguy.
Du temps où le Menez Gorre était un mont haut.
Station d'écoute aérienne de Messibioc en Lanvéoc.
Le temps est passé et pourtant, mourir en vacances. Fait divers tragique.
L'algue Laminaire transporteuse de galets.
Mourir de la guerre, après guerre : Gaston Beven Pilote Aviateur
Les ragondins sont-ils de Gauche.
Une ferme solaire en presqu'île de Crozon.
Rue : Georges Ancey, toute une époque révolue.
Comment se forme une flaque (dépression) d'eau de mer sur la plage ?
Brise-lames utilité et fonctionnement.
Resencement : ça baisse !!!
Une baisse de la population à cause du sable marin.
Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020