La défense allemande de Telgruc-sur-Mer lors de la seconde guerre mondiale

Dispositif allemand de défense à partir de 1942 :
1 - Batterie de 5 canons de 7,5 cm Flak M22-24* (f) d'origine française avec 5 abris de personnels, 1 soute, 1 projecteur (français, hollandais ou allemand - la marque la plus utilisée est Siemens), 1 télémètre La batterie anti-aérienne est réduite à deux canons en fin de guerre et est tenue par des Russes blancs qui se rendent le 2 septembre 1944. Au Nord de la position, une tranchée, des barbelés, des mitrailleuses. Au Sud idem mais avec en plus des croix tchèques métalliques pour retarder une attaque de chars débarqués. Cette batterie du Ménez Caon (ou Kléger selon les sources) étant en hauteur fut la cible de plusieurs bombardements alliés sans succès, elle surveillait aussi le port de Morgat.

* 7,5 cm Flak M22-24(f) ou M32(f). Le canon de 7.5 cm de fabrication française se décline à l'époque en plusieurs versions 1922-1924-1932 - ce sont des améliorations hors tube. Il arrive que certaines batteries secondaires aient un équipement panaché néanmoins souvent les versions les plus anciennes sont employées en presqu'île. Ces canons dans la dénomination de l'armée française avant guerre étaient des canons de 75 mm AA (anti-aérien). Des canons de 7,5 cm M22 sont présents dans la batterie de Kerbonn et des M32 sont présents dans la batterie de pointe du Gouin à titre de soutien anti-aérien.

2 - Construction d'un bunker 667 modifié (SK) en 1942 avec en retrait un abri de personnels en plein champ (disparu). La casemate comportait un canon de 47 mm. Canon antichar monté sur affût fixe. La position est aidée de mittrailleuses et les terrains entourants sont dotés de mines antipersonnel bondissantes. Mine-S (Schrapnellmine).

3 - Il existe un escalier appartenant à l'hôtel du Roi d'Ys. Est installé un projecteur dans les parages. Sur sa gauche est construit un encuvement pour un canon de 7,5 cm F.K.231 (f) d'origine française (variante améliorée du canon de 75 mle 1897 modifié 1938 de marque Schneider) pour des tirs vers la mer sur des navires légers dont des bateaux de pêche. Ce canon est aussi présent au petit Gouin sous sa version 7.5 cm K.97 (f). Entre la position 2 et la 3 est construit une voie de chemin de fer dont les wagonnets sont tirés par des chevaux des fermiers voisins pour faciliter le transport de matériaux de construction du bunker 667 SK. A l'arrière, derrière la route un champ de mines antichars. En dernier lieu, un tobrouk VF 58C, pour une mitrailleuse, encore visible.

4 - Le centre de la plage est tenu par deux tobrucks (tobrouk). L'un contient un mortier, l'autre une mitrailleuse. Entre la position 3 et 4 en arrière de la route côtière 3 abris dédiés à la position 3 puis deux abris dédiés aux tobrucks. Des mines antipersonnel bondissantes entourent la zone Nord plus loin en arrière un jeu de tranchées ferme le dispositif.

Le Tobrouk VF8 - MG Stand für 2 Mann - est un bunker pour mitrailleuse MG42 servie par 2 hommes. Tobrouk de base jusqu'en mai 1943 date à laquelle un nouveau modèle entre en construction le VF 58C (pour mitrailleuse) et VF 58D (pour mortier). Ces derniers ont une ligne téléphonique ou/et une ligne électrique. Les 2 tobrouks du centre des plages de Telgruc ayant disparu il n'est pas possible de savoir s'il s'agissait de la version VF8 de 1942 (néanmoins probable au vu des autres bunkers de 1941/1942 des lieux) ou s'il s'agissait des versions VF 58C et D éventuellement chauffées par un poêle.

5 - Construction d'un bunker VF à rotule fin 1941 ou 1942 (selon les sources). Son armement est une mitrailleuse lourde VZ37 tchèque de 37 mm. Ce type de bunker ne résistant pas aux bombes mais simplement aux obus peu puissants, est interdit à la construction par Hitler en 1941-42. Il est possible que cette interdiction ait entrainé un terrassement à proximité en vue d'une construction de bunker renforcé comme celui  à l'opposé de la plage (667 SK). Construction jamais réalisée. Un abri est proche dans la roche, transformé en garage à moins que ce ne soit un garage transformé provisoirement en abri. Entre la position 4 et la 5, à l'arrière de la route, un champ de mines antichars.

6 - Sur la Pointe du Bellec un projecteur couplé à une forte génératrice autonome à moteur, en arrière. La position est criblée de mines antipersonnel. Les paysans Telgruciens vont eux-mêmes déminer leurs champs pour cultiver au plus vite à cause des difficultés d'approvisionnement qu'ils connaissent alors.

7 - Station de type FuMO 303 Freiburg I (marine) - Funkmessortung 303 Freiburg I (version marine du Flum 41 de l'aviation) - Seetaktische Funkmeßortung - Radiogoniomètre et Télémétrie active - 125Mhz - distance maximale 120km - Fabricant AEG. Le radar du Menez Luz était monté sur un piédestal en briques et était accompagné d'un blockhaus en bois et d'un baraquement.

Le Menez Luz a subi un bombardement américain le 1er septembre 1944 sans dommage apparent et en l'absence des Allemands qui avaient déjà décroché. Un fait qu'ignore le commandement de l'aviation américaine.

Le 3 septembre, des milliers de petits papiers métallisés (surnommés windows) tombent du ciel pour brouiller le radar. Plus tard un déluge de bombes américaines tombe sur Telgruc alors que les soldats Allemands se sont repliés sur Tal ar Groas depuis le 31 août et que la ville est occupée par des GI Américains, des FFI et une population qui se croient enfin libérés du calvaire (malgré un pilonnage de l'artillerie allemande du Cap de la Chèvre). Une multitude de victimes de tous les âges y compris des soldats Américains sera à dénombrer. Des centaines de bombardiers vont bombarder la presqu'île en ce jour du 3 septembre pour faire essentiellement des victimes civiles. A défaut d'un résultat probant en terme de destructions militaires, le bombardement aura inquiété les soldats Allemands qui seront moins combatifs sachant que la guerre était finie pour eux.

L'armée d'occupation allemande arrive en juin 1940 à Telgruc-sur-Mer et met en place une garde sommaire de la côte, essentiellement nocturne, pour éviter que des Telgruciens ne prennent la mer pour rejoindre l'Angleterre. Les plages du Caon et de Trez-Bellec peuvent faciliter un débarquement en l'absence de falaises et en présence d'une route côtière même si un fossé longe ces plages. Ce fossé daterait de la période napoléonienne pour éviter un débarquement anglais et est considéré par les Allemands comme une barrière anti-char.

La guerre s'installant dans la durée, il devient urgent d'en organiser une défense côtière et aérienne intégrée au Mur de l'Atlantique. Les blockhaus de Telgruc sont construits à cet effet. Les travaux de base sont effectués par les habitants sans qu'ils n'aient le moindre mot à dire. Officiellement, l'armée allemande paie ses réquisitionnés - à Telgruc ce ne fut pas le cas ce qui laisse à penser que les responsables de la kommandantur (un temps dans la villa Sévellec) devaient avoir une dévotion pour le nazisme. Les réquisitions concernent aussi la moindre pelle, brouette... Le sable et les galets pour le béton sont collectés par les habitants. Il y a de plus des ouvriers étrangers à la commune qui eux sont rémunérés et habitent dans les maisons du bourg. Un service de vieux bus parisiens assure les liaisons envers les différents chantiers.

La plage de Telgruc était codée Cr 29 (au Nord) à Kergariou, Cr 30 au centre, Cr 31 au Sud de la plage de Trez-Bellec et disposait d'une station radar sur les hauteurs du Menez Luz codée Cr 32. Cr pour Crozon suivi du numéro de poste. Les postes téléphoniques de Telgruc sont reliés à Morgat par un câble sous-marin.

Vestige de tétraèdres allemands anti-débarquement.

Les plages sont encombrées de plusieurs rangs de tétraèdres en béton (en bas de plage) et en haut des plages des pieux en bois (croisé par trois) dont un plus long oblique est équipé d'une mine. Le bois provient des bosquets locaux et fut coupé sur ordre allemand par les Telgruciens qui à la fin de la guerre récupérèrent ce combustible pour leurs cheminées.

Vestige d'encuvement ?



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Batterie antiaérienne pointe des Espagnols Cr332

SeeTakt C 42 - Position radar Cr42

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Détails de mission du bombardement du 3 septembre 1944

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 668

Bunker 638

Bunker 636a

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker tobrouk Vf8 58 c & d

Mg-stand multi-créneaux

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Wn Cr330 Batterie antiaérienne Pont-Scorff

Wn Cr354 Batterie antiaréienne de Trébéron

Wn Cr507 Station radio Kervenguy

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Encuvement fl307

Pointe Robert

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Porte belge - porte Cointet

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm

5e Panzerdivision

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

APRES 1945

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE



A la une :

Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2021