Tranchée de la seconde guerre mondiale

Deux petites tranchées de la seconde guerre mondiale en lignes brisées pour couper le souffle des bombes et empêcher les éclats de se propager sur toute la longueur de celles-ci. Ce sont deux lignes de défense de la batterie du Cap de la Chèvre. Devant la tranchée du Nord, il y avait des barbelés posés sur piquet et devant encore, un champ de mines.

Tranchée de batterie de côte dans la lande.

Tranchée remplie d'eau de pluie en angle droit pour briser la propagation du souffle et des éclats des obus ou des bombes qui sont tous deux mortels.

Des tranchées de service du Wn Cr6 dont la profondeur est encore significative.

La guerre russo-japonaise (1904-1905) développe les premiers réseaux significatifs de tranchées.

La guerre des tranchées de la première guerre mondiale est une stratégie de protection des soldats qui se trouvent dans de grands "couloirs" creusés en zig-zag dans le sol. On appelait cela une guerre de position.

En presqu'île de Crozon, il subsiste de très nombreux réseaux de tranchées datant de la seconde guerre mondiale tout particulièrement dans la lande du littoral maritime aux abords des grandes batteries côtières. Ces batteries de canons orientés vers la mer pour des tirs sur des vaisseaux au large, parfois entourées de batteries antiaériennes afin de détruire les avions bombardiers susceptibles d'attaquer les batteries, ont aussi besoin d'une protection terrestre contre une attaque d'infanterie. Ainsi côté terre, l'armée allemande dispose de mitrailleuses dans des postes de tir semi-enterrés. Pour que les soldats puissent en toute sécurité circuler de leur poste de mitrailleuse vers le blockhaus semi-enterré dans lequel ils prennent du repos en dehors de leurs heures de garde, ils marchent sans attendre dans une tranchée très étroite (un seul homme passe). Chacun baisse la tête quand des détonations se font entendre. Ce ne sont donc pas des tranchées de combat, ni des lieux de vie comme en 14-18 mais juste un passage pratique pour la sécurité des personnels de batterie. Par extension quand la batterie est un stützpunkt constitué de nombreux bunkers, c'est tout un maillage de tranchées qui relie les bâtiments les uns aux autres pour que tout soldat le souhaitant aille d'un point à un autre sans jamais être exposé à des tirs.

Ces petites tranchées de service apparaissent au fil de la guerre et sont creusées à la pioche par des jeunes allemands - RAD - qui n'ont pas encore atteint la limite d'âge d'incorporation dans l'armée régulière allemande ou par des soldats d'infanterie eux-mêmes.

Durant l'occupation entre juin 1940 et septembre 1944, les soldats Allemands sont blessés ou tués par des éclats de bombes anglaises ou américaines mais aussi par les éclats de leur propre artillerie. Entre les incidents de tir, les erreurs, et les faits répréhensibles dus à l'alcool... Les situations de mourir "bêtement" pour un simple éclat métallique venu d'on ne sait où ne manque pas c'est d'ailleurs à ce titre que les infirmeries souvent chez l'habitant sont transférées dans des bunkers sanitaires tant les blessures par éclats étaient fréquentes.

Les éclats d'obus venus du ciel de Brest créent des dommages. La Flak (défense antiaérienne allemande), pendant les alertes, fait feu sur les avions de la RAF (anglais) ou de l'USAAF (américains). Une fois les obus éclatés en altitude, les débris des projectiles et ceux des avions touchés "pleuvent" sur des distances prodigieuses. Il existe quelques témoignages de soldats Allemands et aussi de civils vivant dans des hameaux proche des batteries concernant ces éclats qui mitraillent les toitures et brisent les ardoises, passent les fenêtres, se fichent dans les cloisons, tuent ou blessent toute personne se tenant debout, marchant en simple promeneur... La tranchée de circulation est vraiment indispensable. Les éclats horizontaux rasent le sol, les obliques, avec un peu de chance, n'entrent pas dans la tranchée, le soldat est protégé...

A l'approche de la libération de la presqu'île de Crozon, l'artillerie et les bombardements incessants américains détruisent bien des tranchées en les pulvérisant sur plusieurs mètres à chaque impact. Dans la peur, les soldats Allemands restent confinés dans leurs abris en béton. Une guerre de retranchement s'annonce jusqu'au 19 septembre 1944. La batterie du Gouin et ses tranchées interrompues semblent encore aujourd'hui raconter cet enfer.

Attention la visite des zones de tranchées de la seconde guerre mondiale peut s'avérer dangereuse. La végétation s'étant étoffée, la tranchée devient invisible parce-que recouverte par la bruyère. Il est fréquent de poser le pied dans le vide et de basculer dans une tranchée dissimulée. On n'en meurt sans-doute pas mais les risques de fractures sont élevés.



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Batterie antiaérienne pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 668

Bunker 638

Bunker 636a

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker tobrouk Vf8 58 c & d

Mg-stand multi-créneaux

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Pointe Robert

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm

5e Panzerdivision



A la une :

Le rideau breton, une tradition presque perdue.
La voile ancienne pince de crabe... Une antiquité qui ressurgit.
Chantiers navals de Camaret.
La plage suspendue du Corréjou.
Embosser de la charcuterie et un bateau ce n'est pas la même chose.
Le sombre souvenir du Pluton.
Moteur CLM Peugeot Junkers.
Bientôt la fin de la frégate Primauguet.
L'indépendance de la Bretagne grâce à la 5e Panzerdivision allemande, les automistes bretons y ont cru !
16 canons de 47mm Mle 1885 en 4 batteries de côte.
Gardien de batterie de côte, un métier envié.
Nos cousines les Tipule.
La circulaire ministérielle du 31 juillet 1846 - Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières - Loi de déclassement des corps de garde 1846.
Pour ou contre les poubelles de plage. L'avènement des bacs à marée.
Armoiries des communes de la presqu'île de Crozon.
Une ancienne faneuse.
Le Gendarme est l'ami du jardinier.
La Ligie océanique le Cloporte des mers.
Du livre terrier au cadastre napoléonien.
Un petit papillon : la Brocatelle d'or.
ANNONCE GRATUITE : Recherche pièce détachée hache-lande - broyeuse d'ajonc.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Un vélo Jacques Anquetil qui raconte sa marque et ses soirées poker.
Une grande vedette à Camaret-sur-Mer Gabrielle Colonna-Romano.
Les yeux du plasticien Pierre Chanteau.
Initiation artistique de Jean Moulin à Camaret-sur-Mer.
Kabelbrunnen - puits à câbles téléphoniques de la guerre 39-45.
Radars allemands, détecteurs acoustiques - Funkmeßgerät, Ringtrichter-Richtungshörer.
Des mines allemandes dans les champs.
Papillon pourpre : Pyrale pourprée - Pyrausta purpuralis
Les plantes du littotal du haut de plage.
Des plastiques du passé bien présents dans la nature.
Des grains sous les fougères : les sores.
Baies sauvages comestibles ou toxiques...
Escargot Zebrina debrita - Bulime zébré - il aime le soleil !
Les pucerons verts une affaire de génération.
Captage de naissains sauvages d'huîtres.
Le four à pain traditionnel breton.
Alphonse et Gabriel Chanteau les peintres jumeaux oubliés.
Frère François le Bail la passion de la science et de Dieu.
Mme Taon vous découpe la viande !
Pompage électrique de l'eau de 1951.
Création de la commune de Lanvéoc et son premier maire déterminé.
Un insecte qui "stresse rouge" : le Crache-sang.
Danger pour le Cardinal rouge !
Poste de projecteur en rase campagne !
Stations de radio guidage allemandes.
Petit crabe vert - Etrille - Necora puber.
Terriers fossiles de vers marins de 400 millions d'années.
Aérodrome leurre de Tréyout.
Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?
Beurk ! Une ponte de calmars sur la plage.
L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic.
La mission top secret du Spitfire de l'aspirant Christie.
Fixation d'une grosse chenille verte du Machaon.
Suivez en direct la "plongée" d'une Telline.
La dernière comtesse de Crozon riche et malheureuse.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit : 1ère nouvelle.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020