Les mines allemandes de la seconde guerre mondiale en presqu'île de crozon

Tous les points de défense allemands étaient entourés de mines sur des surfaces plus ou moins grandes en fonction du positionnement stratégique du lieu défendu. Au centre, l'armement et les baraquements si nécessaire, autour des tobruks ensuite une "clôture" en fil de fer barbelé, puis un champ de mines qui fait le tour de la position et enfin de nouveau des barbelés. Sinon les champs de mines - minenfeld - occupent les espaces côtiers qui ne disposent pas de défenses particulières et qui font l'objet d'une simple surveillance visuelle soit par des rondes, soit par des observations à la jumelle. Les mines antichar, quant à elles, étaient nombreuses sur les plages, accrochées à des obstacles tels que des pieux et des tétraèdres afin de faire exploser les péniches de débarquement des alliés. On en trouvait aussi à la toute fin de la guerre, dans les champs, sur des piquets - asperges de Rommel, pour faire exploser d'éventuels planeurs de troupes alliées. Les mines antipersonnel pouvaient compléter le dispositif pour éviter les intrusions, les saboteurs, dans les zones sensibles mais elles constituaient l'intégralité des défenses des nids de résistance faiblement armés, inaccessibles aux blindés mais qui risquaient une attaque d'infanterie.

Les catégories de mines allemandes de la seconde guerre mondiale sont au nombre de deux.
• Les mines antichar (anti-véhicule) - Panzerabwehrminen - Antipanzerminen - dont les modèles T. Mi. 29 / 35 / 42 /43 - nommées aussi T-Minen (désignation suivie des deux chiffres 29, 35, 42 ou 43) - Tellermine chargées de TNT. Dans cette catégorie, il existait des mines antichar dans un coffret en bois - Holz-Mi. 42 - Holzmine 42 dont l'explosif interne était de l'amatol - elle était économique à la fabrication et indétectable par un détecteur de métaux. Sur le même principe, la Behelfs-Stabmine - B-Stabmine - Be.-StabMi.(Pentrite). Comme dans bien des domaines de l'armement, l'armée allemande avait récupéré des mines des nations occupées. La Lc. Pz. Abwr. Mi. 407 (f) - mine antichar française 407 (f) fit partie des mines employées dans la presqu'île de Crozon. Désignation française Mle 36 - Modèle 36.
• Les mines antipersonnel - behelfsminen - antipersonenminen - ont pour but de blesser ou tuer, selon les modèles, des soldats ennemis s'approchant d'une position de défense. Le modèle le plus diffusé à l'époque était la S-Minen 35 - S = Schrapnellemine 35 - mine bondissante de conception des années 1930 et dont l'explosif était du trinitrotoluène. Le soldat marchait dessus, la mine enclenchée bondissait du sol à une hauteur d'1,5m au plus, explosait et envoyait 350 billes d'acier dans toutes les directions - shrapnel. Autre modèle, présent en presqu'île : la Sto. Mi. - Stock Mine (TNT) qui avait pour but de blesser et donc d'immobiliser sur place afin que des soldats viennent chercher le mutilé. Ainsi, tout un groupe ennemi était retardé et exposé à des tirs de défense. Si les deux modèles précédents étaient métalliques, la Shütz-Mi. 42 - Shu-Mine 42 - Schützenmine 42 était une petite boîte en bois entrebaillée posée sur le sol et masquée par des feuilles, des herbes; indétectable, elle se déclenchait (TNT) par une pression de 200 gr.

La densité la plus élevée de mines sur le terrain se situait à la Pointe des Espagnols avec 1610 : Lc. Pz. Abwr. Mi. 407 (f) - 904 : B-Stabmine - 201 : Holz-Mi. 42 - 190 : T. Mi. 35 - 145 : T. Mi. 42. L'armée allemande estimait, comme l'avait estimé Vauban auparavant, que la perte de la Pointe des Espagnols pouvait faire perdre Brest et son port militaire indispensable pour la défense de l'Atlantique Nord et la Manche. Toutes ces mines antichar étaient au service du stützpunkt - une forte concentration de bunkers.
Plus au Sud, les lignes de Quélern fortifiées comprenant un fossé, empêchant ainsi l'envahissement par des chars en dehors de la porte dite de Crozon et la porte dite de Camaret ainsi que la batterie de Trémet toute proche, ont nécessité le déploiement de 1675 : Shütz-Mi. 42 - 572 : S-Mi. 35 et 242 : Sto. Mi., rien que des mines antipersonnel.
La large Anse de Dinan reçut 1604 : S-Mi. 35 défendue en autre par le point de défense Cr7. Autour du Cr8 58 : S-Mi. 35.
La batterie du Gouin reçut 572 : S-Mi. 35 - 558 : Shütz-Mi. 42 - 242 : Sto. Mi..
La batterie de Kerbonn reçut 587 : Sto. Mi..
La défense de Telgruc reçut 597 : S-Mi. 35.
La batterie de Trémaïdic reçut 528 : Shütz-Mi. 42 - 32 : Sto. Mi..

Ces quelques exemples de champs de mines montrent l'insuffisance des moyens mis en œuvre ceci d'autant que le maréchal Rommel avait préconisé une bande côtière de 800m (début 1944) de profondeur sur l'ensemble du Mur de l'Atlantique pour ralentir le débarquement. Dispositions jamais mises en place par manque de personnels pour les poser, par manque de mines, par manque d'argent... En presqu'île de Crozon, on réduisit les 800m à 400m puis 200m. Puisque les mines manquaient, il fut décidé de créer de faux champs de mines. Des prés furent réquisitionnés et l'on posa ostensiblement des pancartes "Achtung Minen" - "Attention Mines" parfois on y ajouta du barbelé. Avec le consentement des soldats Allemands, les vaches paissaient sur les prairies prétendument minées. L'information fut connue de la résistance et des services de photographie de la RAF (Aviation anglaise) qui purent ainsi faire la carte des zones mal protégées. Pourquoi une telle erreur ? Les soldats allemands vivaient pour grande part des provisions des Français et la production locale de lait, de viande était essentielle.

Après guerre, ce sont des prisonniers allemands qui sont restés plusieurs mois en presqu'île pour démanteler les champs de mines qu'ils avaient eux-mêmes installés. La période fut trouble car la population vivait dans le dénuement, les privations et après des années de mort et de peur, la rancœur s'était transformée en haine parfois violente. Les soldats Allemands ont à leur tour connu ce sentiment d'impuissance devant une autorité aveugle... Il y eut des cas de maltraitance...



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Poste de tir des mines de Cornouaille

Batterie antiaérienne pointe des Espagnols Cr332

SeeTakt C 42 - Position radar Cr42

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Détails de mission du bombardement du 3 septembre 1944

Bombardement du 25-26 août 1944

Missions RAF 1942

Missions RAF 1943

Missions RAF USAAF 1944

Administration des bombardements

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 668

Bunker 638

Bunker 636a

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker tobrouk Vf8 58 c & d

Mg-stand multi-créneaux

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Wn Cr330 Batterie antiaérienne Pont-Scorff

Wn Cr354 Batterie antiaréienne de Trébéron

Wn Cr507 Station radio Kervenguy

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Encuvement fl307

Torpedobatterie Pointe Robert

Torpedobatterie de Cornouaille

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Porte belge - porte Cointet

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm

5e Panzerdivision

Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

APRES 1945

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE

Vestiges à identifier



A la une :

Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Traitement administratif allemand des bombardements anglais et américains de la seconde guerre mondiale.
La chenille Psi spéciale ligne jaune continue et la Punaise grise toute de grisaille vêtue.
Ariane nous rappelle qu'elle est encore présente dans le Finistère.
Le tir à ricochets, tout un art !
De la flûte au porte-conteneurs...
Les fours à boulets de la presqu'île de Crozon.
L'hybridation des oies.
Membre de l'association des Vieilles Tiges pour l'éternité.
La sculpture de Georges Violet : St Pol Roux.
Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique
Rue de la Chalotais - Louis-René de Caradeuc de La Chalotais : tout sur l'affaire de Bretagne.
L'araignée Epeire diadème utile au jardin.
Un Caïman survole le port de Camaret !
Des étuis de calibre français 12.7mm : le reflet d'une réussite familiale industrielle.
Rallye Super - Casino - Leader Price - Aldi, la valse des enseignes.
Votre opinion : "Vivre en presqu'île de Crozon, trompe l'œil ou paradis ?"
CONTESTATION POPULAIRE : des traces de colère sur les murs !
L'affaire du cimetière déplacé.
Des champignons bien visibles : Lépiote et Coprin chevelu. Le Scléroderme commun nettement plus discret.
Le speed sail : le sport du vent et du sable.
L'abeille charpentière qui fait peur !
L'orge maritime, une céréale manquée !
Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021