Bunker type 638

Le 638 de Kerbonn - le rond blanc portait une croix rouge durant la guerre.

Une des deux entrées.

Poste de veille de toit avec son escalier d'accès.

Vue du toit du bunker 638 vers la villa Ar Mor Braz à gauche qui fut l'infirmerie de la batterie quelque temps.

Le 638 du Gouin.

Sur les murs, trois niveaux de crochet recevant chacun un lit suspendu par chaîne au plafond en poutres métalliques. Les murs blanchis à la chaux ont été peints avec une peinture terre de sienne et un liseret rouge en hauteur. Dallage au sol. C'est ainsi que se présente l'une des deux chambres de soins.

Deux dormants de porte 724P3 avec leur rail au centre et droite, un dormant de porte 59P8 à gauche (R638 du Grand Gouin) dans l'une des chambres. Pas de chambre d'infirmiers pour ce 638. Le bunker 621 en face de celui-ci disposant de la même décoration murale a pu être le "logement" du personnel médical.

Pièce d'accueil.

Intérieur du sas.

Il existe deux bunkers 638 en presqu'île de Crozon. Le regelbau (plan) R 638 correspond à un petit hôpital en béton armé inséré dans des Stützpunkts (points de défense forts) pour donner les premiers soins aux artilleurs des batteries bombardées. C'est une composante connue du mur de l'Atlantique et celui de la Méditerranée.

La réalisation de ces deux blockhaus date de la fin 1942. Une période clivante pour l'armée d'occupation qui a abandonné l'idée d'envahir l'Angleterre et qui craint à son tour d'être envahie par l'armée anglaise suite à débarquement jugé tout à fait plausible en Bretagne, et pourquoi pas en presqu'île. L'organisation Todt (génie allemand), des ouvriers réquisitionnés étrangers et Camarétois sont à pied d’œuvre pour transformer chaque batterie forte en unité de combat autonome.

Jusqu'ici les infirmeries étaient affectées dans des maisons d'habitation desquelles les habitants avaient été expulsés et relogés par la mairie de Camaret. Pour la batterie du Grand Gouin, les soins se faisaient dans le quartier du Lannic. En ce qui concerne la batterie de Kerbonn, la première infirmerie est dans la maison Maury du hameau de Kerbonn dès le 11 juillet 1940. Le médecin fait vider la maison familiale en mettant les meubles dans la cour et fait désinfecter les pièces. La maison s'avère trop petite parce que petit à petit affluent des blessés. Des éclats de bombes anglaises et des éclats d'obus allemands font des victimes. Le médecin s'installe dans la maison de l'homme de théâtre André Antoine sur la Montagne, le quartier des artistes qui jouxte la batterie et qui se trouve à tous les vents, face à la mer en haut de la falaise. Le 10 novembre 1940, l'infirmerie revient dans Kerbonn dans la maison Pascau plus à l'abri des bombardements épars anglais.

La solution civile devient intenable d'autant qu'Hitler souhaite une guerre jusqu'au dernier souffle. L'infirmerie doit être autonome au cœur des batteries. Dans la zone du Veryac'h la plage est fermée saturée de barbelés, minées. La batterie de Kerbonn est renforcée par de nouveaux canons qui à chaque exercice brisent les vitres du hameau. Dans la batterie du Grand Gouin la construction de bunkers et les calibres des canons augmentent. Chaque batterie compte plusieurs centaines d'hommes.

Le bunker 638 est composé de deux entrées protégées par un volet de tir afin de faire feu sur les intrus. Chaque palier d'entrée ouvre sa porte sur le couloir sas anti-gaz. Ce dernier s'ouvre sur une pièce centrale d'accueil. Au tour de cette pièce, 5 portes donnant chacune sur une pièce. De gauche à droite. Un local technique de chauffage et de ventilation. La chambre des blessés légers. La salle d'opération. La chambre des blessés graves. La pièce de vie de l'infirmier de garde. A l'extérieur une niche élevée dans la masse pour un garde armé. Surface utile 100 m2 environ pour un bâtiment enfoui jusqu'au toit de 960 m3 de béton avec des murs extérieurs et plafond de 2 mètres d'épaisseur (murs intérieurs 0.3m) sur le regelbau 638 d'origine (épaisseur du plan adaptée en fonction de approvisionnement du béton local) d'une taille de 15,5m x 14m (hors épaulements), hauteur 5.1m - hauteur sous plafond 2.3m. Ce sont environ 1700m3 de terre qu'il faut creuser et enlever pour installer ce blockhaus enterré.  Il s'en serait construit 53 sur le rivage de la Norvège à la Méditerranée.

Appellation officielle : Kleiner Sanitâtsunterstand 638 – souvent chiffré bunker R 638. Classé en petit poste de secours pour 20 blessés. Le bunker le plus proche de conception est le 639 de plus grande capacité.

Blindages internes :
2 portes 59P8 (1 porte pour le local technique - 1 porte pour la chambre des personnels soignants)
2 portes 488P2 (entrées du sas)
4 portes coulissantes 724P3 (portes des chambres donnant sur la salle d'opération et la salle d'accueil)
1 porte 729P3 (entrée sas/piece d'accueil)
2 créneaux de défense 483P2
1 fourreau de périscope 735P3 - Equipé d'un périscope SR9.
Il existe plusieurs variantes mineures dans l'usage des portes et de leurs situations.

Le bunker (R) 638 de la batterie de Kerbonn comporte une fresque peinte sur un mur intérieur. Blockhaus fermé au public.

638 de Kerbonn
48° 16' 8.6" N
4° 36' 53.23" O

638 du Gouin
48° 17' 5.4" N
4° 36' 12.7" O

Archives : plans du Regelbau 638.



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Batterie antiaérienne pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 638

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Portes et créneaux de bunker

Blockhauss Crozon

Goulien

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Kerloch

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Canon de 95mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Pointe Robert

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Les citernes



A la une :

Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Les maisons Ty Breiz de Lanvéoc, un sursaut breton !
Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Jean Ménez - un grand souvenir.
Villa Trombetta en béton armé.
Chemins de service de l'armée française.
La mousse blanche sur des plantes, danger ou pas ?
La colonisation des algues.
Traversées d'espions Allemands en Manche avec la Soizic
Rose Bruteller servante de St Pol Roux victime de guerre
Manoirs ou maisons manales de Roscanvel.
La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019