Aérodrome leurre allemand de la seconde guerre mondiale

Brest à 12 km à vol d'oiseau.

Dans la zone probable de l'aérodrome leurre allemand, une position de l'armée française des années 1930. Il pourrait s'agir d'un ancien casernement pour projecteur DCA.
1- un pilier de clôture, il devait y en avoir un second pour marquer l'entrée du site.
2- un abri bas.
3- un bâtiment avec toiture à deux pans et des fenêtres hautes typiques des constructions françaises.
4- un abri avec en fond de pièce une réserve à eau alimentée par la récupération des eaux de toiture.

L'armée allemande a-t-elle utilisé la position ? Rien ne l'indique mais rien ne le dément car l'aérodrome leurre était à proximité.

La base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic est connue des armées alliées car celle-ci fut construite juste avant la seconde guerre mondiale. Néanmoins quand l'armée allemande prend possession de cette base stratégique, elle l'adapte à ses besoins et puisque la guerre semble durer et que les raids aériens de la RAF (aviation anglaise) se font parfois destructeurs, l'état-major de la Lustwaffe de l'Ouest décide d'avoir recours à un subterfuge très fréquemment employé, la création d'un aérodrome leurre pour tenter de tromper les équipages des bombardiers anglais. Ceux-ci exécutent des vols à très haute altitude et donc les bombardements sont souvent imprécis d'autant plus si les conditions atmosphériques sont mitigées et d'autant plus si la Flak (Flugabwehrkanone - DCA allemande) nourrit un feu intense à leur encontre. Un aérodrome factice illuminé les nuits d'alerte peut attirer l'œil du membre d'équipage bombardier qui dans la confusion ouvre les volets de la soute à bombes de l'avion au-dessus de l'aérodrome factice.

Le Luftgau-Kommando Westfrankreich - Le Commandement de la Région Aérienne de l’Ouest de la France - (renommé Luftgau-Kommando V à partir du 6 septembre 1944) dont le QG est à Etampes en région parisienne, dépêche des moyens humains civils pour créer une piste en herbe sur des terres agricoles dans les environs de Treyout - Poullouguen (8km à vol d'oiseau au Sud-Ouest de Lanvéoc) ainsi que quelques bâtiments techniques pour faire illusion. L'autorité locale est à Lanvéoc : Lw.-Bauleitung Brest/Süd (dénomination allemande de la base de Lanvéoc). Une unité partielle du Lw.-Bau-Btl. 4/XVII - Luftwaffen-Bau-Bataillon 4./XVII - Luftgau 4./XVII - unité mutée en Crête en 1943, encadre les travaux que des ouvriers étrangers et français, réquisitionnés exécutent. Ils réalisent les terrassements et les aménagements dont l'installation des éclairages trompeurs à partir de février 1941. Il n'y a pas vraiment d'élément stratégique sur place c'est à ce titre que les civils y sont majoritaires. D'ailleurs si l'information de la création d'un aérodrome pouvait fuiter dans la résistance, ce n'en serait que plus profitable.

Une fois réalisé les troupes en présence sont sous l'autorité du Flughafen-Bereichs-Kommando 10/XII - QG Morlaix - l'aérodrome est classé E (E 10/XII) comme tous les aérodromes factices dont la dénomination allemande est Scheinflugplätze. Un autre Scheinflugplätze est à Guilers pour doubler l'aéroport de Guipavas. Il y a une différence entre ces deux aérodromes leurres, celui de Treyout est susceptible d'être utilisé à titre de secours car les pistes de Lanvéoc sont souvent abîmées par les bombardements et les temps de réparation sont incertains. A ce titre l'aérodrome de Treyout n'est pas encombré d'avions en bois faisant illusion. Il peut aussi servir de piste d'entraînement pour les jeunes pilotes du II./Fl.Ausbildungs-Rgt. 11 (1942) - Gruppe II Flieger-Ausbildungs-Regimenter 11.

Le 9 juin 1944, le Luftgau-Kommando Westfrankreich qui réunit tous les moyens de soutien aux unités volantes de la Luftwaffe - travaux - intendance - communication - coordination entre les vols et les tirs de la DCA allemande, etc - donne l'ordre de la destruction de l'aérodrome afin d'éviter une utilisation alliée dont le débarquement s'est produit le 6 juin en Normandie. Le 14 juin, le Fl.H.Kdtr - Fl.H.AKdtr Fliegerhorstkommandantur - Ausbildungskommandantur - E 10/XII mine le terrain et la piste est creusée de part en part pour éviter les atterrissages. Des bâtiments sont dynamités.



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Batterie antiaérienne pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Détails de mission du bombardement du 3 septembre 1944

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 668

Bunker 638

Bunker 636a

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker tobrouk Vf8 58 c & d

Mg-stand multi-créneaux

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Wn Cr330 Batterie antiaérienne Pont-Scorff

Wn Cr354 Batterie antiaréienne de Trébéron

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Pointe Robert

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm

5e Panzerdivision



A la une :

Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Le souvenir du chantier Naval d'Auguste Laé en Roscanvel.
Antiquité du bord de mer : un poêle à charbon de 1930.
Batterie allemande Cr330 Pont-Scorff & batterie du Run.
Un fileyeur, qu'est-ce que c'est ?
Un grand méthanier à membrane dans le vestibule du Goulet.
Les bouts des avions remorqueurs de cibles, une bonne affaire à l'époque.
Les essais de la frégate furtive Alsace.
L'histoire des ruines de Trévarguen en Roscanvel.
Les détails de la mission N°601 du bombardement du 3 septembre 1944 de la presqu'île de Crozon.
Les bombardements des 25/26 août 1944 à Roscanvel. Intervention de la 2TAF. Intervention de 3rd Bomb Division.
Les forces allemandes, les forces américaines, les Tasks Forces A et B de la libération de Brest et de Crozon.
Origine du nom de la rue de Peisey-Nancroix en Roscanvel.
Des records de vents bretons.
Les grands gravelots sont heureux du confiment des humains.
Vendeur colporteur de presse
La zone aérienne de la presqu'île : une réglementation spécifique.
Le répartiteur téléphonique militaire.
Le jonc piquant un bienfait pour la biodiversité.
Quand le frelon asiatique est-il dangereux ?
Les aménagements de la place de l'église de Morgat.
La démocratie participative, séquence souvenir !
La silhouette de l'aviso EV Jacoubet.
Des vedettes du Parc Naturel Marin d'Iroise PNMI.
Le rideau breton, une tradition presque perdue.
La voile ancienne pince de crabe... Une antiquité qui ressurgit.
Chantiers navals de Camaret.
La plage suspendue du Corréjou.
Embosser de la charcuterie et un bateau ce n'est pas la même chose.
Le sombre souvenir du Pluton.
Moteur CLM Peugeot Junkers.
Bientôt la fin de la frégate Primauguet.
L'indépendance de la Bretagne grâce à la 5e Panzerdivision allemande, les automistes bretons y ont cru !
Gardien de batterie de côte, un métier envié.
Nos cousines les Tipule.
La circulaire ministérielle du 31 juillet 1846 - Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières - Loi de déclassement des corps de garde 1846.
Pour ou contre les poubelles de plage. L'avènement des bacs à marée.
Armoiries des communes de la presqu'île de Crozon.
Une ancienne faneuse.
Le Gendarme est l'ami du jardinier.
La Ligie océanique le Cloporte des mers.
Du livre terrier au cadastre napoléonien.
Un petit papillon : la Brocatelle d'or.
ANNONCE GRATUITE : Recherche pièce détachée hache-lande - broyeuse d'ajonc.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit : 1ère nouvelle.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020