L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic

Entre le mois de juillet 1944 et le 17 septembre date de la libération de Lanvéoc, de nouveaux avions allemands sont affectés à la base de Lanvéoc-Poulmic. Certains récits de l'époque parlent d'avions à réaction, en réalité l'avion à réaction de l'aviation allemande (Me 262) ne sera en service qu'en novembre et en novembre, la presqu'île de Crozon ne compte que des soldats Allemands prisonniers qui déminent les plages. La présence de l'avion fusée Me 163B est quant à elle avérée. Un exemplaire fut conservé en mauvais état dans "le cimetière" de la base, il aurait abattu trois forteresses volantes B17 américaines vers St Brieuc.

Il existe aussi des photographies de l'époque montrant un ciel de Lanvéoc traversé par des traînées de condensation (contrails) qui sont le fait d'avions sans hélices.

L'avion Messerschmitt 163 Komet de petite taille (longueur 5,7m) fut décliné en plusieurs versions cependant la version Me 163B fut la seule réellement opérationnelle mais à 20 exemplaires au mieux, en service, en même temps, sur les 364 construits toutes versions confondues. Le petit avion était posé sur une rampe, allumait son moteur "fusée" dont l'échappement était à 1800°C - moteur-fusée bi-carburant Walter HWK 509A-2 - très vite il atteignait les 300km/h puis larguait ses roues avant et grimpait en altitude à 80° jusqu'à se trouver au-dessus des avions alliés à combattre. Il piquait ensuite sur sa cible à 750km/h - vitesse maximale 950 km/h (Mach 0,78) - faisait usage des deux canons Mk-108 de 30 mm de ses ailes - 2 chargeurs de 60 obus - puis subitement son moteur s'éteignait ayant brûlé tout son comburant - mélange hydrazine/méthanol - version la plus évoluée. Le pilote devait rentrer à sa base rapidement car l'avion planait uniquement et devait se poser en urgence. Les atterissages sans roues avant s'effectuaient sur un patin métallique ventral sur une piste d'herbe parfaitement plane. Le moindre défaut de planéité faisait rebondir le planeur violemment et le crash survenait. Pour les "survivants" de ce périple infernal, le planeur était remorquer par un véhicule - Scheuchschlepper.

Les tourelles défensives des bombardiers américains avaient des rotations trop lentes pour envisager une interception et ceci à une vitesse de croisière de 300km/h. Les chasseurs d'accompagnement volaient à 500 ou 600km/h (vitesse de croisière hors accompagnement). Les Komets étaient inatteignables tant que leur moteur les propulsait, ensuite en situation de planeur, ils devenaient des cibles faciles car ils ne pouvaient varier de trajectoire, descendant dans le vent avant de se poser à de grandes vitesses encore. Les contre-attaques alliées à l'encontre de "l'oeuf motorisé" - surnom du Me 163 donné par les pilotes Américains - furent destructrices d'autant que les lieux de décollages étaient connus.

Le programme du Me163 s'arrêta en avril 1945 par manque de comburant en ce qui concerne les Allemands mais plusieurs nations s'intéressèrent aux procédés techniques néanmoins au vu de la dangerosité et à l'avènement du moteur à réaction plus fiable, l'engin fut abandonné.

Côté pilote Allemand, l'attaque d'un bombardier tenait en quelques petites secondes avec deux canons à cadence trop lente et un système de visée trop rudimentaire à de telles vitesses d'action. L'efficacité était plus du domaine du hasard favorable et les victoires au combat furent modestes. Par exemple l'escadrille I./400 JG principale composante active, comptabilisa 9 victoires pour 14 pertes.

Il fallut une formation spécifique pour des pilotes chevronnés afin de piloter de tels avions dangereux par eux-mêmes. L'unité constituée 400 JG - Jagdgeschwader 400 - escadrille de chasse 400 - fut essentiellement répartie en Allemagne. Pourtant durant quelques semaines, quelques exemplaires de Me 163B furent intégrés avec leurs pilotes sur des bases françaises. Ensuite un regroupement fut à nouveau effectué mais la fin de la guerre approchant, l'unité fut dissoute au printemps 1945.



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Batterie antiaérienne pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 668

Bunker 638

Bunker 636a

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Canon de 95mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Pointe Robert

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm



A la une :

La circulaire ministérielle du 31 juillet 1846 - Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières - Loi de déclassement des corps de garde 1846.
Pour ou contre les poubelles de plage.
Armoiries des communes de la presqu'île de Crozon.
Une ancienne faneuse.
Le Gendarme est l'ami du jardinier.
La Ligie océanique le Cloporte des mers.
Du livre terrier au cadastre napoléonien.
Un petit papillon : la Brocatelle d'or.
ANNONCE GRATUITE : Recherche pièce détachée hache-lande - broyeuse d'ajonc.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Un vélo Jacques Anquetil qui raconte sa marque et ses soirées poker.
Une grande vedette à Camaret-sur-Mer Gabrielle Colonna-Romano.
Les yeux du plasticien Pierre Chanteau.
Initiation artistique de Jean Moulin à Camaret-sur-Mer.
Kabelbrunnen - puits à câbles téléphoniques de la guerre 39-45.
Radars allemands, détecteurs acoustiques - Funkmeßgerät, Ringtrichter-Richtungshörer.
Des mines allemandes dans les champs.
Papillon pourpre : Pyrale pourprée - Pyrausta purpuralis
Les plantes du littotal du haut de plage.
Des plastiques du passé bien présents dans la nature.
Des grains sous les fougères : les sores.
Baies sauvages comestibles ou toxiques...
Escargot Zebrina debrita - Bulime zébré - il aime le soleil !
Les pucerons verts une affaire de génération.
Captage de naissains sauvages d'huîtres.
Le four à pain traditionnel breton.
Alphonse et Gabriel Chanteau les peintres jumeaux oubliés.
Frère François le Bail la passion de la science et de Dieu.
Mme Taon vous découpe la viande !
Pompage électrique de l'eau de 1951.
Création de la commune de Lanvéoc et son premier maire déterminé.
Un insecte qui "stresse rouge" : le Crache-sang.
Danger pour le Cardinal rouge !
Poste de projecteur en rase campagne !
Stations de radio guidage allemandes.
Petit crabe vert - Etrille - Necora puber.
Terriers fossiles de vers marins de 400 millions d'années.
Aérodrome leurre de Tréyout.
Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?
Beurk ! Une ponte de calmars sur la plage.
L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic.
La mission top secret du Spitfire de l'aspirant Christie.
Fixation d'une grosse chenille verte du Machaon.
Suivez en direct la "plongée" d'une Telline.
La dernière comtesse de Crozon riche et malheureuse.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
La cale brisée de Morgat.
La petite histoire du Ménez Luz.
La conserverie "La Telgrucienne".
Batterie du Menez Caon.
Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020