L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic

Entre le mois de juillet 1944 et le 17 septembre date de la libération de Lanvéoc, de nouveaux avions allemands sont affectés à la base de Lanvéoc-Poulmic. Certains récits de l'époque parlent d'avions à réaction, en réalité l'avion à réaction de l'aviation allemande (Me 262) ne sera en service qu'en novembre et en novembre, la presqu'île de Crozon ne compte que des soldats Allemands prisonniers qui déminent les plages. La présence de l'avion fusée Me 163B est quant à elle avérée. Un exemplaire fut conservé en mauvais état dans "le cimetière" de la base, il aurait abattu trois forteresses volantes B17 américaines vers St Brieuc.

Il existe aussi des photographies de l'époque montrant un ciel de Lanvéoc traversé par des traînées de condensation (contrails) qui sont le fait d'avions sans hélices.

L'avion Messerschmitt 163 Komet de petite taille (longueur 5,7m) fut décliné en plusieurs versions cependant la version Me 163B fut la seule réellement opérationnelle mais à 20 exemplaires au mieux, en service, en même temps, sur les 364 construits toutes versions confondues. Le petit avion était posé sur une rampe, allumait son moteur "fusée" dont l'échappement était à 1800°C - moteur-fusée bi-carburant Walter HWK 509A-2 - très vite il atteignait les 300km/h puis larguait ses roues avant et grimpait en altitude à 80° jusqu'à se trouver au-dessus des avions alliés à combattre. Il piquait ensuite sur sa cible à 750km/h - vitesse maximale 950 km/h (Mach 0,78) - faisait usage des deux canons Mk-108 de 30 mm de ses ailes - 2 chargeurs de 60 obus - puis subitement son moteur s'éteignait ayant brûlé tout son comburant - mélange hydrazine/méthanol - version la plus évoluée. Le pilote devait rentrer à sa base rapidement car l'avion planait uniquement et devait se poser en urgence. Les atterissages sans roues avant s'effectuaient sur un patin métallique ventral sur une piste d'herbe parfaitement plane. Le moindre défaut de planéité faisait rebondir le planeur violemment et le crash survenait. Pour les "survivants" de ce périple infernal, le planeur était remorquer par un véhicule - Scheuchschlepper.

Les tourelles défensives des bombardiers américains avaient des rotations trop lentes pour envisager une interception et ceci à une vitesse de croisière de 300km/h. Les chasseurs d'accompagnement volaient à 500 ou 600km/h (vitesse de croisière hors accompagnement). Les Komets étaient inatteignables tant que leur moteur les propulsait, ensuite en situation de planeur, ils devenaient des cibles faciles car ils ne pouvaient varier de trajectoire, descendant dans le vent avant de se poser à de grandes vitesses encore. Les contre-attaques alliées à l'encontre de "l'oeuf motorisé" - surnom du Me 163 donné par les pilotes Américains - furent destructrices d'autant que les lieux de décollages étaient connus.

Le programme du Me163 s'arrêta en avril 1945 par manque de comburant en ce qui concerne les Allemands mais plusieurs nations s'intéressèrent aux procédés techniques néanmoins au vu de la dangerosité et à l'avènement du moteur à réaction plus fiable, l'engin fut abandonné.

Côté pilote Allemand, l'attaque d'un bombardier tenait en quelques petites secondes avec deux canons à cadence trop lente et un système de visée trop rudimentaire à de telles vitesses d'action. L'efficacité était plus du domaine du hasard favorable et les victoires au combat furent modestes. Par exemple l'escadrille I./400 JG principale composante active, comptabilisa 9 victoires pour 14 pertes.

Il fallut une formation spécifique pour des pilotes chevronnés afin de piloter de tels avions dangereux par eux-mêmes. L'unité constituée 400 JG - Jagdgeschwader 400 - escadrille de chasse 400 - fut essentiellement répartie en Allemagne. Pourtant durant quelques semaines, quelques exemplaires de Me 163B furent intégrés avec leurs pilotes sur des bases françaises. Ensuite un regroupement fut à nouveau effectué mais la fin de la guerre approchant, l'unité fut dissoute au printemps 1945.



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Poste de tir des mines de Cornouaille

Batterie antiaérienne pointe des Espagnols Cr332

SeeTakt C 42 - Position radar Cr42

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Détails de mission du bombardement du 3 septembre 1944

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 668

Bunker 638

Bunker 636a

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker tobrouk Vf8 58 c & d

Mg-stand multi-créneaux

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Wn Cr330 Batterie antiaérienne Pont-Scorff

Wn Cr354 Batterie antiaréienne de Trébéron

Wn Cr507 Station radio Kervenguy

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Encuvement fl307

Torpedobatterie Pointe Robert

Torpedobatterie de Cornouaille

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Porte belge - porte Cointet

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm

5e Panzerdivision

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

APRES 1945

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE



A la une :

Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021