Les citernes allemandes de la seconde guerre mondiale

Dès les premières heures de la guerre l'eau potable est un problème pour une troupe d'occupation en nombre qui s'installe progressivement. Des centaines d'hommes affectées aux batteries lourdes dans un pays ou l'eau courante n'existe pas encore. Les puits, les fontaines et les mares ont un débit déjà très juste pour une population qui, l'été consomme parfois de l'eau impropre. Des ordres de réquisition pleuvent afin de contraindre les paysans à utiliser leurs attelages équipés d'une citerne galvanisée pour quotidiennement faire des allers-retours entre un point d'eau et les citernes en béton des batteries. Les hommes de la terre se plaignent très rapidement à l'autorité allemande. Remplir une citerne à la main prend du temps, les chevaux s'épuisent, cela ampute la disponibilité à la ferme. Certains officiers des kommandanturs esquissent une certaine compréhension mais d'un autre côté, ils ont des ordres pour que les artilleurs ne manquent pas d'eau pour leur hygiène et leur alimentation. Le temps passant, ce travail d'alimentation en eau va devenir un cauchemar. La seule atténuation qui va se produire est la diminution des effectifs allemands qui vont être reversés sur le front russe. Malheureusement le nombre de véhicules motorisés diminue, les chevaux sont davantage mis à contribution nécessitant de nouvelles réquisitions.

Dans les zones de guerre, Hitler impose des bunkers citerne souvent construits sur une source ce qui évite une alimentation par transports humains. Il semblerait qu'il n'y ait eu que deux wasserbunkers en presqu'île de Crozon. L'un au Sud de la batterie de Kerbonn (actuellement terrain privé), l'autre dans la batterie du Grand Gouin. Sinon, les citernes sont des bassins aériens en béton ou des cuves en béton enterrées. Ces conceptions là sont fréquentes.

Certains anciens témoignèrent qu'enfants, ils avaient vu des soldats, des officiers compris, s'y baigner. A la batterie de Kertanguy (Lanvéoc) ont y pratiquait des jeux d'eau en été. L'effet sur les habitants des hameaux voisins se traduisait par une haine sourde et profonde prête à jaillir.



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Batterie antiaérienne pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 638

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Portes et créneaux de bunker

Blockhauss Crozon

Goulien

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Kerloch

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Canon de 95mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Pointe Robert

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Les citernes

Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944



A la une :

L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Les maisons Ty Breiz de Lanvéoc, un sursaut breton !
Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019