Batterie basse de rupture de la Pointe des Espagnols codée Cr42

La batterie basse avant 1939.

La batterie basse après 1939 avec des embrasures en gradin.

Une casemate double embrasure au ras de l'eau (en haut) équipée d'une voie ferrée interne pour déplacer sur plateforme les munitions. Escalier d'accès sur la droite. Un mélange du génie français et du génie allemand pour la façade en béton.

Une des deux salles de tir. Avec l'armement français, les fameux canons "géants" des batteries de rupture du Goulet pas d'ajustement de tir possible. Les servants de tir pouvaient à peine se faufiler jusqu'à l'embrasure. La cible était tirée à son passage. Tandis que l'armement allemand de petite taille avait davantage de possibilités de tir.

L'autre salle de tir et son couloir d'accès.

Salle de fond avec des rails et l'escalier vers le sous-sol.

Les rails français permettaient le déplacement des obus de 32 cm de diamètre.

La salle sous roc avec sa cheminée.

Escalier d'accès avec rails sur les côtés pour le passage de chariots de matériels à cheval sur les marches.

Un conduit d'évacuation des fumées des salles de tir.

Canon français de 47mm (à confirmer).

La discrète batterie basse de la Pointe des Espagnols est composée d'une défense française datant du 19ème siècle pour sa version "récente" et modernisée par l'armée allemande qui bétonne et change l'armement.

La batterie de rupture était à l'origine à ciel ouvert au niveau de la mer dans les échancrures de la côte. Lors de la seconde guerre mondiale, l'organisation Todt insère des casemates en béton pour améliorer les capacités de défense du Goulet de Brest en cas de tirs de la marine alliée (anglaise, américaine) qui se serait infiltrée malgré les câbles et les mines qui truffent le passage.

L'armée française utilisait des canons M 32cm modèle 1870 1884 sur affûts 1888. L'armée allemande utilisait des canons antichars 5 cm KWK.

Le code radio de cette batterie allemande était Cr42 et appartenait au Stützpunkt "Espagnols" ou "Nordspitze Crozon" selon les documents de l'époque.



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Batterie antiaérienne pte des Espagnols

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Blockhauss Crozon

Goulien

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Kerloch

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Canon de 95mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Pointe Robert

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre



A la une :

Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019