Batterie de Trémet en Roscanvel

Canons de côte de 19 cm.

Exemple de batterie de 95mm.

Canon de côte 240 mm modèle 1903.

La batterie de côte de Trémet est représentative des évolutions de la défense côtière en Presqu'île de Crozon, un site depuis longtemps repéré par l'armée puis aménagé et réaménagé au fil du temps. Le premier aménagement significatif (1883) consiste à installer une batterie de 4 canons de 19 cm modèle 1875-1876.
Premier renforcement : 4 canons 95 mm modèle 1888-04 sur affût G vont être ajoutés ultérieurement.

La batterie en l'état couvre les tirs de longue portée (190 mm) et les tirs directs de proximité (95mm).

Les canons de 19 cm sont ensuite remplacés au début du 20ème siècle par des 240 mm TR modèle 1903. Plus de puissance, de précision et de rapidité.

La batterie est étendue on y ajoute entre temps sur la droite 2 canons de 240 mm et 4 de 95 mm.

Une batterie annexe au Nord de la position déploie 4 canons de 95 mm.

Après la première guerre mondiale, la batterie semble obsolète.

L'armée d'occupation allemande utilise la plate-forme de la batterie pour y installer 4 canons 10,5 cm S.K.C/32 sous coupoles blindées.

La batterie de Trémet existe toujours et se devine sur la côte mais elle se situe en terrain militaire. Photo interdite, accès non-autorisé !

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen