Batterie côtière de Kerbonn française de l'armée de terre

La batterie de Kerbonn (partie française) avec la pointe du Toulinguet en fond et les grottes marines au pied de la falaise de l'anse de Pen-Hat.



Les niches à munitions pour le combat immédiat.

Sortie du monte-charge des munitions armées avant la distribution aux mortiers.

Abri des personnels.

Intérieur de l'abri à voûtes.

Double voûte de l'abri.



Poste d'observation M162a allemand en premier plan.

Poste de commandement.





Position d'un mortier.

Agrafe de ceinturage.

Une des fixations des affûts.



Entrée du tunnel à munitions.

Créneau à lampe en fond.

Accès au magasin sous roc.

Voûte qui relie la partie basse à la partie haute et constituait à la fois un accès au poste de commandement Nord et à la ligne d'infanterie.

Point d'eau douce.

Mur d'enceinte.

1- Abri des artilleurs.
2- L'un des 2 postes de commandement nécessaires permettant de pouvoir guider la batterie quand elle est envahie par les fumées de tir importantes jusqu'en 1900. Ensuite, les poudres B vont permettre de ne conserver qu'un poste.
3- 3 mortiers de 270mm. Entre eux, des niches à munitions. 4 mortiers avaient été prévus mais par souci d'économie...
4- Monte-charge - vers 1910.
5- Magasin des poudres en situation de guerre - Mélénite.
6- Tunnel de stockage des obus et de circulation sous roc - 1891.
7- Stockage secondaire des munitions. A proximité Nord, il y avait un second poste de commandement.
8- Tour réduit des fossés.
9- Réserve aérienne à eau pour les canons.

La ligne bleue symbolise le fossé à paliers de l'infanterie défendant la batterie d'une attaque terrestre.
Les autres bâtiments datent de la seconde guerre mondiale et organisent la MKB Kerbonn, batterie allemande.

La batterie de côte française de Kerbonn de l'armée de Terre, construite vers 1890 vient en soutien de la batterie du Toulinguet qui n'a pas de protection sérieuse à son Sud en dehors de deux canons de 16cm. Trois mortiers de 270mm sont installés sur des plates-formes semi-circulaires en béton dont le parapet est en moellon adossé au talus de terre pour ne pas être visible de la mer. Elle est opérationnelle en 1904. Le projet de défense côtière par la Marine fut possible par décrets d'expropriation des propriétaires des terrains.

Les premiers équipements d'avant la première guerre mondiale sont 3 mortiers de 270mm G Mle 1889 sur affûts Vavasseur et Canet permettant une rotation sur 300°, ceux-ci placés en ligne au bord de la falaise.

La batterie côtière va être aménagée à plusieurs reprises. Le tunnel des munitions va progresser vers un nouveau monte-charge avant la première guerre mondiale.

En 1932, la batterie reçoit quatre canons de marine de 164,7mm sous blindage et lors de la seconde guerre mondiale, l'armée d'occupation récupère la batterie et y construit les casemates SK... Les mortiers sont supprimés.

La 2ème batterie du 15ème bataillon d'artillerie de forteresse de l'armée de terre est disponible au service en permanence après plus de deux heures de marche à pied à partir du casernement de Quélern. Manque évident d'effectif en cas d'alerte générale car d'autres batteries en Roscanvel sont aussi sous la responsabilité de cette unité.

A partir de 1912 environ, la 2ème batterie du 3ème RAP (Régiment d'artillerie à pied) cantonnée à Lagatjar assure le service, les exercices ; sinon un gardien veille à la téléphonie, aux matériels et aux poudres de mélinite dont il faut surveiller la tenue face à l'humidité. La moindre déficience des poudres rend la batterie inopérante.

L’intendance se trouve au bord de la route externe ainsi que le stockage des munitions en temps de paix. Des munitions qui circulent dans la caponnière (fossé) dans des wagonnets sur rail. L'ensemble de la batterie est sous barbelé et mur sur les pentes de la falaise.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.
Un proriétaire immobilier particulier : le docteur Bavay.
Villa de la famille Crouan puis Farge en Landévennec.
L'intrusion du 709th tank battalion.
Des chars fabriqués à Détroit, affectés à Fort Lewis, participent à la libération de la Presqu'île de Crozon.
Photos souvenirs des vacances de femmes des années 30 lors d'une crise d'indépendance. Elles ont passé la nuit à l'hôtel sans époux, quel scandale ! Un tourisme de liberté.
Mathurin Méheut peintre créateur d'images remarquables.
Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



Au delà du bout du monde...

Compatibilité SMS Féminisme