Histoire et évolution des calibres des canons

Canon lisse en fonte à boulet.

Tant que les canons tiraient des boulets, le calibre était établi selon le poids du boulet dont l'unité de mesure était la livre. Les canons avaient donc des calibres de 4, 8, 12, 16, 24, 30, 36 livres. Au cours du 19ème siècle le boulet disparaissait ainsi que les canons lisses tout fonte.

Canon rayé en acier de 164.7mm.

Les calibres des canons du 19ème siècle et 20ème siècle sont exprimés soit en cm soit en mm et avec de surcroît des arrondis qui sont trompeurs.

Très longtemps, il exista des canons de 30 livres, la gueule de ces canons avait un diamètre intérieur de 164.7 mm. La fabrication des canons s'était poursuivie mais en abandonnant les boulets, simples sphères métalliques, au profit des obus. Le diamètre du canon de 30 livres fut conservé mais dès lors que l'obus devint universel, on parla alors de calibre de 164.7 mm et parfois de canon de 16 cm (un raccourci trompeur).

Il est possible de lire aussi l'histoire du canon de 19 cm ou de 190 mm, or, ce calibre n'a pas existé, seul le calibre de 194 mm fut fabriqué. Idem pour les canons de 27 cm ou de 270 mm, la réalité du calibre était de 274, 4 mm.

Avant 1924, les canons (M) fabriqués pour la marine (ministère de la Marine) à usage embarqué sur les navires ou à usage de la défense de côte avaient un calibre exprimé en mm reflétant la réalité du calibre soit 194 mm par exemple ou 190 mm pour un même canon.

Le même calibre des canons dit de guerre (G), de l'armée de terre (ministère de la Guerre), était exprimé en cm ce qui provoquait l'éviction des millimètres. Dans l'armée de terre, il n'y avait donc que des canons de 19 cm avant 1924 pendant que dans la marine on parlait de 194 mm ou 190 mm pour un fût identique.

Après 1924, la norme des calibres fut officiellement le milimètre ce qui ne perturba pas la marine qui pratiquait cette unité de mesure depuis la disparition des boulets. Par contre dans l'armée de terre, selon les documents, les plans, les unités, les périodes, les millimètres n'étaient pas forcément intégrés et les centimètres faisaient force d'habitude sauf peut-être les canons ALVF (Artillerie Lourde sur Voie Ferrée) qui semblèrent avoir adopté le millimètre.

Officiellement encore, en 1924, il n'y avait plus de fonte dans la fabrication des canons, la génération des canons en fonte tubés à l'intérieur par de l'acier pour des raisons économiques était dépassée. C'était à ce titre que l'administration militaire avait souhaité faire coïncider la disparition de la fonte, l'uniformité de l'acier avec l'uniformité des calibres en millimètres.



La défense côtière avant 1939

Cam 59

Télémètre Audouard

Bataille de Trez Rouz

Batteries : Basse de Cornouaille - Haute de Cornouaille - Trez Rouz - Capucins - Kerbonn - Kerviniou - Pen-Hir - Tremet - Ty-Du - Stiff - Haute Pointe des Espagnols - Petit Gouin - Sud des Capucins - Batteries hautes des Capucins - Batterie de rupture ou bombardement - Batteries haute et basse du Kador (Beg ar Gador - Morgat) - Rouvalour - Batteries Est de Roscanvel - Batterie de l'île de l'Aber

Camp Sanitaire des Capucins

Casernement de la Pointe des Espagnols

Fortifications de la Pointe des Espagnols

Casernement de Kerlaër

Casernement de Lagatjar

Ile Trébéron et île aux Morts

Corps de Garde 1846 : Aber - Camaret - Kador - Postolonnec - Roscanvel - Rulianec

Réduit de Kerbonn

Tours modèle 1811

Borne

Chemins de service

Créneau à lampe

Créneau de tir

Réduit de Quélern

Les forts : Fraternité - Landaoudec - Lanvéoc - Toulinguet - Crozon

Caponnière

Fort Robert

Ilot du Diable

Lignes de Quélern Ouest

Mât à pavillon

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles

Poudrière de Quelern

Sémaphore

Station TSF Roscanvel

Canon de 65mm TR 1888-91

Canon de 75mm Mle 1908

Canon de 95mm Lahitolle

Canon de 100mm TR

Canon de 32 cm Mle 1870-84

Canons de siège et place

Histoire et évolution des calibres des canons

Abri du champ de tir de l'Anse de Dinan

Les pierres de guerre

Les boulets

La poudre B

L'arrivée de la téléphonie dans les postes d'observation

Les Ancres de Roscanvel

Flotte Tardieu

Motte féodale de Rozan

Château-fort de Castel bihan Poulmic

La ligne d'artillerie terrestre de 1914



A la une :

Les plantes du littotal du haut de plage.
Des plastiques du passé bien présents dans la nature.
Des grains sous les fougères : les sores.
Baies sauvages comestibles ou toxiques...
Escargot Zebrina debrita - Bulime zébré - il aime le soleil !
Les pucerons verts une affaire de génération.
Captage de naissains sauvages d'huîtres.
Le four à pain traditionnel breton.
Alphonse et Gabriel Chanteau les peintres jumeaux oubliés.
Frère François le Bail la passion de la science et de Dieu.
Mme Taon vous découpe la viande !
Pompage électrique de l'eau de 1951.
Création de la commune de Lanvéoc et son premier maire déterminé.
Un insecte qui "stresse rouge" : le Crache-sang.
Danger pour le Cardinal rouge !
Poste de projecteur en rase campagne !
Stations de radio guidage allemandes.
Petit crabe vert - Etrille - Necora puber.
Terriers fossiles de vers marins de 400 millions d'années.
Aérodrome leurre de Tréyout.
Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?
Beurk ! Une ponte de calmars sur la plage.
L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic.
La mission top secret du Spitfire de l'aspirant Christie.
Fixation d'une grosse chenille verte du Machaon.
Suivez en direct la "plongée" d'une Telline.
La dernière comtesse de Crozon riche et malheureuse.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
La cale brisée de Morgat.
La petite histoire du Ménez Luz.
La conserverie "La Telgrucienne".
Batterie du Menez Caon.
Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020