Fort de l'Aber modèle N°2 type 2 1846-1862

Le fort de l'Aber

Le corps de garde crénelé de l'île de l'Aber est bien issu du programme de défense côtière émis par le ministère de la guerre par la circulaire du 31 juillet 1846 mais il est le dernier de la presqu'île de Crozon à être construit en 1862 de sorte qu'il comporte quelques différences de conception et de réalisation par rapport à son plan initial. Prix des travaux 43000frs.

La principale modification est le renforcement de la terrasse et l’insertion de créneaux de tirs pour de petits canons. Cet armement ne sera jamais installé.

Le plan type 1846 utilisé est le modèle N°2 type 2, soit une version pour trente hommes mais dans une construction presque carrée L : 14,75m l : 14m.

Le fort de l'Aber ne sera jamais en exercice pour cause d'obsolescence précoce. Seule l'armée d'occupation allemande (1940 1944) s'en servit de dépôt de munitions pour ses installations de proximité appartenant au point de défense codé Cr28.

48° 13' 30.42" N
4° 26' 13.63" O



La défense côtière avant 1939

Cam 59

Télémètre Audouard

Bataille de Trez Rouz

Batteries : Basse de Cornouaille - Haute de Cornouaille - Trez Rouz - Capucins - Kerbonn - Kerviniou - Pen-Hir - Tremet - Ty-Du - Stiff - Haute Pointe des Espagnols - Petit Gouin - Sud des Capucins - Batterie de rupture ou bombardement -

Camp Sanitaire des capucins

Casernement de la pointe des Espagnols

Casernement de Lagatjar

Corps de Garde 1846 : Aber - Camaret - Kador - Postolonnec - Roscanvel - Rulianec

Réduit de Kerbonn

Tours modèle 1811

Borne

Créneau à lampe

Les forts : Fraternité - Landaoudec - Lanvéoc - Toulinguet

Fort Robert

Ilot du Diable

Lignes de Quélern Ouest

Mât à pavillon

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles

Poudrière de Quelern

Sémaphore

Station TSF Roscanvel




Une information, une demande :

© 2019