Ligne de défense d'artillerie de la presqu'île de Crozon avant 1914

Fin 19ème siècle, la presqu'île bénéficie d'une toute nouvelle ligne de défense intérieure après la construction de trois forts - Lanvéoc - Landaoudec - Crozon et l'intégration du corps de garde du Kador avec des aménagements aux abords. Les batteries des forts sont externes à ceux-ci et sont orientées vers l'Est ou le Sud pour éviter que l'ennemi ayant débarqué à Plomodiern, par exemple, prenne à revers les défenses côtières de la presqu'île et par voie de conséquence fasse tomber Brest et son port militaire stratégique. Il est constaté que cette ligne de défense terrestre dispose d'un maillage insuffisant, c'est plus une passoire qu'une ligne de défense. Plusieurs plans de renforcement sont prévus sous condition d'une guerre – le manque de moyens financiers justifie ce choix. Tous ces plans proposent la construction de 2 ou 3 batteries intermédiaires selon chacun. Chaque batterie sera servie par 4 canons de 95mm Mle (Modèle) 1875 Lahitolle et nécessitera des abris à munitions et à personnels, néanmoins les structures envisagées sont légères. Le plan d'aménagement de 1896 prévoit 4 jours de travail pour 250 hommes pour deux batteries.

La première guerre mondiale est déclarée. Il y a beaucoup de mouvements de troupes en presqu'île, certaines partent, de nouvelles arrivent. C'est le cas du 87e régiment d'infanterie territoriale provenant de Brest qui loge début août 1914, à l'hôtel, chez l'habitant, dans les usines et dont la principale mission est de trouver de la nourriture car il y a une intendance défaillante sur place. Les militaires fauchent les moissons, ramassent les pommes de terre et n'espèrent pas de la viande pour tous. A eux reviennent la charge de la construction des batteries intermédiaires, les terrassements, la destruction des maisons qui sont dans les zones de tir, les aménagements défensifs (tranchées) et la pose des barbelés autour des 3 batteries secondaires prévues, puis une fois les travaux achevés, ils auront la garde du dispositifs ainsi que d'autres points défensifs sur la côte.

Plusieurs compagnies du 87ème RIT commencent les terrassements à Messibioc, au Cléguer et à la cote 96 après le 2 août 1914. Trois jours plus tard, les travaux bien moins avancés qu'espéré sont interrompus brusquement. L'Angleterre au nom du traité de la "triple entente" (Russie, Angleterre, France) entre en guerre le 4 août à 23h00. Le renforcement de la ligne de défense intérieure de la presqu'île n'est plus indispensable selon les états-majors français. Les Anglais, maitres des mers, ne laisseront pas les Allemands débarquer sur nos plages. Selon des accords de 1912, ils ont en charge la surveillance de la Manche et celle de la façade Atlantique (la France a en charge la Méditerrannée). Les batteries intermédiaires si déterminantes en cas de guerre ne seront jamais achevées... Tant mieux pour les fermes qui n'ont pas été expropriées. Et tant mieux pour les agriculteurs qui n'auront pas à subir les tirs d'exercices dans leurs champs. Le 95mm laboure mal !

Le 87ème RIT est envoyé à Paris le 25 août à la grande satisfaction de son chef de corps le lieutenant-colonel de Robien qui trouvait la presqu'île sinistre et sans avenir.

Il faut se souvenir que la ligne de défense, les forts intérieurs, les corps de garde, tout avait été construit pour prévenir une invasion britannique encore crainte en 1898 par la controverse de Fachoda. En 1904, l'entente cordiale est signée entre la France et l'Angleterre mais après des siècles de guerre, personne ne parie sur cette paix subite d'autant qu'elle n'est pas basée sur un souci de bon voisinage mais sur la crainte de l'expansionnisme allemand au travers de sa marine grandissante.

Nomenclature de l'artillerie de l'armée de terre prévue en cas de guerre. Les batteries côtières sont sous le commandement de la marine dans le quartier militaire de Brest.
Fort de Lanvéoc : 6 canons de 90mm Mle 1877 système de Bange
Batterie de Messibioc : 4 canons de 95mm Mle 1875 système Latiholle
Fort de Landaoudec : 6 canons de 95mm Mle 1875 système Latiholle + 4 canons-révolvers de flanquement
Batterie de Cléguer : 4 canons de 95mm Mle 1875 système Latiholle
Fort de Crozon : 5 canons-révolvers 40mm Mle 1879 + 5 canons de 12 à culasse + 4 canons de 90mm Mle 1877 système de Bange dans le fort. Batterie externe "orientation Dinan" 3 canons de 155mm longs Mle 1877 système de Bange + 4 canons de 95mm Mle 1875 système Latiholle. Batterie externe "orientation Morgat" 3 canons de 155mm longs Mle 1877 système de Bange. Batterie externe "orientation Tal-ar-Groas" 6 canons de 120mm longs Mle 1878 système de Bange.
Batterie cote 96 : 4 canons de 95mm Mle 1875 système Latiholle

Deux autres points de défense terrestre étaient prévus bien qu'internes à la ligne d'artillerie.
Toulinguet : 2 canons de 90mm Mle 1877 système de Bange (en supplément des batteries côtières)
Ile Longue : 4 canons de 90mm Mle 1877 système de Bange + 2 canons-révolvers (en supplément des batteries côtières)

A NOTER : L'armée d'occupation allemande lors de la seconde guerre mondiale a usé de la même stratégie de ligne de défense terrestre en "dernière minute" en établissant une ligne de positions de campagne, c'est à dire sans infrastructures fixes de St Efflez à Tal ar Groas que les Américains perforera lors de la libération de la presqu'île en septembre 1944.
En point de défense fixe mais cette fois en seconde ligne vers l'Ouest, des batteries de bunkers 669 avaient été construites par l'occupant.



La défense côtière avant 1939

Cam 59

Télémètre Audouard

Bataille de Trez Rouz

Batteries : Basse de Cornouaille - Haute de Cornouaille - Trez Rouz - Capucins - Kerbonn - Kerviniou - Pen-Hir - Tremet - Ty-Du - Stiff - Haute Pointe des Espagnols - Petit Gouin - Sud des Capucins - Batteries hautes des Capucins - Batterie de rupture ou bombardement - Batteries haute et basse du Kador (Beg ar Gador - Morgat) - Rouvalour - Batteries Est de Roscanvel - Batterie de l'île de l'Aber

Camp Sanitaire des Capucins

Casernement de la Pointe des Espagnols

Fortifications de la Pointe des Espagnols

Casernement de Kerlaër

Casernement de Lagatjar

Ile Trébéron et île aux Morts

Circulaire du 31 juillet 1846

Corps de Garde 1846 : Aber - Camaret - Kador - Postolonnec - Roscanvel - Rulianec

Loi de déclassement des corps de garde 1846

Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières

Réduit de Kerbonn

Tours modèle 1811

Borne

Chemins de service

Créneau à lampe

Créneau de tir

Réduit de Quélern

Les forts : Fraternité - Landaoudec - Lanvéoc - Toulinguet - Crozon

Caponnière

Fort Robert

Ilot du Diable

Lignes de Quélern Ouest

Mât à pavillon

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles

Poudrière de Quelern

Sémaphore

Station TSF Roscanvel

Canon de 47mm TR Mle 1885-85

Canon de 65mm TR Mle 1888-91

Canon de 75mm Mle 1908

Canon de 95mm Lahitolle Mle 1888

Canon de 100mm TR

Canon de 32 cm Mle 1870-84

Canons de siège et place

Histoire et évolution des calibres des canons

Abri du champ de tir de l'Anse de Dinan

Les pierres de guerre

Les boulets

La poudre B

L'arrivée de la téléphonie dans les postes d'observation

Les Ancres de Roscanvel

Flotte Tardieu

Motte féodale de Rozan

Château-fort de Castel bihan Poulmic

La ligne d'artillerie terrestre de 1914

Positions françaises normées



A la une :

Le rideau breton, une tradition presque perdue.
La voile ancienne pince de crabe... Une antiquité qui ressurgit.
Chantiers navals de Camaret.
La plage suspendue du Corréjou.
Embosser de la charcuterie et un bateau ce n'est pas la même chose.
Le sombre souvenir du Pluton.
Moteur CLM Peugeot Junkers.
Bientôt la fin de la frégate Primauguet.
L'indépendance de la Bretagne grâce à la 5e Panzerdivision allemande, les automistes bretons y ont cru !
16 canons de 47mm Mle 1885 en 4 batteries de côte.
Gardien de batterie de côte, un métier envié.
Nos cousines les Tipule.
La circulaire ministérielle du 31 juillet 1846 - Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières - Loi de déclassement des corps de garde 1846.
Pour ou contre les poubelles de plage. L'avènement des bacs à marée.
Armoiries des communes de la presqu'île de Crozon.
Une ancienne faneuse.
Le Gendarme est l'ami du jardinier.
La Ligie océanique le Cloporte des mers.
Du livre terrier au cadastre napoléonien.
Un petit papillon : la Brocatelle d'or.
ANNONCE GRATUITE : Recherche pièce détachée hache-lande - broyeuse d'ajonc.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Un vélo Jacques Anquetil qui raconte sa marque et ses soirées poker.
Une grande vedette à Camaret-sur-Mer Gabrielle Colonna-Romano.
Les yeux du plasticien Pierre Chanteau.
Initiation artistique de Jean Moulin à Camaret-sur-Mer.
Kabelbrunnen - puits à câbles téléphoniques de la guerre 39-45.
Radars allemands, détecteurs acoustiques - Funkmeßgerät, Ringtrichter-Richtungshörer.
Des mines allemandes dans les champs.
Papillon pourpre : Pyrale pourprée - Pyrausta purpuralis
Les plantes du littotal du haut de plage.
Des plastiques du passé bien présents dans la nature.
Des grains sous les fougères : les sores.
Baies sauvages comestibles ou toxiques...
Escargot Zebrina debrita - Bulime zébré - il aime le soleil !
Les pucerons verts une affaire de génération.
Captage de naissains sauvages d'huîtres.
Le four à pain traditionnel breton.
Alphonse et Gabriel Chanteau les peintres jumeaux oubliés.
Frère François le Bail la passion de la science et de Dieu.
Mme Taon vous découpe la viande !
Pompage électrique de l'eau de 1951.
Création de la commune de Lanvéoc et son premier maire déterminé.
Un insecte qui "stresse rouge" : le Crache-sang.
Danger pour le Cardinal rouge !
Poste de projecteur en rase campagne !
Stations de radio guidage allemandes.
Petit crabe vert - Etrille - Necora puber.
Terriers fossiles de vers marins de 400 millions d'années.
Aérodrome leurre de Tréyout.
Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?
Beurk ! Une ponte de calmars sur la plage.
L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic.
La mission top secret du Spitfire de l'aspirant Christie.
Fixation d'une grosse chenille verte du Machaon.
Suivez en direct la "plongée" d'une Telline.
La dernière comtesse de Crozon riche et malheureuse.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit : 1ère nouvelle.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020