Niche paréclats des batteries côtières du 19ème siècle

Modèle type de niche paréclats 1898. Les angles arrières sont tronqués.

Volume d'occupation au sol d'une niche paréclats.

Les batteries côtières de la fin du 19ème, début 20ème sont exposées aux tirs d'obus ennemis provenant des navires au large. Les artilleurs agissent à partir de plates-formes équipées d'un simple parapet.

Du temps des boulets, les dégâts étaient mineurs en dehors du point d'impact. Depuis l'avènement des obus explosifs, les éclats de ceux-ci se dispersent dans un rayon de plusieurs dizaines de mètre. Afin de protéger les militaires non déterminants, certaines batteries côtières de la presqu'île de Crozon, les batteries de 100mm des Capucins et de Cornouaille (1898) disposaient de niches paréclats en béton de chaux hydraulique pouvant accueillir trois hommes (en position debout) durant les explosions. Le béton de chaux hydraulique très épais pouvait supporter les éclats métalliques mais aucunement un tir direct. Certaines batteries avaient une niche pour deux canons.

L'augmentation de la puissance de déflagration et l'invention du béton de ciment rendra ces maigres abris obsolètes comme leurs propres batteries.



La défense côtière avant 1939

Cam 59

Télémètre Audouard

Bataille de Trez Rouz

Batteries : Basse de Cornouaille - Haute de Cornouaille - Trez Rouz - Capucins - Kerbonn - Kerviniou - Pen-Hir - Tremet - Ty-Du - Stiff - Haute Pointe des Espagnols - Petit Gouin - Sud des Capucins - Batteries hautes des Capucins - Batterie de rupture ou bombardement - Batteries haute et basse du Kador (Beg ar Gador - Morgat) - Rouvalour

Camp Sanitaire des Capucins

Casernement de la pointe des Espagnols

Casernement de Kerlaër

Casernement de Lagatjar

Ile Trébéron et île aux Morts

Corps de Garde 1846 : Aber - Camaret - Kador - Postolonnec - Roscanvel - Rulianec

Réduit de Kerbonn

Tours modèle 1811

Borne

Créneau à lampe

Les forts : Fraternité - Landaoudec - Lanvéoc - Toulinguet

Fort Robert

Ilot du Diable

Lignes de Quélern Ouest

Mât à pavillon

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles

Poudrière de Quelern

Sémaphore

Station TSF Roscanvel

Canon de 95mm Lahitolle

Abri du champ de tir de l'Anse de Dinan

Les pierres de guerre



A la une :

La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Péri ou disparu en mer...
L'ostréiculture : élevage des huîtres sur tréteaux en mer.
Cuirassé Bretagne entre honte et nécessité.
Batteries hautes des Capucins.
Drame à l'île Vierge, pointe de St Hernot...
Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019