Niche paréclats des batteries côtières du 19ème siècle


Niche paréclats des batteries côtières du 19ème siècle

Modèle type de niche paréclats 1898. Les angles arrières sont tronqués.

Volume d'occupation au sol d'une niche paréclats.

Les batteries côtières de la fin du 19ème, début 20ème sont exposées aux tirs d'obus ennemis provenant des navires au large. Les artilleurs agissent à partir de plates-formes équipées d'un simple parapet.

Du temps des boulets, les dégâts étaient mineurs en dehors du point d'impact. Depuis l'avènement des obus explosifs, les éclats de ceux-ci se dispersent dans un rayon de plusieurs dizaines de mètre. Afin de protéger les militaires non déterminants, certaines batteries côtières de la presqu'île de Crozon, les batteries de 100mm des Capucins et de Cornouaille (1898) disposaient de niches paréclats en béton de chaux hydraulique pouvant accueillir trois hommes (en position debout) durant les explosions. Le béton de chaux hydraulique très épais pouvait supporter les éclats métalliques mais aucunement un tir direct. Certaines batteries avaient une niche pour deux canons.

L'augmentation de la puissance de déflagration et l'invention du béton de ciment rendra ces maigres abris obsolètes comme leurs propres batteries.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Bateaux de pêche de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF lors de la WW2.
La Corvette Chevrette capturée par la Royal Navy au Grand Gouin.
Pétroliers ravitailleurs d'escadre la Seine et la Saône.
Déblais buses îlots artificiels en Roscanvel.
Poudingue ou brèche
Suintement ou coulure de calcite
Le bombardement du 3 septembre 1944 en Telgruc-sur-Mer.
L'échouage du Duguesclin à l'Ile Longue.
L'historique de la réparation mécanique de bateaux sur le sillon de Camaret.
L'usine Béziers friterie de sardines à l'huile
La Linaire Elatine – Kickxia Elatine – petite plante rampante
L'arche de Camaret de Patrig ar Goarnig.
Fresque murale d'un plan de ville en carreaux de faïence de Jim Sévellec et Henriot de Quimper.
Le navire de ligne Breslaw participe à l'emprisonnement des communards en Rade de Brest.
Le môle des thoniers à Morgat.
Port de plaisance de Lanvéoc.
Un plongeur peut se retrouver nez à nez avec une mine Mark !






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite