Batterie côtière de l'île de l'Aber

Autour du fort, côté mer, les épaulements de la batterie.

Le parapet de la batterie en suspend en bord de falaise prêt à tomber. Au prochain éboulement sous les effets de l'érosion, il n'en restera rien.

La platine permettant la fixation de l'affût d'un canon derrière son parapet pour un tir à barbette. Un tir sans protection en dehors du muret. Il n'est pas certain que cette platine ait connu le moindre canon. La Marine installait des dispositifs prêts à l'emploi en cas de guerre sans pour autant installer le matériel d'artillerie proprement dit.

L'île de l'Aber fut très longtemps un lieu stratégique de défense côtière pour l'armée française en proie aux inquiétudes d'un débarquement ennemi qui s'avérait être souvent l'Anglais et ceci au cours des siècles. La grande difficulté de l'artillerie d'antan était la faible portée des boulets alors une petite avançée naturelle dans la mer était providentielle car la position devenait difficilement prenable. Ainsi dans ce contexte de veille permanente, une batterie occupait les lieux avant que ne soit construit le corps de garde de 1862. Cette batterie modeste était installée sur des terres réquisitionnées ou propriété de la Marine car l'île par le passé était une zone agricole divisée en une multitude de petites parcelles plutôt longues que larges.

La datation des premières versions de la batterie semble oubliée mais devait être commune à tous les aménagements de la presqu'île de Crozon qui commencent au 17ème siècle, se poursuivent au 18ème et prennent de l'ampleur au 19ème. Les différentes archives mentionnent une batterie complète avec un poste de garde (un logement exigu pour les artilleurs), une poudrière et une maison de gardien en retrait (ce qui prouve que la batterie n'était active qu'en cas d'alerte), le tout au service de trois canons de marine et ceci jusqu'au début du 19ème siècle... Cette batterie a connu son mât à pavillons afin de communiquer avec les autres batteries. Puis les choses se précisent, l'équipement devient officiel, du moins dans les projets de rapport des différentes commissions qui statuent sur la nécessité des armements côtiers. En 1841, il est demandé :
3 canons de 30 et obusiers de 22 en fer
1 obusier de 12 en bronze
2 mortiers de 32 en fer

La recommandation préconise de l'équipement pour tous les types de tir d'artillerie de l'époque. Du tir direct de distance (canon - portée maximale 3500 m), au tir intermédiaire (obusier - portée maximale 2400 m), au tir en cloche (mortier - portée maximale 4000 m). Toutes les recommandations administratives n'ont pas été suivies des faits par manque de moyens de sorte que la réalité de l'équipement de la batterie sur le terrain est sujette à plusieurs interprétations. Certains documents précisent que les canons n'étaient pas installés en permanence... Voire pas du tout durant des décennies... Pourtant la batterie fut classée, un temps, en 1ère catégorie d'importance.

En 1870 les préconisations sont :
1 canon rayé de 30
2 obusiers de 22 rayés frettés

Ensuite le site de défense et de lutte contre le mouillage intrusif est progressivement déclassé voire abandonné. L'armée allemande d'occupation va y installer une concentration de tobrouks et de petites artilleries pour éviter pareillement, un débarquement sur les plages voisines de l'Aber. Position allemande de l'île de l'Aber, codage radio Cr28.

Sur le terrain, l'érosion a amputé partiellement les emplacements de canon mais néanmoins il subsiste des indices. Un fort promontoire qui couvre la vue du fort côté maritime, un parapet...

La batterie était construite sur des terres nommées Enez Mittern en breton.

48° 13' 30.42" N
4° 26' 13.63" O



La défense côtière avant 1939

Cam 59

Télémètre Audouard

Bataille de Trez Rouz

Batteries : Basse de Cornouaille - Haute de Cornouaille - Trez Rouz - Capucins - Kerbonn - Kerviniou - Pen-Hir - Tremet - Ty-Du - Stiff - Haute Pointe des Espagnols - Petit Gouin - Sud des Capucins - Batteries hautes des Capucins - Batterie de rupture ou bombardement - Batteries haute et basse du Kador (Beg ar Gador - Morgat) - Rouvalour - Batteries Est de Roscanvel - Batterie de l'île de l'Aber

Camp Sanitaire des Capucins

Casernement de la pointe des Espagnols

Casernement de Kerlaër

Casernement de Lagatjar

Ile Trébéron et île aux Morts

Corps de Garde 1846 : Aber - Camaret - Kador - Postolonnec - Roscanvel - Rulianec

Réduit de Kerbonn

Tours modèle 1811

Borne

Chemins de service

Créneau à lampe

Créneau de tir

Réduit de Quélern

Les forts : Fraternité - Landaoudec - Lanvéoc - Toulinguet

Fort Robert

Ilot du Diable

Lignes de Quélern Ouest

Mât à pavillon

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles

Poudrière de Quelern

Sémaphore

Station TSF Roscanvel

Canon de 95mm Lahitolle

Abri du champ de tir de l'Anse de Dinan

Les pierres de guerre

Les boulets

La poudre B

L'arrivée de la téléphonie dans les postes d'observation

Les Ancres de Roscanvel

Flotte Tardieu

Motte féodale de Rozan

Château-fort de Castel bihan Poulmic



A la une :

Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
La Pyrite, l'or des fous.
Pelouse aerohaline ou prairie du littoral.
L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019