L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon

Haut du porche du fort du Toulinguet.

Les boulets sont d'abord en pierre puis en fonte et enfin en fer. Très longtemps, ils sont pleins et ont pour seul but de frapper la cible pour la briser ou la mutiler. En 1795, le boulet est creux et contient de la poudre pour exploser au contact de la cible. L'obus prendra la relève en tant que projectile explosif, plus précis, puissant et destructeur au 19ème siècle.

Des fortifications du temps des boulets et que les obus détruisaient aisément. Le fort du Toulinguet ne semble pas avoir vu le temps passer en compagnie de sa tour modèle 1811.

Des boulets de canon, la presqu'île de Crozon en a vu tirer de tous les calibres (4, 8, 12, 16, 24, 30, 36 livres) de marine jusqu'en 1814. En effet, les canons étaient récupérés des navires de guerre pour équiper la côte. Fort heureusement, bien des tirs étaient des tirs d'exercice sans conséquence. Les fonds marins ont récolté les projectiles les plus variés que la nature s'est chargée de recouvrir pour les dissimuler comme par pudeur.

Le mot de Révolution française nous fait d'abord penser à la prise de la Bastille mais dans les terres lointaines comme peuvent l'être celles de la presqu'île le grand chambardement est venu de la défaite de la bataille navale de Trafalgar (1805) qui a imposé à l'Empire de renforcer abondamment sa défense côtière. La France dispose partout sur son littoral de 178 compagnies de canonniers garde-côtes soit 21 132 sous officiers et soldats du rang et 356 officiers jusqu'en 1813. Les Presqu'îliens n'avaient jamais vu autant d'agitation et de troupes. Jusqu'ici, les milices civiles assumaient la surveillance côtière. Les batteries étaient éparses, mal gardées et leur rôle était purement symbolique.

L'abondance d'armement n'assurait pourtant pas la qualité du service : les batteries multiples disposaient de canons de toutes provenances y compris étrangères avec des boulets de récupération dont les calibres d'origine douteuse ne convenaient pas forcément. Les canoniers savaient qu'en cas de coup dur, ils risquaient plus leur peau avec leur propre artillerie qu'avec celle de l'ennemi.

1814, revirement complet. Napoléon 1er a abdiqué. Les canonniers sont renvoyés dans leurs foyers, licenciés et humiliés pour les Bonapartistes, soulagés pour les sympathisants Royalistes ou pacifistes. Les batteries sont désarmées.

Les années passent dans une paix jamais connue jusqu'ici.

1841, la Commission Mixte d'Armement des Côtes, de la Corse et des Iles précise de nouveaux contours de la défense côtière sous les ordres du général de la Hitte. Trois catégories de pièces d'artillerie sont sélectionnées : les canons longs de 30 livres (futurs canons de 164,7mm de marine), les obusiers de 22 cm qui intègrent les premiers projectiles explosifs, et enfin les mortiers lourds de 32 cm. Quant aux batteries, fini l'éparpillement. 10 sites sont reconnus stratégiques : Trémet, la Fraternité, les Capucins, Kerviniou, Cornouaille, Robert, la Pointe des Espagnols, Roscanvel, l'Ile Longue et Lanvéoc. Les réduits de type 1846 apparaissent comme la pointe de la défense moderne...

1858, la crise de l'artillerie rayée est un premier bouleversement technique hautement dangereux pour une artillerie de côte protégée par des infrastructures immédiatement obsolètes. La pierre en tant que matériau de construction explose à l'impact. Les obusiers rayés dont l'usage est soutenu par le général Jean Ernest Ducos de La Hitte ont une puissance et une précision de feu inégalée. Quoiqu'il en soit les boulets simples, à chaines, à ramés, rougis au feu ne sont plus dans la bataille.



La défense côtière avant 1939

Cam 59

Télémètre Audouard

Bataille de Trez Rouz

Batteries : Basse de Cornouaille - Haute de Cornouaille - Trez Rouz - Capucins - Kerbonn - Kerviniou - Pen-Hir - Tremet - Ty-Du - Stiff - Haute Pointe des Espagnols - Petit Gouin - Sud des Capucins - Batteries hautes des Capucins - Batterie de rupture ou bombardement - Batteries haute et basse du Kador (Beg ar Gador - Morgat) - Rouvalour - Batteries Est de Roscanvel - Batterie de l'île de l'Aber

Camp Sanitaire des Capucins

Casernement de la pointe des Espagnols

Casernement de Kerlaër

Casernement de Lagatjar

Ile Trébéron et île aux Morts

Corps de Garde 1846 : Aber - Camaret - Kador - Postolonnec - Roscanvel - Rulianec

Réduit de Kerbonn

Tours modèle 1811

Borne

Chemins de service

Créneau à lampe

Créneau de tir

Réduit de Quélern

Les forts : Fraternité - Landaoudec - Lanvéoc - Toulinguet

Fort Robert

Ilot du Diable

Lignes de Quélern Ouest

Mât à pavillon

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles

Poudrière de Quelern

Sémaphore

Station TSF Roscanvel

Canon de 95mm Lahitolle

Abri du champ de tir de l'Anse de Dinan

Les pierres de guerre

Les boulets

La poudre B

L'arrivée de la téléphonie dans les postes d'observation

Les Ancres de Roscanvel

Flotte Tardieu

Motte féodale de Rozan

Château-fort de Castel bihan Poulmic



A la une :

L'effet du climat sur le sol. L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
La Pyrite, l'or des fous.
Pelouse aerohaline ou prairie du littoral.
L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019